“Sweeney Todd” de Stephen Sondheim, au Théâtre du Châtelet du 22 avril au 21 mai

Après Show Boat et My Fair Lady, le Théâtre du Châtelet présente son troisième et dernier musical de la saison. Il s'agit de Sweeney Todd, deuxième œuvre de Stephen Sondheim présentée dans le théâtre parisien après A Little Night Music l'an dernier. Sortez vos rasoirs : il va y avoir du sang...

Historique du spectacle

Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street a été créé le 1er mars 1979 à l’Uris Theatre de New York, où il s'est joué pas moins de 557 fois. La mise en scène originale a été créée par Harold Prince (Cabaret ; The Phantom of the Opera). A l'instar de A Little Night Music, les chansons sont signées Stephen Sondheim et le livret Hugh Wheeler. A noter que dans les deux cas, le librettiste a vu son travail récompensé du Tony Award du meilleur livret.

Dans la foulée du succès américain, le spectacle a ouvert ses portes au Theatre Royal, Drury Lane de Londres (qui s'apprête à accueillir Shrek à partir du 6 mai) le 2 juillet 1980. Malgré l'Olivier Award du meilleur musical, cette production n'aura tenu que 157 représentations, sans doute du fait des critiques mitigées. Cela n'empêchera pas le barbier démoniaque de faire l'objet de deux reprises à Londres (en 1993 et 2004), autant qu'à Broadway (1989 et 2005), sans compter bien sûr la version cinématographique immortalisée par Tim Burton, avec Johnny Depp dans le rôle principal. On n'oubliera pas de mentionner la version française, créée en 2008 au Théâtre du Loup à Genève, avec notamment Julien Salvia (Les Misérables à Lausanne ; Le Prince et le Pauvre) dans le rôle d'Anthony Hope.

Le musical est basé sur la pièce éponyme de 1973 écrite par Christopher Bond. Il s'agit de l'histoire de Benjamin Barker, alias Sweeney Todd, qui revient à Londres après un exil de 15 ans suite à des accusations mensongères. Lorsqu'il apprend que sa femme a été violée puis empoisonnée par le juge-même qui l'a condamnée - le juge Turpin - il jure de se venger. Avec la complicité de Mrs. Lovett, il va concevoir un plan macabre pour arriver à ses fins...

La version du Châtelet

A l'instar de My Fair Lady, il s'agit pour le public parisien d'une création du spectacle dans une toute nouvelle version. Le Théâtre a fait appel à des habitués des lieux, à commencer par le directeur musical David Charles Abell, qui avait déjà dirigé On the Town dans l'enceinte parisienne. A la mise en scène, on retrouve Lee Blakeley, auteur de la mise en scène de A Little Night Music l'an dernier.

Après avoir programmé deux spectacles tous publics, le directeur du Théâtre du Châtelet Jean-Luc Choplin a décidé de terminer sa saison par un musical moins facile d'accès ; de par l'histoire et le propos, sanglants et glauques à souhait, mais également par la musique discordante de Sonhdeim, autant adulée que détestée. Sweeney Todd sera bien évidemment présenté en anglais, comme à l'accoutumée dans le théâtre parisien.

Une distribution d'habitués

Rod Giflry, que l'on a déjà pu applaudir au Théâtre du Châtelet dans le rôle du Capitaine Von Trapp dans La Mélodie du Bonheur (Rodgers, Hammerstein) en 2009, est un baryton natif de Californie. Ce spécialiste de Mozart défend un très beau palmarès dans le classique en s'illustrant dans de nombreuses productions dans des opéras aux quatre coins du monde. S'orientant peu à peu vers la comédie musicale, genre qu'il affectionne particulièrement, Rod Gilfry a eut l'occasion d'interpréter des rôles mythiques : Curly dans Oklahoma! ou Emile de Beque dans South Pacific, deux œuvres également signées du duo Rodgers et Hammerstein.

Caroline O'Connor est une comédienne, chanteuse et danseuse anglo-autralienne. On peut la voir dans les films Moulin Rouge! (elle interprète le fameux tango "Roxanne") et dans le biopic musical sur Cole Porter De-Lovely (elle y chante "Anything Goes"). Caroline O'Connor a également été à l'affiche de grosses productions en Australie avec notamment Chicago, Funny Girl, ou encore Oklahoma!... Dans son travail, Caroline O'Connor ne cache pas son admiration pour les grandes figures de la musique et de la scène, elle a en ce sens rendu hommage à Judy Garland avec la création du spectacle End of the Rainbow en 2005 à Sydney, ainsi qu'à Edith Piaf quatre ans plus tôt à Melbourne dans la revue Piaf.

Franco Pomponi jouera le rôle de Sweeney en alternance. Rebecca Bottone jouera le rôle de Joanna. Nicholas Garrett sera Anthony, Jonathan Best interprétera le Juge Turpin. Le Bailli Bamford sera joué par John Graham-Hall. Rebecca de Pont Davies, David Curry et Pascal Charbonneau complètent cette distribution avec les rôles de la mendiante, Pirelli et Toby, respectivement.


Sweeney Todd, Le diabolique Barbier de Fleet Street, de Stephen Sondheim et Hugh Wheeler

Au Théâtre du Châtelet
1 place du Châtelet, 75001 Paris

Paroles et musique de Stephen Sondheim, livret de Hugh Wheeler, adapté d'une pièce de Christopher Bond

Mise en scène : Lee Blakeley, décors et costumes : Tanya McCallin, chorégraphie : Lorena Randi, orchestration : Jonathan Tunick, direction musicale : David Charles Abell

Avec : Rod Gilfry ou Franco Pomponi, Caroline O'Connor, Rebecca Bottone, Nicholas Garrett, Jonathan Best, John Graham-Hall, Rebecca de Pont Davies, David Curry, Pascal Charbonneau

Ensemble orchestral de Paris, puis Orchestre Pasdeloup

Du 22 avril au 21 mai

De 20 € à 101,50 €

1 réponse

  1. custom papers
    Quel dommage que je ne peux pas! Peut-être que la prochaine fois ...

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.