Compte-rendu à Broadway : un cast inédit pour le revival de “Spring Awakening” !

Lors d’un récent voyage à New York City, nous nous sommes rendus au Brooks Atkinson Theater pour assister au dernier revival de "Spring Awakening". Cette comédie musicale créée à Broadway en 2006 (qui remporta deux Tony Awards pour meilleure comédie musicale et meilleur livret d’une comédie musicale) renaît dans une version pour le moins originale, puisque les personnages principaux, environ un tiers du cast, sont des comédiens sourds et muets.

Ce n’est pas la première fois qu’un tel cast est rassemblé aux Etats-Unis, et même à Broadway. La compagnie de théâtre Deaf West Theatre, basée en Californie, et dont la spécificité est de faire jouer des comédiens sourds-muets, a déjà produit un premier musical Big River à Broadway en 2003. Pour son second tour de force, la compagnie s’est attaquée à la comédie musicale rock Spring awakening (livret Steven Sater, musique Duncan Sheik), basée sur la pièce de l’allemand Frank Wedekind écrite en 1891.

L’action de cette pièce se déroule dans un lycée, où les adolescents découvrent les changements physiques de la puberté ainsi que leur sexualité, à une époque où toute éducation ou dialogue sur ces sujets sont proscrits par la société conservatrice. Les adolescents vont devoir faire face à différentes questions sur l’acte sexuel, l’homosexualité, la grossesse non souhaitée, mais aussi le harcèlement et le suicide, alors que ces mêmes questions sont censurées par le monde des adultes qui les entourent.
Deaf West Theatre réalise une vraie prouesse dans sa mise en scène en faisant interagir les comédiens sourds-muets avec les comédiens chantants. La plupart des personnages principaux ont deux interprètes : un interprète sourd-muet qui joue le rôle en langue des signes, et un interprète chantant qui est en général à proximité de son alias tout en restant un peu en retrait de l’action. Pour certains, l’interprète chantant s’accompagne en même temps à la guitare. Mais ce n’est pas tout, la pièce est également totalement adaptée pour un public sourd-muet. Si bien que lorsqu’un interprète ne traduit pas ses mots en langue des signes, le texte apparaît sur un écran (en général le tableau de la salle de classe, de façon à ce que le texte soit parfaitement bien intégré dans la mise en scène). A plusieurs reprises, le texte en langue des signes est également repris par l’ensemble du chœur et mis en scène, si bien que cette langue des signes devient une véritable chorégraphie magnifiquement travaillée et intégrée dans l’œuvre.
Le résultat est stupéfiant et l’émotion, pour une pièce dont les thèmes sont durs, est au rendez-vous. Cette magnifique mise en scène nous a fait frissonné du début à la fin, et nous n’étions pas les seuls à en croire les réactions du public. Si vous passez par la Grosse Pomme, nous se saurions que trop vous conseiller de réserver vos places ! La production qui a démarré début septembre, est programmée pour 18 semaines seulement.

Spring Awakening

Au Brooks Atkinson Theatre, New York City
256 W 47th St, New York
NY 10036 

Livret et paroles : Steven Sater ; Musique : Duncan Sheik ; Mise en scène : Michael Arden
Avec : Andy Mientus, Austin P. McKenzie, Krysta Rodriguez, Patrick Page, Ali Stroker, Alex Wyse, Miles Barbee, Threshelle Edmond, Sandra Mae Franck, Amelia Hensley

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.