Critique : "Shéhérazade - Les 1001 nuits" aux Folies Bergère à Paris

Le nouveau spectacle de Felix Gray arrive à Paris. A grands renforts de palmiers et autres lampes magiques, cette nouvelle adaptation des contes des mille et unes nuits tente d'apporter une touche d'exotisme originale dans le paysage musical parisien. En vain.

Si Felix Gray est bien connu en France pour ses tubes co-écrits et co-interprétés avec Didier Barbelivien au début des années 1990, il a également signé une première comédie musicale, Don Juan, en 2004. Installé au Canada, il revient cette année avec une nouvelle mouture de l'histoire de Shéhérazade, la fameuse conteuse des mille et unes nuits. On aurait espéré qu'un compositeur ayant déjà un succès commercial à son actif nous livre un spectacle répondant aux exigences d'un musical dans l'air du temps. Il n'en est rien : Shéhérazade ressemble plutôt à ce que l'on produisait il y a dix ans entre le Québec et la France, à savoir, une longue succession de tableaux chantés au kilomètre, sans émotion ni rire... La partition est ennuyeuse et mièvre au possible. "Je suis comme une hirondelle, posée sur une aquarelle. J'entends jouer les violons, pour mon cœur de papillon..." cette poésie de comptoir est débitée sur des mélodies mielleuses à souhait, avec un premier degré déconcertant.

Décors et costumes sont, en revanche, à la hauteur d'une production de cette taille. L'exotisme est bien au rendez-vous et les Folies Bergère revêtent une certaine magie orientale, qui s'évanouit malheureusement bien vite lorsque le spectacle évolue... Sur scène, les artistes semblent faire ce qu'ils peuvent pour faire avancer laborieusement l'intrigue : un gentil vizir, un sultan barbare et cruel, une femme insoumise et séductrice, un Aladin transparent, un génie, une sorcière un peu punk (ah ?). Mais même leur interprétation paraît fade à mesure que la lassitude engourdit le spectateur un tant soit peu exigeant.

Les youyous et les danses du ventre n'y font rien : Shéhérazade reste d'un kitsch exemplaire. À l'heure où des spectacles à Paris comme Cabaret, Le Roi Lion, Hairspray, ou même des séries comme Glee, ont bien dépoussiéré et "dé-ringardisé" le genre et ont permis à des talents francophones et français d'émerger (Chance!, La Nuit d'Elliot Fall, Le Peep Musical Show, La Sublime Revanche...), voilà que Shéhérazade, malgré ses promesses, revient avec tous les tics de la comédie musicale ronflante qui se prend beaucoup trop au sérieux. A oublier bien vite.


Shéhérazade – Les 1001 nuits, de Félix Gray

Du 1er au 31 décembre 2011
Du mardi au dimanche à 20h (sauf les 7, 24 et 25), supplémentaires le 26 à 20h00, les 17, 18, 24 et 31 à 15h00.

Folies Bergère
32 rue Richer
75009 Paris

Site Internet : www.sherazade1001nuits.com

Commentaires

Nous aurions voulu aimer

Nous aurions voulu aimer Shéhérazade, malheureusement ce ne fut pas le cas. Ce spectacle, à la musique pré-enregistrée comme beaucoup d’autres, souffre indéniablement d’un manque de rythme. La première partie, bien que ne durant 50 minutes, devient rapidement soporifique tant la monotonie des chansons interchangeables finit par lasser. Le deuxième acte, beaucoup mieux équilibré et varié tente de rattraper le tout et y parvient en partie. Mais nous aurions aimé plus de chansons avec l’ensemble des acteurs. Car malgré une troupe de 23 personnes (dont d’ailleurs trois musiciens sous exploités), la majorité des tableaux ne met en scène qu’un seul protagoniste. Quelques rares duos et chorégraphies (réussies) complètent l’ensemble, ce qui reste assez peu sur la totalité du spectacle. Il y a quand même de bons côtés dans cette comédie musicale. Un décor astucieusement exploité et agréablement mis en lumière, les très belles voix des différents chanteurs qui ne ménagent pas leur plaisir et une mise en scène parfois inventive laissent imaginer ce qu’aurait pu être le spectacle avec une vraie dramaturgie et des mélodies plus percutantes. On peut d’ailleurs s’interroger sur la longévité de ce spectacle. Existant depuis 3 ans, il est étonnant que les défauts de rythme et de livret n’aient pas été corrigés...

Pas d'accord !!

Ok, c'est un droit de ne pas aimer un spectacle, mais c'est un devoir de respecter les gens. Je ne vois pas l'utilité de se montrer à la limite de l'insulte, monsieur le chroniqueur. Vous n'avez pas aimé ce spectacle ? Soit, c'est votre droit le plus juste. Mais vous n'en avez aucun à vous permettre des réflexions telles que "A oublier bien vite". Si vous avez l'âme sèche et pervertie par des productions qui finissent par toutes se ressembler, tant mieux, ou tant pis pour vous. Shéhérazade est un spectacle qui a fait rêver des miliers de spectateurs avant d'arriver chez nous. Au vu de toutes ces personnes attendant de rencontrer les artistes, diriez-vous donc que les français ne sont qu'un ramassis d'égocentriques uniquement intéressés par le fait de rencontrer des personnes potientiellement en passe d'être connus et reconnus ? Moi je préfère y voir que le monde n'est pas aussi étriqué d'esprit que vous, que les gens savent encore se laisser porter par une magie simple et touchante. Traitez moi d'idiote romantique et sentimentale si ça vous chante, mais j'ai vu pour ma part ce spectacle à différentes reprises sur Montréal. Et laissez-moi vous dire que la magie a opéré une fois de plus ce dimanche soir. C'est certain que les effets sont moins grandioses que les productions qui sont faites aujourd'hui. Mais avez-vous donc perdu toute richesse pour ne pas être en mesure d'apprécier la simplicité ? Le spectacle ressemble à son "créateur", Félix Gray. Une simplicité loin du tape à l'oeil. Et entre nous soit dit .... vous avez vu des palmiers vous ? Et plusieurs lampes ? Je me demande si j'ai assisté au même spectacle que vous ..... Bien à vous

Mon Avis

Bonjour, J'étais à la première de Shéhérazade le 1er Décembre au Folies Bergère, et voilà mon avis : Un mot me vient à l'esprit, c'est sidération !... Comment résumer, avec ce spectacle, on touche le fond, on frise le ridicule ! Des rimes faciles du genre : "Je suis comme une hirondelle, posée sur une aquarelle. J'entends jouer les violons, pour mon cœur de papillon"... "l'amour, c'est bon pour le coeur, l'amour c'est comme ça, ou bien tu ris, ou bien tu pleures" !... Bref, des rimes pauvres et ridicules ! Ce spectacle dégouline de bons sentiments noeud-noeud... c'est un gâteau de chantilly sur lequel on rajoute encore de la chantilly... c'est écoeurant !!! Dommage, parce que les chanteurs chantent très bien, mais ils jouent très mal !... La Scène quand Shéhérazade meurt est la scène de trop, c'est pathétique. C'est tellement mal joué, qu'un collègue (qui est critique pour la théâtrothèque) et moi, étions mort de rire !... Première fois qu'une chose pareille m'arrive ! Le point fort du spectacle, est pour moi, les chorégraphies... elles sont magnifiques, surtout le passage de danses orientales au mariage de Shéhérazade !... Malheureusement dans cette scène, nous avons eu droit au régisseur plateau en jeans, basket et casque qui est arrivé sur scène pour remettre un support à chandelier qui était mal placé !!!... Il l'a fait 3 fois dans la même scène avec aucune discrétion, c'est fabuleux de voir un régisseur jeans, basket en pleine 1001 nuits... Même chez les amateurs, on ne voit pas ça !!! La salle était à peine remplie à 1/4 voir 1/5ème, pour une première, c'est sidérant de voir si peu de monde, je n'avais jamais vu ça !!! Bref, Shéhérazade est un spectacle musical que je déconseille, c'est le pire que j'ai vu !!! Paul Regnier (75005 Paris) Présentateur de "De Paris à Broadway", la seule émission radio consacrée aux comédies musicales en Belgique http://www.equinoxenamur.be/de-paris-a-broadway/ E-Mail : polo8_58@hotmail.com Page Facebook : De Paris à Broadway (Station de radio)

Je ne saurais que trop citer

Je ne saurais que trop citer Beaumarchais: "Sans liberté de blâmer, il n'est point d'éloge flatteur." C'est décidé, je n'irai plus voir de spectacle sans orchestre. Je n'en peux plus de ces bandes-son préenregistrées. Lorsqu'il s'agit de théâtre musical, l'ochestre fait partie intégrante de l'expérience, il serait peut-être temps de se le mettre en tête.

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.