“Aida”, l’opéra pharaonique de Verdi au Stade de France le 2 octobre 2010

"Aïda" au Stade de France le 2 octobre 2010Aïda, le célèbre opéra de Verdi (à ne pas confondre avec le musical du même titre d'Elton John et Tim Rice), sera présenté dans une mise en scène spectaculaire le 2 octobre 2010 au Stade de France. Plus de 500 artistes se rencontreront sur une scène de 8000 m² avec à leurs côtés l'Orchestre National de Montpellier Languedoc-Roussillon, des effets de lumières, des reprises vidéo, des décors et des costumes majestueux. Une tournée internationale est prévue à la suite à cette représentation unique en France.

La démesure de l'Égypte et du Stade de France au service de l'opéra de Verdi

Après les succès populaires de Carmen, Ben-Hur et Nabucco, le Stade de France s'apprête à transformer l'opéra Aïda, l'un des grands chefs-d'œuvre de Giuseppe Verdi, en un gigantesque spectacle musical. Le parti pris de Charles Roubaud, metteur en scène, est d'inculquer un esprit "grand spectacle" pour tous publics grâce à la démesure du Stade de France et aux différents éléments de décor, accessoires, effets de lumières, de vidéo et de pyrotechnie créés pour l'occasion. Diverses plateformes mobiles seront placées sur la scène de 8000 m² qui recouvrira l'ensemble de la pelouse, tandis que des écrans intégrés au décor contribueront à rapprocher les artistes du public.

"La finalité de cette production est de motiver sans cesse l’intérêt et la curiosité du public, en racontant l’histoire de façon claire, tout en mettant en valeur le livret et la musique de cet opéra à la fois épique, mystérieux et monumental qu’est Aïda", explique celui qui a triomphé en 2008 au Stade de France grâce à la mise en scène spectaculaire de Nabucco; qui a attiré plus de 50,000 curieux. Cette fois-ci, ce sont plus de 500 artistes - dont 8 solistes, 95 musiciens, 100 choristes, 300 danseurs et figurants - qui seront présents sur scène pour raconter l'histoire d'amour impossible entre Aïda, esclave des Égyptiens et fille du roi d'Éthiopie, et Radamès, commandant de l'armée égyptienne et officier du Roi d'Egypte.

Un grand opéra à ne pas confondre avec le musical d'Elton John

Le duo amoureux sera incarné par la soprano américaine Adina Aaron (Aïda) et par le ténor grec Dimitris Paksoglou (Radamès). Tous deux reprendront leurs rôles lors de la tournée internationale du spectacle, le Stade de France accueillant la représentation unique dans notre pays le 2 octobre 2010 à 20h30. L'ouverture des portes aura lieu dès 19h00. Les actes I et II seront suivis d'un entracte de 22h à 22h30, avant la clôture du spectacle à 23h30 par les actes III et IV .

Rappelons qu'il s'agit bien ici de l'opéra de Verdi et non du musical d'Elton John et Tim Rice, lui-même inspiré de l'opéra de Verdi, qui s'est joué à Broadway de 2000 à 2004 et qui avait remporté à l'époque 4 Tony Awards. La distribution originale comptait Heather Headley (Le Roi Lion) et Adam Pascal (Rent) dans les rôles d'Aïda et Radamès. Produit par Disney, ce musical a fait l'objet de nombreuses tentatives d'adaptation cinématographique qui n'ont cependant jamais abouti. En 2007, Beyoncé Knowles était annoncée sérieusement dans le rôle-titre pour une sortie au cinéma prévue en 2010 mais le projet semble depuis être tombé à l'eau.

Source : Le site officiel du Stade de France

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.