Liza Minnelli au Palais des Congrès le mois prochain

Liza Minelli au Palais des Congrès le mois prochainNe manquez pas l’un des derniers monuments du Music-Hall avec un grand M, de passage à Paris le 27 juin prochain, car le monument n’est pas en ruine ! Loin de là.
A 63 ans, Liza Minnelli fit son grand retour à Broadway en décembre dernier pour une série très limitée de shows au Palace (NDLR : pour lesquels elle vient d'ailleurs de recevoir une nomination aux Tony Awards).
Retour gagnant auquel j’ai eu l’immense bonheur d’assister.

C’est a priori le même spectacle qui sera proposé au Palais des Congrès lors de cette tournée sur le vieux continent.

Dans un décor épuré mais très classe, noir et blanc, stylisé années 30, remarquablement mis en lumières, accompagnée d’un orchestre irréprochable et de quatre boys qui chantent et dansent  à ses côtés, Liza assure un show magistral réglé au millimètre pendant plus d’une heure et demie et fait  se lever un public conquis par une performance sans fausse note.

Après une première partie en tête à tête avec les spectateurs auprès desquels elle se confie entre deux chansons sur sa vie professionnelle et personnelle avec beaucoup de recul, d’humour et d’autodérision, le show prend pleinement son envol lorsqu’elle revient  aux côtés de ses boys afin de nous en mettre plein la vue et les oreilles, chorégraphies à l’appui.

De ses problèmes de voix, de drogue, d’alcool, ou encore physiques (deux opérations de la hanche), il ne reste rien. La voix est parfaite, bluffante,  la jupe se porte courte mais avec classe, la jambe se lève certes un peu moins haut qu’il y a quelques années, mais elle se lève bien, Liza est vive, pétillante, généreuse, touchante, drôle, heureuse d’être là, pas ridicule une seule seconde et fait taire ainsi les mauvaises langues qui la jugeaient finie.

De Cabaret à  New York, New York qui vous donneront de frissons , en passant par Maybe This Time (titres du célèbre tandem Kander and Hebb) ou la superbe réinterprétation (et réorchestration) de What Makes a Man a Man (Comme Ils Disent) de Charles Aznavour qui pourrait bien faire une visite surprise à sa complice de longue date sur la scène du Palais des Congrès, sans oublier le très entraînant Clap Yo’ Hands, vous sortirez scotchés par cette grande artiste qui, non, n’avait décidément pas dit son dernier mot.

Alors oui, ça coûte un bras, mais sincèrement, ça vaut la peine, car Liza est unique et franchement magique. C’est du grand, du très grand Music-Hall !

Découvrez quelques images de répétitions tournées pour la promo du show l’hiver dernier en cliquant ici.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.