Un musical, une chanson – Interdit aux -18 ans (4/4) : “Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy”

Un musical, une chanson - Interdit aux -18 ans (4/4) : "Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy"

Du gore, des hommes nus, le sexe dans tous ses états… les comédies musicales réservées aux adultes que nous avons découvertes ces dernières semaines ne nous ont rien épargné. L'imagination des producteurs étant pratiquement sans limite, nous terminons cette série avec Alice in Wonderland, le premier film porno musical.

Les années 70 n'ont pas uniquement vu les scènes de théâtre être investies par une sexualité libérée : elles ont également été marquées par l'avènement de l'Âge d'Or du Porno, une tendance qui porte le nom de "porno chic" et dont l'emblème reste le célèbre film Deep Throat (1972).
Tout commence en 1970 lorsque Bill Osco se lance avec succès dans la production de films pornographiques avec Mona – The Virgin Nymph, tout premier long-métrage classé X à être diffusé dans les cinémas américains qui ouvre la voie à de nombreux autres.

"Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy"

Le film rapporte assez pour financer quatre ans plus tard un projet plus ambitieux : Flesh Gordon, première incursion du producteur dans le registre de la parodie érotique. Sans surprise, Flesh Gordon détourne la célèbre série de films de science-fiction Flash Gordon adaptés du comics du même nom.

"Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy"Début 1976, les salles obscures américaines voient l'arrivée de The First Nudie Musical, une comédie qui suit les aventures d'un directeur de studios de cinéma contraint de réaliser un film pornographique musical pour maintenir son activité à flot. Potache et ne montrant jamais d'acte sexuel explicite, le long-métrage met l'accent sur l'humour (avec un certain nombre de pastilles musicales) même s'il est déconseillé aux moins de 17 ans en raison de nombreuses scènes de nu.

Peut-être influencé par ce film et le succès de Let My People Come et Oh! Calcutta! (deux pièces de théâtre musicales mettant en scène nudité et actes sexuels simulés), Bill Osco décide de produire une nouvelle parodie pour adultes et jette son dévolu sur le chef d'œuvre de Lewis Carroll, Alice au Pays des Merveilles, dont les droits sont tombés dans le domaine public. Tout comme l'adaptation animée des studios Disney sortie en 1951, la version d'Alice qu'il produira sera musicale, un choix inédit et incongru dans l'industrie des films pornographiques.

"Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy"

Osco confie l'écriture des chansons à Bucky Searles, qui a signé la musique de ses premières productions, et le rôle titre à la jeune Kristine DeBell dont ce sont les débuts d'actrice.
Elle interprète une Alice tout juste sortie de l'adolescence, qui travaille dans une bibliothèque où elle reçoit la visite de William, un prétendant un peu trop pressant. Lorsqu'elle l'éconduit, il lui fait remarquer que si son corps est celui d'une femme, elle a toujours l'esprit d'une petite fille trop sérieuse qui vit enfermée dans son monde.
Lorsqu'elle trouve sur son bureau un vieil exemplaire du livre de Lewis Carroll, la jeune femme réalise qu'elle est si sérieuse qu'elle n'a peut-être même pas profité de son enfance et aimerait pouvoir la revivre de façon plus légère.

Écoutez "Growing Up", extrait de Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy :

Compte tenu de l'inexpérience de la comédienne et la frivolité du genre (peu exigeant d'un point de vue cinématographique), on ne peut qu'être surpris par la qualité de ce numéro musical par lequel le film débute : si la réalisation laisse à désirer, la voix de Kristine DeBell est en revanche pleine d'assurance et charmante, la mélodie et les arrangement sont extrêmement séduisants… on en oublierait presque que la scène est tirée d'un film porno !

"Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy"

Le Lapin Blanc fait son apparition à la fin de la séquence, entraînant Alice dans des aventures fantastiques qui seront rythmées par l'éducation sexuelle de la jeune femme… en chansons.
La confrontation des genres (musical et pornographique) mêlés au registre enfantin de l'œuvre source laisse pour le moins perplexe… c'en est même dérangeant parfois, tant l'innocence des personnages et de l'intrigue se prêtent mal à cette adaptation pour adultes qui paraît bien soft de nos jours. On a tour à tour l'impression de regarder un film de promotion pour un camp de hippies libertins ou un sketch de Bennie Hill…
L'exercice a en tout cas le mérite d'offrir avec cet Alice au Pays des Merveilles classé X une curiosité qui fera sourire (à défaut d'émoustiller) celles et ceux qui seront assez aventureux pour le regarder.

"Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy"

Les autres chansons émaillant le film sont pour la plupart sympathiques et se montrent un peu plus portées sur la chose que la première : "His Ding-a-Ling Up" parle d'Humpty Dumpty et de ses problèmes d'impuissance, "What's a Nice Girl Like You Doing on a Knight Like This" engage le dialogue avec un chevalier qui sert de monture à une jolie demoiselle…

D'abord classé X, le film a été par la suite distribué par la 20th Century Fox qui en a coupé trois minutes afin de le faire classer "R", autorisant sa diffusion aux mineurs accompagnés d'un adulte.
La légende dit que la réédition ultérieure du film dans sa version intégrale aura coûté sa carrière à Kristine DeBell, qui s'était entretemps orientée vers le cinéma tout public et la télévision. Contrairement au montage diffusé par la Fox, la version "hard" du film ne laisse en effet planer aucun doute quant au fait que l'actrice s'est adonnée à des pratiques sexuelles non simulées pour certaines scènes du film.

"Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy"

Après plus de 20 ans dans l'ombre, DeBell a récemment entrepris de ressusciter sa carrière devant les caméras et est apparue dans un téléfilm diffusé aux États-Unis fin 2012. 

Ainsi s'achève notre série consacrée aux comédies musicales interdites aux -18 ans. N'oubliez pas de lire ou relire les épisodes précédents et rendez-vous dans une semaine pour une nouvelle série, avec un nouveau musical et une nouvelle chanson.

Regardez la bande-annonce de Alice in Wonderland: An X-Rated Musical Comedy :


Lire ou relire nos autres articles de la série "Interdit aux -18 ans" :


Source : Wikipédia

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.