“Hair” au Théâtre du Gymnase – Marie Bell du 15 mars au 1er avril 2011

"Hair" au Théâtre du Gymnase - Marie Bell du 15 mars au 1er avril 2011 Début 2009, le producteur Lorenzo Vitali proposait une version française de Hair, le musical de Gérôme Ragni, James Rado et Galt MacDermot, adaptée dans la langue de Molière par Sylvain Meyniac. Ce dernier propose une nouvelle mise en scène pour ces représentations du 15 mars au 1er avril au Théâtre du Gymnase - Marie Bell. Et pour ne rien gâcher, 30% des bénéfices seront reversés à l'association Sidaction.

Hair, c'est ce musical si particulier qui illustre la culture hippie et la révolution sexuelle de la fin des années 1970. Créée off-Broadway en 1967, elle sera jouée à Broadway l'année suivante pendant quatre années, puis à Londres, avant de connaître une première version française à Paris en 1969, signée Jacques Lanzmann, dans laquelle le personnage de Claude était interprété entre autres par un certain Julien Clerc. N'oublions pas de citer également le film de 1979. Quant aux chansons, certaines sont devenus des tubes internationaux, à l'instar d'"Aquarius", "Let the Sun Shine In" ou encore "Manchester, England".

La première version de Ned Grujic avait suscité un accueil assez froid de la critique, puis une polémique alimentée par la diffusion d'une lettre ouverte signée du producteur Lorenzo Vitali en personne. Outre la bande son, on reprochait notamment au spectacle la non-traduction de certaines chansons.

Avec la version de 2011, exit la bande son au profit de musiciens en chair et en os, mise en scène présentée comme "plus poignante", mise en exergue de la devise du Sidaction "Faites l'amour"... On y retrouvera 21 artistes sur scène, dont Laurent Bàn (Zorro ; Chance!) qui jouera cette fois-ci le rôle de Berger. A noter la présence de Camille Turlot (Epouse-moi ; Les Indifférents) dans le rôle de Woof.

Espérons donc que cette nouvelle version saura convaincre les plus sceptiques pour les séduire, comme l'avaient été nos chroniqueurs début 2009 avec la version de Ned Grujic...

Découvrez un teaser de cette nouvelle version :


Hair, de Gérôme Ragni, James Rado  et Galt MacDermot

du 15 mars au 1er avril 2011

Théâtre du Gymnase - Marie Bell
38 Bd Bonne Nouvelle,
75010 Paris

Mise en scène : Sylvain Meyniac ; Musique Galt : Mac Dermot ; Adaptation française : Sylvain Meyniac ; Direction musicale : Alex Finkin ; Direction Vocale : Eric Szerman ; Costumes : Victoria Vignaux ; Décors : Anne Wannier ; Lumières : Stéphane Baquet.

Avec Laurent Bàn, Laurent Marion, Lucie Bernardoni, Lorène Devienne, Corentine Planckaert, Candice Parise, Anandha Seethanen, Camille Turlot, Régis Olivier, Lola Aumont, Aurélie Lamalle, Jua Amir, Alexander Donesch, Noémie Alazard, Lovénah L'Huillier, et Héloïse Adam.

7 réponses

  1. valjean
    le cast de la version 2009 était de grande qualité,Magalie bonfils, Liza Pastor Yoni Amar,et Fabian Richard dans le role de Claude et tellement remarqué dans Cabaret,pourquoi ces Artistes ne font pas partie de cette reprise,alors qu'ils sont nommés dans les différentes promotions annoncant ce spectacle en province tout particulièrement Bizarre mon cher cousin ,vous avez dit bizarre ?
  2. valjean
    Une précision ,le talentueux laurent Ban,ne reprend pas role de claude Bukowski,en effet celui-ci était tenu par Fabian richard,Laurent avait le role de Berger...Voilà...à suivre... Cordialement . Valjean
  3. Anonyme
    Le mélange des chansons en version française et version anglaise, vient du fait que les droits ne sont pas accordés pour la traduction de certains morceaux de l'oeuvre...
  4. Déçu
    Comment jouer Hair avec les cheveux courts ? c'est faire fi de ce que fut le spectacle initial dans le temps et l'histoire : les hippies ont fait une véritable révolution, calmement mais surement. Porter les cheveux longs étaient déjà manifester contre l'establishment, et mettait au ban de la société. La lutte contre la guerre au Vietnam fut un difficile et louable combat, et l'histoire leur a donné raison. Le spectacle 2011 -outre le fait de faire une bonne sid-action- pêche par excès de zèle d'adaptation. On aurait préféré un "historique" en direct de 1968. Il aurait été facile aux plus jeunes de réinterpréter les faits dans leur époque. Joue-t-on Molière en langage des banlieues "z'y va cache ton airbag j'veux pas voir ça" ? Pourquoi ne pas jouer la pièce telle qu'elle a été créée ? La version 2011 est incompréhensible,sans homogéneité ni continuité dramatique, sans rythme autre que celle -toujours très agréable- de la musique. La mise en scène est faiblarde et irrégulière. Quant aux nouvelles traductions du texte elles sont sans intérêt, hélas. Encore une fois il aurait été plus judicieux de conserver le texte français de Jacques Lanzman. Les costumes, comme les chevelures courtes, manquent également de situation dans le temps : quelques hommages hippies, un dandy et des vêtements ayant l'air de sortir du placard de nos adolescents, Manga inclus. L'anachronisme voulu de cette adaptation fait que la comédie s'égare dans toutes les époques et ne trouve pas la sienne.
  5. Pierre
    Oui, j'ai vraiment aimé, et pourtant, je ne suis pas un musical addict béat et facile.. j'ai vu le Phantom de l'Opéra à NY, ici, le roi lion, et autres shows...je suis un spectateur moyen sans doute, mais je vous dis, foncez, car il y a bcp d'émotion, la troupe est tres vive, et enthousiaste, j'ai chanté et dansé dans la salle et même sur la scène a la fin! au début, les comédiens vous mettent a l'aise en vous accueillant dans la salle, le ton est donné, ils ne se prennent pas la tête et franchement, j'ai aimé, j'ai passé un bon moment...bon vent à ce spectacle, honnêtement, ca fait plaisir d'avoir ces instants de fraicheur et d'émotion simples et forts...
  6. Don
    HAir a été jouée de par le monde dans une version crâne rasée avec la bénédiction de Rado & Ragni il y a quelques années de cela. HAIR n'est pas juste une photographie jaunie d'une époque. Un HAIR aurait pu être créé ou recréé à n'importe quelle époque, à n'importe quelle génération avec ses propres attentes, peurs et désirs profonds. Vouloir absolument coller cette étiquette "hippie" bloquée au compteur 67 à cette oeuvre dont la démarche va beaucoup plus loin est clairement une obsession française...ne rien toucher, ne rien faire évoluer, ne rien chambouler. Les idées courtes sont bien celles du conformisme et du "on ne touche à rien", exactement l'inverse de ce que les auteurs de HAIR ont voulu créer. Chercher une dramaturgie dans HAIR signifie d'emblée qu'on ne comprend rien à l'oeuvre originale qui est justement le concept de l'"anti-histoire". Donc par pitié avant de vous rendre ridicule en pronant des affirmations erronées, allez déjà faire un tour sur wikipedia, pour commencer, ne serait-ce que pour apprendre et surtout comprendre ce qu'est réellement HAIR !! Et arrêter de vous poser en gardien de l'oeuvre comme si vous preniez votre petit-déjeuner avec Rado, Ragni ou Mc Dermot tous les matins...on gagnera beaucoup de temps et on évitera de lire ces gonflements d'orgueil pseudo-culturels qui feraient bien rire les créateurs de HAIR...
  7. Anonyme
    Il est vrai que ta réponse est pleine de modestie, de politesse et de retenue... N'oublie pas l'adage : "l'invective ne salit que celui qui la prononce". J'aime beaucoup ton "ouverture d'esprit" et ton sens de la mesure. Je suis sur que tu es de ceux qui voudraient enfermer les critiques de tous bords. Arghhhh liberté d'expression quand tu nous tiens ! Je me demande qui n'a rien compris à l'oeuvre originale ??? ah oui, peut être celui qui ne supporte pas qu'on dise que l'interprétation actuelle est mauvaise et se range au niveau des comédies musicales du type "Cindy" avec son petit look de téléréalité.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.