Compte-rendu : "Pinocchio, le musical" (dans le cadre du festival Les Musicals)

Créé à l'occasion du Festival les Musicals 2009, Pinocchio, le musical est un projet qui a pris vie pour la première fois du 8 au 11 juillet 2009 au Théâtre Trianon de Paris. Sur une musique de Jérémie Champagne (Le chant de coton), des dialogues de Sébastien Savin (La petite sirène) et des paroles de Florence Trinca (Le chant de coton), ce spectacle tout public est un véritable bijou au niveau visuel, musical et théâtral.

L'univers angoissant et magique de Pinocchio, le musical est palpable dès l'entrée du spectateur dans le théâtre : le rideau est déjà levé, laissant entrevoir le décor sombre et inquiétant d'un bois, accompagné d'une bande son enregistrée de conversations d'elfes. Tous ces éléments nous plongent immédiatement dans une ambiance féérique qui ne s'éteindra à aucun moment au cours du spectacle.

La séquence d'ouverture accentue d'ailleurs cette atmosphère enchanteresse : après une très jolie mélodie au piano, la fée (interprétée avec grâce par Florence Trinca, également parolière du spectacle) présente le bois qu'elle qualifie de "merveilleux". Elle est ensuite rejointe sur scène par des elfes de forêt, lutins et autres créatures du bois pour une chanson pleine d'enthousiasme et d'espièglerie, qui gagnerait toutefois à être raccourcie puisqu'elle dure près de 7 minutes.

Ces êtres des bois expliquent que ceux qui feront du mal à la forêt doivent prendre garde au mauvais sort. Le personnage de Gepetto intervient alors : il ramasse une branche abandonnée qu'il refuse de couper ou de brûler mais qu'il sculpte en pantin de bois durant un passage intelligemment mené avec de nombreux bruitages et effets d'ombres-chinoises.

Les aventures de Pinocchio commencent ensuite véritablement avec l'arrivée de Chloé Pimont sur scène, étonnante de justesse dans ses mimiques et sa façon de se comporter à la fois en enfant et en pantin de bois. Au cours de son parcours, la naïve marionnette rencontrera de nombreux personnages comme la Fée des Bois, J-Elfe (l'excellent Jérémie Champagne dans le rôle de la conscience de Pinocchio), Mister Fox (David Eguren, charmeur à souhait !), son compère le Chat, Monsieur Scampoli ou encore Mimi Pas-Droite.

Les décors, le livret et la mise en scène de Sébastien Savin sont dans l'ensemble très recherchés, ce qui nous permet d'assister à des séquences mémorables ("Bienvenue chez les marionnettes" dans le théâtre de Monsieur Scampoli, le départ en calèche à l'île Nougatine, la cruelle transformation des enfants en ânes lors de la fête foraine...). Nous retiendrons en particulier le moment envoûtant de la renaissance de Pinocchio en vrai petit garçon grâce à un numéro de claquettes émouvant et brillamment exécuté.

Dans un univers angoissant comparable à celui de Tim Burton, Pinocchio, le musical est parsemé de touches d'humour qui sont les bienvenues grâce aux personnages de J-Elfe, du Chat, de Pinocchio lui-même ("Ne t'inquiètes pas Mimi, Monsieur Scampoli il a dit qu'il va faire le maximoum" en reprenant la prononciation à l'italienne du mot "maximum") et surtout de manière certes un peu involontaire par la fée des bois ("tu n'as déjà plus de Papa", "ça prendra effet dans une demi-heure : l'autre, hé !, le plan du bois, le portrait robot décrit par Pinocchio...). 

Les chansons sont également très réussies grâce à de superbes compositions de Jérémie Champagne et des paroles de Florence Trinca ("Le Bois", "Tourne-manège", "Oh ma fée, je suis démasqué", "Pour aller combattre la baleine"...). L'un des meilleurs moments du spectacle est d'ailleurs le solo de Pinocchio lorsqu'il réalise qu'il faut écouter son propre instinct pour devenir quelqu'un plutôt que de faire confiance aux tentations extérieures.

Nous pouvons toutefois aussi émettre quelques regrets pour que Pinocchio, le musical soit irréprochable, notamment pour la séquence de la baleine, dans la façon dont le nez de Pinocchio s'allonge ou encore pour l'atmosphère que l'on pourrait juger un brin trop sombre pour les enfants. Ceci dit, ces légers défauts n'empêchent pas Pinocchio, le musical d'être un véritable bijou pour les yeux et pour les oreilles. Bravo ! 

La fiche du spectacle : http://www.musicalavenue.fr/Actualite/France/20090706/Festival-Les-Musicals-2009-Pinocchio-le-musical

Toutes les actus et les comptes-rendus sur notre page dédiée aux Musicals et aux Marius 2009.

Commentaires

Poster un nouveau commentaire

Le contenu de ce champ ne sera pas montré publiquement.

Plus d'informations sur les options de formatage

CAPTCHA
Cette question nous permet de vérifier que vous êtes un lecteur afin d'empêcher l'envoi de messages indésirables automatiques (spams).
Image CAPTCHA
Saisissez les caractères affichés dans l'image ci-dessus, sans espace.