Un musical, une chanson – Interdit aux -18 ans (2/4) : “Naked Boys Singing”

Un musical, une chanson - Interdit aux -18 ans (2/4) : "Naked Boys Singing"

Après les marionnettes sales et vulgaires de Peter Jackson de notre premier épisode, poursuivons cette semaine notre exploration des comédies musicales réservées aux adultes avec la nudité gratuite du spectacle Naked Boys Singing.

Le titre du spectacle est on ne peut plus explicite quant à son contenu : des garçons nus chantent (et dansent !). Né de l'imagination de Robert Schrok, le concept voit le jour dans les années 90 à Los Angeles, où il rencontre un tel succès qu'une production arrive à New York en 1999, off-Broadway. Le spectacle y tiendra l'affiche pendant près de 13 ans, avant de tirer sa révérence début 2012 après 3069 représentations (il figure à ce jour parmi les dix pièces ayant connu la plus grande longévité off-Broadway).

Conçu sous le forme d'une revue, le spectacle met en scène huit éphèbes en tenue d'Adam avec des chansons aux thèmes variés gravitant autour de la nudité masculine. Sont ainsi abordés pêle-mêle la circoncision, l'érection, la masturbation, l'exhibitionnisme, le voyeurisme, mais également l'amour ou encore la pudeur. Les pénis sont bien sûr à l'honneur, tant sur scène que dans les paroles des chansons.
Le spectacle, qui a toujours attiré un public féminin nombreux (les fêtes d'enterrements de vie de jeune fille y sont légion), explore néanmoins un grand nombre de sujets liés au mode de vie, aux rencontres, et aux amours homosexuelles. Ce n'est pas anodin : créé après les années meurtrières qui ont vu l'apparition du SIDA, Naked Boys Singing s'adressait initialement à un public d'hommes qui devaient réapprendre à aimer et assumer pleinement leur sexualité en dépit de cette nouvelle maladie menaçante qui avait emporté nombre de leurs amis, amants ou idoles.

Pour rompre avec ce contexte lugubre, l'auteur s'est entouré d'une douzaine d'auteurs pour écrire et composer les seize titres majoritairement humoristiques et positifs qui forment la pièce.
Au milieu de chansons qui parlent d'un homme de ménage qui travaille les fesses à l'air, de star de films pornos, ou encore des rencontres que font certains dans les salles de gym, l'émotion n'est pourtant pas absente du spectacle.
"Window to Window" (interprétée par Vincent Zamora dans la production originale de Los Angeles), une ballade touchante, raconte l'histoire d'un jeune homme tombé amoureux de celui qu'il voit se déshabiller chaque soir devant sa fenêtre de l'autre côté de la rue. Le jeu de strip-tease et d'observation est réciproque, mais jamais le bel inconnu ne l'invite à le rencontrer. L'interprète se prend alors à rêver à l'histoire d'amour idéale qu'ils pourraient connaître si seulement l'un d'eux faisait le premier pas.

Écoutez "Window to Window", extrait de Naked Boys Singing :

Malheureusement, en dehors de cette chanson et de quelques numéros divertissants, Naked Boys Singing ne brille pas particulièrement par la qualité de son écriture ou de sa partition, et n'a fait reposer son succès que sur l'attrait du public pour son concept sexy.

Fidèles à l'adage, la nudité et le sexe font vendre et il n'aura pas fallu attendre longtemps après la dernière représentation de la production originale du spectacle, début 2012 au New World Stages de New York, pour qu'une nouvelle version du spectacle soit offerte au public de la Grosse Pomme : moins de deux mois après sa fermeture, Naked Boys Singing s'est installé dans une nouvelle mise en scène au Kirk Theatre de Theatre Row, prêt une fois de plus à tout dévoiler dans le plus simple appareil aux curieuses et aux curieux.
Si vous tenez absolument à découvrir ce spectacle musical hors-norme qui a fait le tour du monde (il a été vu entre autre à Londres, en Australie, et au Mexique), une captation DVD (affublée d'une réalisation kitsch un peu trop généreuse en effets visuels laids et datés) est disponible, tout comme l'album enregistré par la troupe originale du spectacle.

Rendez-vous dans une semaine pour un nouveau musical et une nouvelle chanson.


Lire ou relire nos autres articles de la série "Interdit aux -18 ans" :


Regardez la bande-annonce de Naked Boys Singing :

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.