Critique : "Cabaret" au Théâtre Marigny et en tournée

Critique : "Cabaret" au Théâtre MarignyCabaret est un musical qu’on ne présente plus. De sa première production en 1966 à Broadway jusqu’à l’adaptation française par Stage Entertainment qui a déjà enchanté Paris en 2006 aux Folies Bergère, en passant par le film de Bob Fosse en 1972, l’histoire de Sally Bowles dans l’Histoire de la montée du nazisme à Berlin a déjà fait vibrer des milliers de spectateurs. Comme annoncé, une nouvelle occasion est offerte d'en faire partie puisque le 6 octobre dernier, le Théâtre Marigny a entamé en grande pompe la reprise de 90 représentations, avant le départ de Cabaret en tournée dans toute la France.

Puisqu'on ne change pas une formule qui gagne, on retrouve une version qui ressemble en tous points à celle de 2006, mis à part le côté cabaret des tables individuelles de première catégorie [NDLR : qui recréait dans la salle des Folies Bergère le Kit Kat Klub de la pièce] qui n'a pas été repris pour cette brève période.
Le Théâtre Marigny est cependant un choix à la hauteur et constitue un très bel écrin tant par ses murs que par sa taille plus intimiste. Et si vous avez déjà vu le spectacle,  l’ardeur des artistes autant que leur rigueur sont toujours au rendez-vous avec quelques petits plus...

Des personnages approfondis...

La scénographie, un brin trop épurée en début de spectacle, trouve une juste mesure par la suite, et permet à la mise en scène et au spectateur de se focaliser sur l’essentiel.
Car il semble bien que ce soit tout le propos de cette production : creuser la psychologie des personnages en insistant sur leur progression tout au long de l’histoire. On est bien loin du show de divertissement ; la solidité de ce musical relève davantage du registre d'une pièce de théâtre dramatique [Cabaret est adaptée d'une pièce elle-même tirée d'un roman] magnifiquement portée par la troupe.

Claire Pérot est fidèle à son incarnation adoubée par Liza Minelli comme l'une des meilleures Sally Bowles, et son jeu, si c'était possible, a encore gagné en profondeur. Elle réussit à garder son dynamisme tout en proposant un personnage en mutation constante et dont on ne peut que suivre avec impuissance la lente descente de l’espoir à la résignation.

Claire Pérot, toujours aussi excellente dans le rôle de Sally Bowles, dans "Cabaret"
Claire Pérot, toujours aussi excellente dans le rôle de Sally Bowles, dans Cabaret

Les scènes pleines de tendresse de Catherine Arditi et Pierre Reggiani fonctionnent d'autant mieux que l’harmonie vocale semble avoir bénéficié de l’expérience passée pour venir compléter un jeu toujours aussi juste.

Enfin, Emmanuel Moire, seul nouvel interprète d'un rôle principal qui, on ne peut le cacher, était attendu au tournant, l'était encore plus après une présentation presse pleine de promesses le mois dernier.
Eh bien, on peut dire que le chanteur (comme le comédien) était au rendez-vous. Si la première scène manque encore un peu de lâcher-prise, il a su montrer par la suite un Emcee bien à l’aise qui devrait donc finir de prendre ses marques rapidement. Avec une fragilité nouvelle — étonnante du haut de son 1m80 — il interprète un Emcee plus humain incarnant au plus près la déchéance progressive du monde qu’il commente.

Emmanuel Moire dans le rôle du Emcee de "Cabaret"
Emmanuel Moire dans le rôle du Emcee de Cabaret

...Pour un rendu saisissant

Pour le reste, "les filles sont magnifiques, l’orchestre est magnifique" et on ressort une nouvelle fois enchanté par le show, l’adaptation, les costumes, les lumières, la mise en scène…

La troupe de "Cabaret" pendant les saluts
La troupe de Cabaret pendant les saluts

Reste cette sensation un brin désagréable d’avoir été pris au piège et d’avoir plongé de l’atmosphère joyeusement décadente du Kit Kat Klub à la pesante présence nazie sans avoir vraiment su repérer le moment où tout cela est devenu insupportable. C'est la force du spectacle et la marque de la magnifique construction de ce musical qui est sans doute l'un des plus complexes et aboutis que nous ayons eu la chance de voir à Paris depuis dix ans. Courrez-y !


Cabaret, de Joe Masteroff, John Kander et Fred Ebb

À partir du 6 octobre 2011 au Théâtre Marigny
Du mardi au vendredi à 20h30
Le samedi à 16h30 et 21h
Le dimanche à 16h30

Théâtre Marigny,
Carré Marigny,
75008 Paris

Adaptation française : Jacques Collard et Éric Taraud ; Costumes : Emmylou Latour ; Mise en scène : Sam Mendes ; Chorégraphie : Rob Marshall.

Avec : Emmanuel Moire (Emcee), Claire Perot (Sally Bowles), Geoffroy Guerrier (Cliff Bradshaw), Patrick Mazet (Ernst Ludwig), Catherine Arditi (Fraulein Schneider), Pierre Reggiani (Herr Schultz), Delphine Grandsart (Fraulein Kost). Doublures : Patrice Bouret (Herr Schultz) et Jocelyne Sand (Fraulein Schneider).

Ensemble : Catherine Arondel, Joseph Emmanuel Biscardi, Vanessa Cailhol, Pia Lustenberger, Franck Mignat, Amélie Munier, Tristan Robin, Audrey Senesse.

Swings : Camille Artichaut, Adrien Biry, Julie Galopin, Pierre Lamiraud, Lionel Losada, Marie Laure Ravau.

Commentaires

Tout est magnifique!!!

C'est vrai même si le kit kat club n'exsite plus en salle, le musical est toujours aussi fort en émotion,et la troupe, toute la troupe est à la hauteur de ce bijoux!!! Ma seul réserve est pour la tournée des zéniths, est ce bien raisonnable?Comment réussir à faire passer toutes les émotions qu'un tel spectacle réussi à vous procurer dans des salles de concert et non adaptées à acceuillir du théatre musical? En tout cas MErci et encore Bravo à Stage !

critique de cabaret

Bien que je félicite l'orchestre pour le reste la vulgarité des personnages(loin d'être magnifiques) aurait pu être évitée et le nazisme comme il est traité met mal à l'aise toute personne concernée par le problème.

On est parti avant la fin.

peut être avons nous raté le meilleur en partant avant la fin mais la première heure et demi est plutôt pénible. C'est raté, sur un ton faussement libertin pour un public de puritain voulant s'encanailler, pas de subtilité en tout cas très très loin des critiques dithyrambique de la presse.

Un Cabaret réchauffé

Je ne puis adhérer à cette critique trop élogieuse. Le spectacle manquait de souffle, malgré de bons passages musicaux menés par un très bon orchestre. Mais Emmanuel Moire compose un Emcee manquant totalement de jus et de présence scénique. Claire Pérot finit par "se donner" dans son grand air de la fin, mais ne réussit pas pour autant à vraiment émouvoir. Peut-être n'aurais-je pas dû aller voir ce spectacle avec le merveilleux souvenir de Liza Minelli dans la tête...

spéctacle magnifique

spéctacle à la hauteur de mes attentes claire pérot m'a vraiment transmit une émotion trés forte et emmanuelle moire drôle dans un rôle qui lui va bien. Vanessa qui joue le rôle de frenchie est super continue comme sa et peut -être un jour nous la veront en Sally B.

commentaire

c'est tres dommage d'avoir melangé spectacle ludique et l'histoire si triste soit elle. ceci est tres regretable, car c'est une intrusion mentale dont le fil conducteur sont des événements qui datent de plus de 70 ans, meme si elle est melangée de façon burlesque. je ne pense pas que nous ayons besoin d'un spectacle pour nous rappeler l'histoire. pour le reste, j'ai trouvé le final baclé et tres triste. mais, bravo a l'orchestre. le cabaret devient il triste?

Completement inutile

Spectacle decevant, tres vulgaire a deconseillé au moins de 15 ans. Un jeu de sceine mal interprete, des paroles quelques fois inaudible, un demarage tres tres long, pas de recherche dans les tenues, prix non justifié par rapport a la qualite du spectable, nous sommes partis a l'entracte.

Tournée "Cabaret"- Zénith de Toulouse

De belles choses et pourtant insatisfaction et déception dominent quand le final arrive. Certainement du au lieu inapproprié pour ce type de spectacle. - Une scène avec un décor et des éclairages splendides perdue dans l'immensité d'une salle trop vaste et impersonnelle, - des sièges inconfortables au possible (le spectateur passe son temps à chercher sa position), - une accoustique approximative ne permettant pas d'entendre toutes les paroles des chansons, - un spectacle qui ne trouve jamais son rythme, - des projecteurs dirigés vers la salle qui éblouissent le spectateur... Jamais au cours de ce spectacle la magie n'a pris. Il y avait d'un coté les acteurs, de l'autre le public. Décevant. Certaines personnes ne sont même pas revenues après l'entracte. Quelle était la motivation des organisateurs en choississant une telle salle ? Mystère ! Pas sur que la partie artistique ait été la motivation première. J'aimerai revoir ce spectacle dans une salle à dimension plus humaine, car je reste persuadé que la prestation des acteurs n'a pas été servie au niveau de leurs qualités.

CABARET BORDEAUX 17/03/12

Superbe spectacle, mise en scene , enchainement des tableaux, chant, musique. C'est peut être choquant entre le côté libertin et nazi. Mais c'étaient une réalité en cette période de l'histoire. Seul bémol, les sièges de la patinoire. Dans un théatre cela aurait été grandiose. A voir, enfin des spectacles de qualité en province

CABARET au ZENITH ROUEN 21/04/12

Nous sommes repartis émerveillés par le spectacle tout entier: décor, musique, mise en scène et bien sur par le jeu des artistes. Le thème de cabaret et la façon dont il est abordé sont bien connus , mais pas encore de tous puisque certains reprochent au spectacle ce qui fait son essence ( cf critiques précedentes) . La salle du zénith a su acceuillir cette comédie musicale, et n'en déplaise au parisianisme de certains, il est agréable de voir des spectacles de cette qualité en province. Merci donc aux producteurs !

zenith de rouen

splendide spectacle au zenith de rouen , salle moins appropriée que Marigny bien sûr , Emmanuel Moire , Catherine Arditi , Pierre reggiani et Claire Perot superbes ainsi que l'orchestre et les autres comédiens , l'adaptation Française de temps en temps un peu " lourde" mais 2H de spectacle splendide , ma fille de 14 ans a été un peu bousculée par certaines scènes mais bon rien de très méchant

Cabaret au Zénith Rouen 21/04/2012

Bravo à la troupe d'artistes pour leurs talents (comédie, chant, musique) tout particulièrement à Claire Pérot en Sally Bowles magistrale et touchante, à Emmanuel Moire tout à fait crédible en Emcee aux multiples facettes : charme, fantaisie, drame..., au couple Jocelyne Sand et Pierre Reggiani pour leur justesse de ton et leur sensibilité. Bref, merci pour ce magnifique spectacle (en provine ) qui propose au travers de thèmes : amour, prostitution, avortement, fascisme...des clés de lecture d'une époque et nous amène subtilement à un final très fort !

Cabaret au Zénith de Rouen

Déception totale ! Madame et moi nous nous sommes regardé pendant le spectacle et nous avons eu honte. Honte de ce qui etait proposé sur scène, d'une qualité médiocre, un jeu d'acteur approximatif, seul l'orchestre donne le change, mais a quoi ? La vulgarité omniprésente emmène le spectacle vers l'interdiction aux moins de 10 ans ! Et pourtant nous ne sommes pas vieux (35 ans !) Spectacle a éviter voire fuir. Pour le prix payé des 2 places, offrez vous des places de ciné, c'est plus sûr.

Cabaret- Dôme Marseille

Vraiment magnifique! J'ai vu ce spectacle il y a maintenant 2 mois, mais en y repensant, je me replonge immédiatement dans l'atmosphère du Kit kat klub. Un orchestre et des artistes vraiment excellents, Claire Perot à une voix somptueuse et Emmanuel Moire est vraiment parfait dans le rôle d'Emmce, il est hypnotisant! Bien qu'il faille attendre quelque minutes pour plonger entierement dans "l'univers" de ce cabaret, lorsque l'on y entre, c'est comme être transporté des années en arrière. Je ne regrette pas d'y être allée, j'aimerai même retourner le voir une seconde fois! Spectacle a voir et a prendre de manière légère ("d'une qualité médiocre!" ça n'est surement pas le bon mot pour qualifier ce spectacle!!!)

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.