Critique TV : l'épisode pilote de la série "Smash" en avant-première

Critique TV : l'épisode pilote de "Smash" en avant-premièreNouvelle série musicale TV produite par Steven Spielberg, Smash est sans conteste l'évènement télévisuel le plus attendu de la mi-saison aux États-Unis.
Depuis hier, les mordus de musical ont la chance de pouvoir télécharger gratuitement le premier épisode de la série sur de nombreuses plateformes de téléchargement légal aux États-Unis.
Si vous ne faites pas parti des chanceux à avoir un compte utilisateur compatible avec le magasin vidéo en ligne américain d'Apple (par exemple), nous vous proposons un avant-goût du pilote de Smash !
[ Cet article ne contient aucun spoiler et peut donc être lu par celles et ceux qui n'ont pas encore vu l'épisode ]

Enfin ! Avec quelques semaines d'avance (la diffusion télévisée de l'épisode n'aura lieu que le 6 février aux États-Unis), le pilote de Smash s'est dévoilé pour mieux créer le buzz et satisfaire les fans impatients.
Le mot "Smash" en anglais peut désigner tant un échec cuisant qu'un succès sans précédent. De quel côté de la barrière la série se situera-t-elle ?

Les fondations d'un futur succès ?

Difficile à dire au premier visionnage.
Cet épisode pilote ne prend pas de grands risques : personnage après personnage, les 45 premières minutes de la série, sans surprise, ne font qu'exposer la situation dans laquelle se trouvent les différents protagonistes.
Il y a tout d'abord le duo Julia Houston (interprétée par Debra Messing ; Will & Grace) et Tom Levitt (Christian Borle ; Legally Blonde the musical), qui se lance en tandem dans l'écriture d'une comédie musicale consacrée à la légendaire Marilyn Monroe.
Autour d'eux gravitent Derek Wills
(Jack Davenport ; Pirates des Caraïbes), metteur en scène de talent prêt à prendre tous les risques pour faire du show un succès, Ivy Lynn (Megan Hilty ; Wicked ; 9 to 5), une comédienne pressentie dans le rôle principal de la pièce, et Eileen Rand (Anjelica Huston ; La Famille Addams), productrice opiniâtre.
Tandis que l'écriture et la production du spectacle avancent à une allure folle, la jeune Karen Cartwright (Katharine McPhee ; finaliste de la cinquième saison de American Idol) rêve de décrocher un rôle dans un musical à Broadway…

Cette distribution fort réussie est complétée par des rôles secondaires interprétés entre autres par des habitués des scènes de théâtre new-yorkaises : Briance d'Arcy James (Next to Normal ; Shrek the musical) tient le rôle du mari de Julia, tandis que Wesley Taylor (Rock of Ages ; The Addams Family) rejoindra la série dans un futur épisode.

Si ce pilote capte instantanément notre attention avec ses personnages attention, il ne provoque pourtant pas le coup de foudre immédiat qu'on a pu connaître pour certaines séries phénomènes des dernières années. En outre, les dialogues et le scénario de cet épisode se cantonnent à un premier degré parfois un peu monotone, et l'on espère que des notes d'humour bien senties viendront relever les futurs épisodes de Smash.

Cependant, les auteurs posent ici les jalons d'une série qui s'annonce riche en rebondissements et en intrigues diverses.
L'hétéroclisme annoncé par cet épisode peut d'ailleurs soulever quelques inquiétudes : entre rivalités, intrigues amoureuses, coulisses de Broadway, histoires de familles, séduction, et monde des affaires, Smash devra prendre garde à ne pas se disperser et tenir le cap tout au long de la saison.

Néanmoins, on ne pourra pas reprocher aux créateurs de vouloir offrir un scénario riche et adulte qui tranchera résolument avec les histoires répétitives et juvéniles de Glee, que la série vient concurrencer.
Hélas, la réalisation de Smash n'a quant à elle rien de particulièrement original et les numéros musicaux y sont présentés dans des codes et une esthétique très proches de l'autre grande série musicale américaine, lorgnant vaguement vers le style du réalisateur Rob Marshall.

Critique TV : l'épisode pilote de "Smash" en avant-première / © NBC Universal

NBC / Universal

La musique, star du show

Cependant, la force de Smash est d'offrir d'emblée des numéros musicaux originaux, signés par le duo de compositeur Marc Shaiman et Scott Wittman (Hairspray ; Catch Me If You Can).
"National Pastime" (interprété par Megan Hilty), hommage rétro à Marilyn et aux comédies musicales des années 50, propose une entrée en matière sympathique qui cache en réalité la véritable star de ce premier épisode : la chanson "Let Me Be Your Star", classique instantané entonné par les deux héroïnes rivales, deviendra à n'en pas douter rapidement l'hymne de la série.
La chanson, qui nous avait déjà émus et transportés dans la bande-annonce de Smash, est d'ores et déjà en vente (au même titre que "National Pastime" et la reprise du "Beautiful" de Christina Aguilera, troisième chanson à composer la bande son de ce pilote) sur les plateformes légales aux États-Unis.

L'autre bonne idée, c'est de raccrocher ces chansons (qui ne sont pas "intégrées" à l'histoire comme dans un musical, mais consciemment interprétées par les protagonistes) aux émotions qui habitent les personnages sur l'instant.

Ni vraiment "smash success" au premier regard, ni échec immédiat pour autant, la série ne peut que nous réserver de nombreuses surprises et apprendre à nous séduire sur la durée.

Les Américains n'auront à patienter que trois petites semaines pour se lancer éperdument dans la première saison de Smash. En France, il faudra attendre au moins jusqu'en septembre 2012 pour découvrir la série sur TF1.

Commentaires

Perso j'ai vu le pilote et

Perso j'ai vu le pilote et j'ai A-DO-RE !! De la musique de bons personnages et puis Megan Hilty et Katharine McPhee quoi !!! Une tuerie cet épisode <3

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.