Compte-rendu : "Metropolita(i)n" (lecture dans le cadre des Découvertes Diva)

Présenté en avant-première lors des lectures Diva 2009, le spectacle bilingue Metropolita(i)n a remporté un franc succès auprès du public. Œuvre composite signée Barry Kleinbort, Ken Bloom et Christophe Mirambeau, cette "musical revue" à six chanteurs-instrumentistes a suscité rires, émotions et émerveillement.

New York – Paris, Paris, New York. Metropolita(i)n est un brillant spectacle composite imaginé par deux américains, Barry Kleinbort et Ken Bloom, et un français, Christophe Mirambeau. Leurs points de vue sur les particularités culturelles, culinaires et musicales de deux grandes métropoles, Paris et New York, se confrontent, s'opposent et se rapprochent à travers six personnages provenant d'horizons très différents, dans une opposition de style et de tradition.

Vincent Heden en vendeur de fromagesPrésenté pour la première fois les 3 et 4 Juin 2009 dans le cadre des découvertes Diva, Metropolita(i)n est un spectacle drôle, touchant et émouvant porté par des artistes véritablement exceptionnels : Liza Michaël (Créatures), Caroline Roëlands (Panique à bord), Gay Marshall (A Chorus Line), Jérôme Pradon (L'Opéra de Sarah, Les Misérables, Lord of the Rings, ...), Vincent Heden (Camille C., Lady in the Dark, Panique à bord, ...) et Richard Waits (La Cage aux folles) alternent les rôles et les personnages tout en passant avec brio de l'anglais au français et vice-versa. Les chansons dédiées à Paris sont interprétées en anglais, accompagnées au piano, tandis que celles qui sont liées à New York sont en français.

La famille de St Cloud au complet... et à l'américaine !On se souviendra notamment avec affection de la naïve famille bourgeoise de Saint-Cloud en voyage pour la première fois à New-York, du fromager français qui désespère de vendre ses produits jugés "stinky" ("puants") par des touristes américains, des "pfff" parisiens qui rendent une américaine complètement dubitative ou encore de l'incompréhension de la loi Evin et de son impact sur la cuisine parisienne par un visiteur américain. Dans un registre plus porté sur l'émotion, le tableau dédié au 11 septembre, d'une intensité exceptionnelle, est bouleversant.

Malgré un texte d'excellente qualité et un ton globalement très juste, certains d'entre nous ont regretté une séquence au début de la lecture, qui porte un discours très convenu anti-Bush, pro-Obama à outrance, ainsi que l'évocation un peu gratuite des tics et de la petite taille du président de la République française. La force du spectacle n'est heureusement pas dans son message politique, mais bien dans l'analyse de deux cultures apparemment opposées, mais finalement très proches.

L'écriture, les dialogues, la musique et la qualité des artistes de Metropolita(i)n constituent un cocktail efficace qui semble avoir plu au public tant les rires et l'émotion étaient palpables au cours de la lecture. En particulier, l'investissement des artistes, en larmes à plusieurs reprises au cours de la deuxième représentation, apporte au spectacle une intensité incroyable. Nous tirons donc notre chapeau à la créativité et au professionnalisme de tous ceux qui ont contribué à l'élaboration de cette œuvre et qui nous incitent à espérer beaucoup de ce spectacle...

Liza Michaël, Caroline Roëlands, Gay Marshall, Jérôme Pradon, Vincent Hédénet Richard Waits dans Métropolita(i)n

Les auteurs de cet article ont assisté aux deux représentations proposées dans le cadre des Découvertes Diva.

  • 3 juin : Sophie Dussaussoy & Stephany Kong
  • 4 juin : Sophie Dussaussoy & Samuel Sebban

Crédits photos : Sophie Dussaussoy

Le site officiel de Metropolita(i)n : www.metropolita-i-n.com

Toutes les actus et les comptes-rendus sur notre page dédiée aux Découvertes Diva 2009.

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.