Compte Rendu : "Vivement Dimanche" spécial comédies musicales

Compte Rendu : "Vivement Dimanche" spécial comédies musicalesDimanche après-midi Michel Drucker et son équipe avaient décidé de célébrer "la comédie musicale française". À travers des reportages et discussions, le présentateur a passé en revue de nombreuses comédies musicales à succès depuis les années 80.

La nouvelle production des Misérables à l’honneur.

L’émission Vivement Dimanche Prochain, nous assomme de chiffres : 21 langues, 56 millions de spectateurs, 308 villes. Nous comprenons immédiatement que France 2 est partenaire du spectacle.

Claude-Michel Schönberg et Alain Boublil (NDLR : auteurs de l'adapation en musical du roman de Victor Hugo) sont présents sur le plateau pour rappeler la genèse française du projet, son adaptation à Londres puis cette nouvelle mise en scène qui nous rend visite au théâtre du Châtelet, qui semble bien différente de la production londonienne actuelle.
Nouvelles orchestrations, dessins de Victor Hugo, nouvelles technologies, ils nous promettent une version encore plus puissante de spectacle. Certaines images sont venues ponctuer cette discussion comme des extraits du concert donné au Royal Albert Hall de Londres pour le dixième anniversaire du spectacle, On my own interprété par Rosalind James ou encore un bref interview du producteur Anglais Cameron Mackintosh. Sans faire de chauvinisme, l’auteur et le compositeur ont su rappeler que ce spectacle et la chanson "I dreamed a dream" qui a  fait le succès de Susan Boyle sont avant tout des œuvres françaises.

Un Retour sur les années 2000.

L’émission a fait sa transition entre Les Misérables et les spectacles musicaux actuels grâce à la présence de Luc Plamondon venu parler de ses deux grosses productions Starmania et Notre-Dame de Paris (on notera tout de même le passage sous silence de Cindy 2002).

Ensuite se sont succédés sur le canapé rouge de nombreuses personnalités motrices des spectacles musicaux des années 2000. Certains en ont même profité pour parler de leur prochain projets. Ainsi Kamel Ouali a annoncé son association avec un producteur a succès, Thierry Suc (producteur de Mylène Farmer) pour aller encore plus loin dans le spectaculaire avec sa propre version de Dracula, prévu pour octobre 2011.
Gérard Presgurvic quant à lui travaille toujours sur 9999. Il est dommage d’avoir choisi de faire passer de nombreuses personnes sur le canapé sans avoir le temps d’en entendre plus. Chaque personnalité à eu quelques instants pour s’exprimer et proposer un extrait de sa comédie musicale.
La troupe de Mozart, l'opéra rock a donc interprété un medley, tout comme celle de Roméo et Juliette (dont on n'a même pas évoqué la version de 2001).

Une publicité sans vrai débat.

Il est clair que cette émission ne se réduisait presque qu'à une suite de publicités sur les comédies musicales. Peu de temps, de nombreux reportages sur les artistes. Un sujet comme celui-ci permettait d’ouvrir le débat sur l’avenir de la comédie musicale en France.

Avoir sur le même plateau le bras droit de Cameron Mackintosh (producteur de comédies musicales à Londres), qui n’est personne d’autre que le fils de Claude-Michel Schönberg et les producteurs de Mozart aurait pu créer un débat très intéressant. Mais Michel Drucker a choisi de les faire passer un à un sans véritable rencontre musicale ni artistique.

Nous avons également été déçus une fois de plus par le fait que les journalistes classifient tous ces spectacles en "comédie musicale", ainsi passer de Roméo et Juliette à Spamalot en les désignant par les même termes paraît complètement incongru.

Y’a-t-il une "comédie musicale française" ? Pef (NDLR :Pierre-François Matin-Laval des Robins des Bois) venu spécialement pour annoncer une possible reprise de Spamalot au mois de janvier 2011 "dans un beau théâtre parisien" n’a malheureusement pas eu le temps d’en dire plus. Stéphane Jarny chorégraphe du spectacle (et accessoirement de l’émission) n’a même pu s’exprimer.

Un résumé de la comédie musicale en France, voilà ce qui résume cette émission et Michel Drucker ne s’est pas trompé en concluant la première partie de ce dimanche en citant toutes "les comédies musicales" depuis les années 80, en oubliant 80% des productions tels que Créatures, Chance !, Le Cabaret des hommes perdus, Don Juan ou les productions de Stage Entertainment. On ne peut pas être amis avec tout le monde !

Rosalind James interprétant "On my Own" sur le plateau de "Vivement Dimanche" :

Commentaires

correction

Bonjour, ce n'est pas le fils d'Alain Boublil qui est venu sur le plateau, mais le fils de Claude Michel Schonberg qu'il a eu avec Béatrice.

Une nouvelle fois, merci à Michel Drucker de parler de ces belles comédies musicales. De vraies comédies musicales, qui font le tour du monde. Les Misérables en font partie, sans prendre une ride!

Question about another video

I'm sorry for not speaking French... Does anybody knows where could I find the video of Madalena Alberto (Fantine in LES MIS) performing "I Dreamed a Dream" in a Frech tv?

Thank you in advance!

Hello Maria,I could be wrong

Hello Maria,
I could be wrong but I don't think Madalena performed "I dreamed a dream" on French TV. Only Rosalind was in Paris to pre-record this TV segment. The rest of the cast is still in the UK. They recorded "Friday's Night is Music Night" on the BBC yesterday evening and should be arriving in Paris very soon.

Michael,
Merci beaucoup pour cette précision, je vais éditer l'article tout de suite. Il s'agit effectivement d'une erreur - Thomas Schönberg est évidemment le fils de Claude-Michel, et non celui d'Alain Boublil. Merci pour votre vigilance !

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.