“Magdalena”, une comédie musicale signée Heitor Villa-Lobos

"Magdalena" au Théâtre du ChâteletLe directeur du Châtelet, Jean-Luc Choplin, nous avait habitués, depuis plusieurs saisons, à sa programmation d’œuvres rares, déroutantes ou méconnues. Magdalena, jouée au Théâtre du Châtelet du 18 au 22 mai, ne déparera pas sa galerie !

Un musical de Broadway rarissime

Tout d’abord, il s’agit du seul « musical » écrit par le compositeur de musique classique brésilien, Heitor Villa-Lobos. Sorti à Broadway en 1948, il a été peu joué, et c’est grâce à cette création française, donnée en version originale anglaise, que nous allons pouvoir la découvrir dans quelques jours.

L’histoire se passe entre la France et l'Amérique du Sud. Les tensions entre les indiens et les peuples colonisateurs en constituent la trame. Sur cette toile de fond se déroule une histoire d’amour entre Pedro et Maria, deux Indiens Muzios déchirés entre l'attrait de la religion et le refus de l'oppression. Si le thème ne parait très « glamour », la musique de Villa -Lobos, marquée par des influences diverses, de Kurt Weill à Puccini, en passant par la tradition de Broadway, devrait en intriguer plus d’un.

Une distribution en or pour cette création française

Pour cette création française, il a été fait appel à une palette de talents de haut niveau, au premier rang desquels, Sebastien Roland, assure la direction musicale à la tête de l’orchestre Symphonique de Navarre. Kate Whoriskey signe la mise en scène. Formée à New York et Harvard, appelée sur toutes les scènes d’Amérique du Nord et d’Angleterre, elle dirige depuis peu l’Intiman Theater de Seattle (USA).

Marie Eve Munger, une jeune soprano canadienne, découverte au concours International de chant de Marmande, incarne Maria. Pedro est joué par le Ténor sud-africain, Mlamli Lalapantsi, très remarqué dans Treemonisha de Scott Joplin, présenté au Théâtre du Châtelet en avril dernier .

Le général Carabana, incarnation du militaire fasciste et exploiteur des indiens, est interprété par le remarquable mélodiste, François Leroux, dont la carrière internationale l’a mené sur toutes les plus grandes scènes d’opéra d’Europe. Magdalena, une œuvre hors norme à l’image de Villa-Lobos lui-même, est à ne rater sous aucun prétexte. Attention, il n’y aura que 5 représentations !


Magdalena, de Heitor Villa-Lobos
Au Théâtre du Châtelet (Place du Châtelet - 75001 Paris)
Tél : 01.40.28.28.40
Représentations du 18 au 22 mai
Durée : 2 heures

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.