Critique : "Anna" en DVD

Critique : "Anna" de Piere Koralnik & Serge Gainsbourg en DVDUn film de Pierre Koralnik
Chansons de Serge Gainsbourg
Avec Anna Karina, Jean-Claude Brialy, Marianne Faithfull, Serge Gainsbourg, Henri Virlogeux, Eddy Mitchell, Barbara Sommers, Isabelle Felder…

Date de sortie en DVD : 9 novembre 2009


Il y a dans l’imaginaire cinéphilique quelques films mythiques : des œuvres souvent mystérieuses qui par leur sujet, l’histoire de leur tournage ou les conditions de leur diffusion créent autour d’eux une aura particulière…

Anna Karina dans "Anna" de Pierre KoralnilkAnna, téléfilm musical de Pierre Koralnik fait incontestablement partie de ces pépites un peu à part, devenues cultes, dont on a entendu beaucoup parlé et que finalement peu de personne ont vues.

Malgré son incontestable qualité, malgré le succès de l’album qui sort à l’époque et son tube "Sous le soleil exactement", le téléfilm ne sortira jamais au cinéma et ne sera que très rarement rediffusé.
Universal a la bonne idée d’en sortir enfin une version DVD.

Le 13 janvier 1967, les téléspectateurs français découvrent sur la 1ère chaine de télévision (encore en noir et blanc à l’époque), Anna, comédie musicale de Pierre Koralnik. Dans cette France toujours dirigée par le Général De Gaulle, le film fait l’effet d’une bombe : mise en scène inspirée de la Nouvelle Vague, caméra légère et virevoltante, montage tout en rupture, comédiens libre et modernes, univers psychédélique, et musique pop d’un Gainsbourg au meilleur de sa forme…

Le scénario tient en une ligne : Serge (Jean-Claude Brialy) tombe amoureux d’une fille (Anna Karina) qu’il n’a jamais vue qu’en photo. Il la cherche alors dans tout Paris mais ignore qu’il la connaît déjà.

Anna Karina dans "Anna" de Pierre KoralnilkCe film est un hymne à la modernité, un hommage à ce cinéma de la Nouvelle Vague qui apportait une fraîcheur et une audace incomparable, une revisite contemporaine de la comédie musicale, un témoignage sur la liberté de la jeunesse des années soixante, un culte à Paris, à Anna Karina (un peu plus sublime à chaque plan), à Jean-Claude Brialy (au sommet de son charme et de son talent), à la musique et aux textes de Serge Gainsbourg, avant-gardiste étonnant, déroutant même parfois…

Alors bien sûr, certains y trouveront peut-être des longueurs, critiqueront un scénario un peu mince, ne verront que les ombres de perches sur les murs, ridiculiseront certains costumes ou la voix chantée de Jean-Claude Brialy, riront de cette étrange façon de "parler-chanter" ou des ces interminables plans sur le visage envahissant d’Anna Karina.

Mais Anna dépasse tout ça. C’est un film de sensations, où plus que de voir, on ressent une époque, une énergie, une inventivité, une liberté, le souffle du vent sur une plage à marée basse, le soleil du printemps dans les rues de Paris.

Serge Gainsbourg et Jean-Claude Brialy dans "Anna" de Pierre KoralnilkAlors je vous souhaite de (re)découvrir vite cet ovni, de vous laisser porter par la musique, par la légèreté drôle ou bouleversante des comédiens, par les apparitions réussies de Gainsbourg, Eddy Mitchell ou Marianne Faithfull, par les scènes colorées et oniriques annonçant l’esthétique des années 70, par les plans magnifiques, souvent en longue focale, du chef opérateur Willy Kurant.

Comment après ça ne pas se dire que la télévision française a encore beaucoup à faire pour retrouver le ton si libre et si moderne qui lui permettait de produire ce genre de film…

Malheureusement pas de bonus dans le DVD. On aurait aimé entendre le réalisateur Pierre Koralnik ou Anna Karina parler de ce projet si particulier. Cependant le film est accompagné de la bande originale intégrale comportant 8 titres inédits et plusieurs raretés.

La bande-annonce japonaise d'Anna :

Si la vidéo ne fonctionne pas, cliquez ici

Anna, un téléfilm de Pierre Koralnik (1967) – Dialogue de Jean-Loup Dabadie – Chansons de Serge Gainsbourg – Direction musicale de Michel Colombier – Photographie de  Willy Kurant – Chorégraphie de Victor Upshaw – Montage de Françoise Collin – Produit par Michèle Arnaud.

Avec Anna Karina, Jean-Claude Brialy, Marianne Faithfull, Serge Gainsbourg, Henri Virlogeux, Eddy Mitchell, Barbara Sommers, Isabelle Felder…

Commentaires

c'est incroyable de penser

c'est incroyable de penser que c'est la télé française de l'époque (ORTF) qui a pu produire cette comédie musicale.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.