"Spamalot" en tournée au Royaume-Uni à partir du 29 mai

"Spamalot" en tournée au Royaume-Uni à partir du 29 maiA l'heure où Spamalot s'apprête à faire ses premiers pas sur la scène parisienne du Théâtre Comédia, nous apprenons que la tournée britannique du musical d'Eric Idle et John Du Prez débutera le 29 mai 2010 à Wimbledon. D'abord annulée en 2009 en raison de "circonstances imprévues" et à nouveau d'actualité aujourd'hui, cette tournée passera par de nombreuses villes britanniques dont Nottingham et Southampton.

Tirée du film Sacré Graal, de la troupe de comiques britanniques Monty Python, Spamalot est une comédie musicale qui parodie de façon décalée la légende du Roi Arthur et sa quête du Graal. Créée à Broadway, cette œuvre d'Eric Idle (livret et paroles) et John Du Prez (musique) a remporté un franc succès à New-York avant d'être reprise et adaptée dans le West End, au Palace Theatre du 16 octobre 2006 au 3 janvier 2009.

La fermeture du spectacle à Londres l'année passée avait précipité l'annonce d'une tournée qui aurait dû débuter dès avril 2009 à travers le Royaume-Uni. La production a dû toutefois annuler cette tournée, en invoquant des "circonstances imprévues" (probablement d'ordre financier).

Aujourd'hui rachetée par le groupe Ambassador Theatre, la comédie musicale Spamalot est de nouveau à l'ordre du jour avec une tournée qui commencera au New Wimbledon Theatre du 29 mai au 5 juin 2010, avant de poursuivre sa route vers Nottingham et Southampton. D'autres villes seront annoncées ultérieurement, au même titre que la composition de l'équipe créative et de la distribution.

En France, rappelons que Spamalot est aussi d'actualité avec les grands débuts dès demain de l'adaptation française très attendue de Pierre-François Martin-Laval (alias PEF) au Théâtre Comédia.

Source : Whatsonstage

Commentaires

J'ai vu la première de la

J'ai vu la première de la production française de Spamalot hier: Courrez-y! Ça vaut vraiment le coup!

French Spamelot : réjouissant

Fana des Monty Python et ayant vu la version US, l'adaptation française était risquée.
Le résultat est réjouissant. Belle production, mise en scène dynamique, adaptation des dialogues et de "l'humour anglais" réussie.
On passe un excellent moment. Bravo pef !

Une surprise plutôt agréable

Grand fan de la version anglo-saxonne vue plusieurs fois à Londres, j'y suis allé un peu à reculons, de peur de voir mon musical fétiche massacré.

Et finalement, j'en ressors plutôt content, après avoir assisté à la représentation de samedi soir (qui devait être la troisième, si je ne me trompe pas).

Le casting est quasi-impeccable. Mention spéciale à Gaelle Pinheiro dans le rôle de la Dame du Lac, absolument magistrale. Pef s'en sort très bien, les cours de chant lui ayant a priori réussi.

/!\Le paragraphe qui suit mentionne quelques petits éléments de l'intrigue. Passez directement au suivant si vous êtes sensibles aux "spoilers"/!\

Au niveau de l'adaptation, je suis un peu plus mitigé. Certains passages ont été très bien revus, et on trouve même quelques très bons ajouts, mais certaines scènes et chansons se retrouvent dénaturées (la chanson "you won't succeed on Broadway if you don't have any Jews" devenant "vous n'irez pas à Broadway si vous ne faîtes pas un tube" tout en conservant son orchestration teintée de musique Klezmer. Effet étrange.
La fin a elle aussi été changée, ce qui peut destabiliser quand on a vu la version originale, mais qui devrait passer inaperçue pour le public français.

/!\Vous pouvez reprendre une lecture normale/!\

Une autre de mes réserves est sur le ton beaucoup plus potache et vulgaire de cette adaptation. Certaines de ces modifications sont fort drôles (surtout interprétées par l'ancien de la troupe des Robins des Bois, qui excelle dans le genre), mais les puristes de l'humour anglais (dont je fais partie) risquent de trouver le tout un peu trop dénaturant. Mais bon, il faut bien s'adapter à l'humour français (que les Monty Pythons avaient d'ailleurs bien retranscrit dans la scène du château français de Sacré Graal, puis de Spamalot).

Une dernière note négative sur la qualité du son (véritable cacophonie dès que plus de deux acteurs chantent en même temps), et surtout sur la mise en lumière un peu déplorable ; l'éclairage est faible, et les effets de fumées ont été beaucoup trop abusés, ce qui rendait certaines scènes incompréhensibles, ne distinguant pas les comédiens et les accessoires qu'ils tiennent. Mais j'ai espoir que ce dernier point s'améliore dans les semaines qui viennent, puisqu'il ne tient pas à grand chose. Pardonnons un départ un peu bancal !

Voilà pour mon humble avis de fan. Si j'en ressors beaucoup de points critiques, ne vous y trompez pas : j'ai passé un très bon moment, et nous avons pas à avoir honte de cette adaptation française, qui semble armée pour un triomphe, et pour lancer enfin la comédie musicale en France.

Grand bol d'air

Si j'y suis allé avec quelques aprioris tant l'humour British est dur à retranscrire en français et les français peu perméables aux rires des anglo-saxons.
Et bien je me suis franchement "marré" toute la soirée.
L'adaptation de Pierre François Martin Laval l'ex PEF des Robins des Bois est à mon sens très réussie car il a su conjuguer avec finesse l'humour Anglais à celui des Français, exercice O combien casse gueule s'il en est.
La troupe de comédiens est excellente, Arnaud Ducret, en Galahad est épatant, Gaelle Pinheiro, en dame du lac envoie très fort et Philippe Vieux en Lancelot Gay est tout simplement désopilant. PEF lui s'en sort plus que bien et n'a pas à rougir de sa prestation musicale.
Reprenant l'avis de Julien Chichignoud (commentaire ci dessus) effectivement le son n'est pas à la hauteur et la lumière un peu sombre dans les premières scènes. J'ose imaginer que tout ça sera réglé dans les jours avenirs.
Au final, j'ai passé une merveilleuse soirée face à cette comédie musicale belle et pétillante, drôle, mais aussi parfois caustique. Nous somme ici, loin des grosses productions du type Zénith ou palais des Congrès ou les comédiens restent inaccessibles et désincarnés, mais dans un vrais théâtre avec de vrais comédiens enfin digne de ce nom. Merci et longue vie à Spamalot

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.