Critique : "Songs for a New World" à l'Auguste théâtre à Paris

Ce lundi 7 octobre avait lieu la toute première représentation en France de Songs from a New World, un musical écrit et composé par Jason Robert Brown (13 ; Parade) venu tout droit d'Off-Broadway. Interprété de A à Z en anglais, ce "song cycle" tient toutes ses promesses avec en prime, au piano, un John Florencio des plus enthousiasmants !

Vers du Off-Paris en continu grâce à l'AMT Live ?

Malgré un début de spectacle un peu timide de la part des quatre artistes (le stress de la première, à n'en point douter ?), Songs from a New World est encore une très belle réussite à mettre sur le crédit de l'AMT Live!, cette association qui vise à promouvoir le "musical theater" américain à Paris et qui ne cesse de nous surprendre avec des spectacles - certes de taille modeste - d'une qualité indéniable et en progrès continu.

Après Edges et The Last Five Years cet été, c'est cette fois-ci Songs for a New World, un spectacle datant de 1995 à la frontière entre la comédie musicale américaine et un "song cycle" (ensemble de chansons sur un même thème) que nous avons pu découvrir à l'Auguste théâtre. Le thème abordé ici ? Celui du "moment de la décision".

Une troupe inégale mais un pianiste en feu !

Sur une scène épurée et intelligemment illuminée, les 4 artistes de Songs for a New World se sont succédés (sans micro) sur la scène de l'Auguste théâtre pour incarner tour à tour - parfois seuls, parfois en groupe - plusieurs personnages confrontés à un moment décisif de leur vie.

Après des débuts un peu hésitants (par exemple, certains artistes chantant à un volume trop élevé), le spectacle a véritablement décollé après deux ou trois chansons avec la révélation du spectacle, Candice Parise (Notre-Dame de Paris à Londres), qui nous a régalé avec ses deux magnifiques solos "I'm Not Afraid of Anything" et "Christmas Lullaby, tout en douceur et conviction.

A ses côtés, Miranda Crispin (The Last Five Years) excelle dans les morceaux comiques (son "Surayaba Santa" est sûrement l'un des meilleurs moments du spectacle !) tandis que Franck Jeuffroy (Le Peep Musical Show) et Tolgay Pekin (La mauvaise voie) se sont faits plus discrets avec des fins de chansons pas toujours des plus réussies.

Comme pour chaque spectacle de l'AMT Live, Songs from a New World peut compter sur l'infatiguable John Florencio au piano qui ne cesse de nous étonner par son énergie et sa passion visible pour le musical de Broadway. Il était ici accompagné par Hugues Lemaire à la basse, par ailleurs très concentré.

Une oeuvre divertissante, à défaut d'être brillante

Qui dit "song collection" dit souvent "oeuvre inégale". Songs from a New World n'échappe pas à cette règle : certaines séquences sont largement oubliables ("The River Won't Flow", "On the Deck of a Spanish Sailing Ship, 1492"...) tandis que d'autres, outre celles déjà citées plus haut, retiennent sincèrement l'attention (citons en particulier l'enchaînement "The Flagmaker, 1775" et "Flying Home" et le titre principal "The New World" qui est repris à de multiples reprises.). Notons malgré tout une constante : les mélodies composées par Jason Robert Brown sont toujours agréables à écouter. Forcément, ça aide !


Songs for a new world, de Jason Robert Brown

L'Auguste théâtre
6 impasse Lamier – 75011 Paris

Pour la première fois à Paris en version originale
7, 14, 21 et 28 octobre 2013 à 21h
4 et 11 novembre 2013
à 21h
14, 21, 27 et 28 janvier 2014 à 21h

Mise en scène : Frédérique Lelaure ; au piano : John Florencio ; basse : Hugues Lemaire ; lumières : Eric Charansol

Avec Miranda Crispin, Franck Jeuffroy, Candice Parise et Tolgay Pekin

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.