Critique : “La Revanche d’une Blonde” au Palace, à Paris

La Revanche d'une BlondeAprès de nombreuses péripéties, l'adaptation musicale de La Revanche d'une Blonde arrive enfin à Paris. Nous avons publié il y a peu les premières photos issues du showcase de présentation. Elle Woods, notre héroïne platine pose donc ses valises roses et son chihuahua au Palace pour un spectacle au dynamisme détonnant.

Elle Woods est la reine de la fac de Los Angeles en Californie. Adulée par les autres filles, elle est promise à Warner, un bellâtre ambitieux qui décide soudain de la plaquer, lui préférant une carrière dans le droit à Harvard, à l'autre bout du pays. Afin de reconquérir son homme, et comprenant que son look de fashionista blonde lui interdit d'être prise au sérieux, Elle relève le défi d'intégrer elle aussi la prestigieuse université, et de prouver au monde qu'elle est bien plus qu'une simple blonde...

Impossible de passer sous silence les problèmes techniques qui ont émaillés cette première dès l'ouverture du rideau. La malédiction de la sonorisation a encore frappé les scènes parisiennes et espérons que la production aura fait le nécessaire pour les représentations suivantes.

Hormis ces difficultés, qui sont certes révélatrices d'un manque de moyens certain, mais sur lequel nous ne nous étendrons pas, La Revanche d'une Blonde tient pourtant ses promesses. A commencer par la distribution.

Aurore Delplace (Mike, Laisse-nous t'aimer ; Cendrillon) incarne une magnifique Elle. Elle semble endosser le rôle avec aisance et communique généreusement son plaisir au public. Ce rôle exigeant, sur lequel repose quasiment l'essentiel du spectacle, est maîtrisé de bout en bout par Aurore Delplace qui, du chant, à la danse en passant par la comédie, constitue l'essence même d'une "triple menace" dans le plus noble sens du terme : une artiste qui excelle dans les trois disciplines.

Gravitant autour de la belle blonde, une galerie de personnages colorés mené par Lina Lamara (Big Manoir ; Kid Manoir) dans le rôle de la coiffeuse et confidente Paulette et Vanessa Cailhol (Mamma Mia! ; Cabaret) qui interprète Brooke, la star du fitness accusée de meurtre, à partir du deuxième acte. La première, donnant vie au personnage certainement le plus attachant de la pièce, révèle un pouvoir comique et une puissance vocale à toute épreuve. Vanessa Cailhol n'est pas en reste et double son jeu d'une performance physique notable ! Bien sûr, le triangle amoureux classique de notre héroïne est complété par le brillant Julien Salvia (Coups de Foudre ; Shrek) et par Kevin Levy (Anne, le Musical ; Un Violon sur le Toit) , légèrement plus en retrait.

Autour d'Elle, n'oublions pas le fameux "chœur grec" constitué de trois pom-pom girls hystériques dont chaque intervention provoque des réactions tout autant hystériques dans le public survolté.

Avec La Revanche d'une Blonde, le producteur Serge Tapierman rend hommage à la plus populaire et la plus légère des formes de comédie musicale de qualité. Une partition efficace et pertinente signée Laurence O'Keefe (Bat Boy) et Nell Benjamin, un texte finement ciselé par Heather Hach et adapté à merveille par Ludovic-Alexandre Vidal, une mise en scène sobre et des chorégraphies délirantes de peps de Jeanne Deschaux (mise en scène et chorégraphie originales de Jerry Mitchell), tous les ingrédients sont réunis pour livrer un divertissement pas aussi idiot que le titre de l'œuvre pourrait laisser sous-entendre.

Si l'humour, omniprésent, s'illustre particulièrement lors de passage d'anthologie tels que les fameux "cambre et claque" ou "gay ou européen ?", points culminants du deuxième acte, La Revanche d'une Blonde dénonce astucieusement de nombreux clichés machistes. Proche d'une réflexion militante, le propos de la pièce peut être vu comme une nouvelle incarnation du girl power des années 1990 avec une approche décomplexée et des plus divertissante, pour n'importe quel type de public.

Le rythme dans les jambes, les chansons en tête, un sourire éclairant le visage, on ressort de La Revanche d'une Blonde le cœur léger. Un spectacle réussi à conseiller à tous les amateurs divertissements où le dynamisme combiné de la musique, du chant, et de la danse font bon ménage avec un humour ravageur !


La Revanche d'une Blonde, de Nell Benjamin, Laurence O'Keefe et Heather Hach

Au Palace
8 rue du Faubourg Montmartre 75009 Paris

Depuis le 17 mai 2012 du mardi au samedi à 20h30, le samedi et dimanche à 17h00.

De 32 à 45 €.

Réservations : points de vente habituels

Mise en scène et chorégraphie : Jeanne Deschaux assistée de Félicien Pomarède

Adaptation française : Ludovic-Alexandre Vidal, Direction musicale : Mathieu Seradell, Direction vocale : Pierre-Yves Duchesne, Décors : Danièle Rozier, Costumes : Martine Bourgeon, Lumières : Régis Vigneron

Avec : Aurore Delplace, Julien Salvia, Vanessa Cailhol, Kevin Levy, Lina Lamara, Stéphane Métro, Tiffanie Jamesse, Marie Glorieux, Calypso Larrazt Llop, Julie Herbillon, Christophe Borie, Céline Delaveau, Nicolas Turconi, Eric Traonouez, Véronique Hatat, Marianne Orlowski, Bastien Desplan et Nicolas Moya

Site Internet : larevancheduneblonde-lemusical.fr

27 réponses

  1. Pourquoi à chaque fois que quelqu'un poste un commentaire négatif sur ce site, il se fait incendier de toutes part? Chacun à la droit d'avoir son avis personnel! Pour avoir était à la première j'ai beaucoup aimé ce spectacle mais je dois reconnaître que tous n'est pas parfait et je peux comprendre que certains n'ai pas aimé! Bon sinon j'aimerais bien y retourner une fois que les problèmes de son seront régler pour de bon.
  2. Eric
    Que dire.... une honte!!! les places sont chers et un tel spectacle enfonce définitivement la comédie musicale en France.... prenez un billet avec Eurostar et allez à Londres.... je suis un dingue de ce genre théâtral mais tant pis la France ne peux pas, semble ne pas avoir les moyens. monsieur Tapierman à jouer les grand producteur vous faites du mal à la comédie musicale.... quand on pense à l'original .... on pleure..... Montons des pièces en rapport à nos moyens et tout iras bien!
  3. Yvon
    Profitant d'une escapade à Paris, je me suis offet le luxe d'une place pour la première de La Revanche d'une blonde. Sur le coup, le fort prix que j'ai payé m'a conforté dans l'idée que j'allais passer un beau moment, d'autant plus qu'au moment de l'achat de mon billet, j'entendais Vanessa Cailhol répéter "pour être au top", et ça avait l'air top ! Et là, Omigod WHAT, guys ?! Place située à un endroit où je voyais seulement le côté cour de scène ( pourtant vendu comme super car près des comédiens). Place juste à côté des enceintes qui dégueulent des problèmes sonores et techniques à en rendre sourd un malentendant. Arrêt du spectacle au bout de 5 minutes. Attente d'une demie-heure. Redémarrage. Son toujours approximatif.... Je m'arrête là sur les problèmes de techniques sonores. Mais pendant tout le spectacle, je n'ai cessé de voir des teckos faire des apparitions inopinées parce que les coulisses étaient mal rangées, les décors mobiles en carton-pâte, esthetiquement assez bien faits, ont manqué de tomber sur les comédiens à plusieurs reprises. La gestion de l'espace est inexistante dans la majorité des scènes de comédie. Les lumières n'éclairent pas toujours l'action principale du plateau. Je me demande donc ce qu'est devenu l'investissement financier de ce spectacle. Et je me sens encore plus couilloné lorsqu' à l'arrêt forcé après les 5 premières minutes de spectacle, le producteur revient sur scène ( suite à une introduction pour déjà s'excuser des éventuels futurs problèmes non réglés) pour sauver la mise, et ose déclarer sur le ton de la blague : " de toute façon, ne vous plaignez pas, les trois-quart d'entre vous n'ont pas payé " ... ... ah ... ... vlan dans mes dents et vlan dans mon compte en banque. Même sur le ton de la blague, me sentir quart couillon, ça m'a pas fait rire du tout ( et les gens à côté de moi non plus). J'espère au moins que les ** euros que j'ai dépensé pour sa prod lui permettront de se payer un cours d'humour ! ** euros, ça fait mal quand même, pour une blague. Combien d'entre nous auront mal aussi ? On va se foutre de la gueule des gens pendant combien de temps ? La musique et les musiciens, je n'ai rien à dire sur eux, je n'ai jamais pu les voir étant donné que j'étais en dessous d'eux ... Quant à la troupe de comédiens : mis à part le fait que je trouve le jeu d'acteur de l'ensemble très surjoué ( et certaines perruques vraiment nazes), MERCI pour cette énergie et pour avoir réhaussé le niveau de cette mise en scène. Aurore Delplace est vraiment un rayon de soleil sur le plateau. Mais la palme revient à Lina Lamara ; j'étais tellement habitué à voir Orfeh dans ce rôle, jusqu'à l'entrée de Lina, qui m'a vraiment plu, de bout en bout, de par tout ce qu'elle dégage ( voix, corps, présence comique).
  4. Léa
    N'en déplaise aux râleurs, ce spectacle est sincère, émouvant et drôle. Alors oui le manque de moyens de fait ressentir car peu de décors, quelques pbs techniques qui se sont apparemment améliorés depuis la première. Mais les acteurs sont bons et le spectacle est efficace. L'adaptation est vraiment super. En ce qui concerne Elle Woods, Mr Lewis je vous conseille de vous mettre au chant afin que vous puissiez comprendre de quoi vous parlez. Aurore D. est juste géniale, c'est une réelle performance vocale, elle reste sur scène pendant 2h ne l'oublions pas, à chanter et danser avec des notes toujours plus hautes les unes que les autres. Vivianne m'a également impressionnée, car on ne l'entend pas beaucoup chanter et sa performance est à la toute fin du spectacle, et WOW! Paulette est extraordinaire, mais je crois que là-dessus tout le monde est d'accord. Enfin je tiens à souligner que lorsqu'on voit Elle Woods ds ce spectacle, on se rend compte à quel point la comédienne a dû travailler pour que ce rôle lui convienne si bien. Alors c'est vrai que ce n'est pas parfait, c'est vrai qu'avec plus d'argent, le spectacle pourrait monter bien plus haut. Mais arrêtons 5 secondes, les blagues fonctionnent, le public est majoritairement très réceptif et sort avec le sourire. Sans oubier que les chansons de ce spectacle sont géniales, l'adaptation ne les gâche en rien et les performances vocales sont tout-à-fait respectables, voire impressionnantes! Je conseille ce spectacle à toute personne ayant envie de passer un moment drôle, émouvant et sincère.
  5. Nicolas
    je viens de voir le show hier soir, et hélas, c'est encore un musical trés décevant au niveau de la production!!! ( tout à été déjà dit !). Les Productions de Monsieur Tapierman nous avaient habitués à une autre qualité avec Nonnesens et le Violon sur le toit! Là on se rapproche de LV productions! Heureusment il ya un bon casting et plus particulièrment Aurore Delplace, Julien Salvia, Vanessa Cailhol, Sépahne Métro et Lina Lamara qui sont trés dynamiques sur scène avec le reste de la troupe, ainsi qu'une adaptation qui "sonne". C'est un spectacle à voir dommage que la production ne soit pas à la hauteur d'un tel projet!! Enfin pour finir éviter l'achat du programme ( la qualité des photos et du papier?) sauf si vous voulez vous inscrire à L' AICOM ou connaitre les différentes reprises de MC Productions pour la saison prochaine!!!
  6. Vincent
    Une Horreur!!!! J'ai trouvé pire que la version française de "Hairspray" jouée au Casino de Paris. Son très mauvais Orchestre Bontempi Décor complètement absent Mise en scène qui laisse à désirer Comédiens qui manifestement n'en sont pas... Mention spéciale au personnage de viviane, tout droit sortie de plus belle la vie, a-t'elle pris des cours de comédie en regardant les séries AB Productions?
  7. Dimi
    Bonjour, j'ai vu le spectacle hier soir et j'en suis ressorti avec la banane. J'ai passé un très bon moment, c'est vrai qu'on a parfois de petits soucis de micros mais dans l'ensemble ce n'est pas dérangeant tellement l'équipe d'artiste déborde d' énergie, ils nous tiennent en haleine jusqu'à la fin du spectacle et ça fait du bien. J'étais allé voir Dracula au palais des sports et malgré les gros moyens les dialogues des comédiens étaient incompréhensibles tellement il y avait d'écho dans la salle. J'ai egalement vu legally blonde à londres il y a deux ans, et la version française m'a refait découvrir des rôles: La blonde est magnifique, Paulette a une voix incroyable, mais les petits rôles aussi comme l'étudiante féministe ou l'amant qui se lève au tribunal qui m'ont beaucoup fait rire. Seul bémol a mon avis, warner qui n'a pas l'air tres a l'aise dans sa chanson mais on passe un peu outre tellement l'énergie de ce spectacle est positive. J'ai passé un très bon moment et vous le conseille vivement!
  8. Celine
    J'ai trouvé le spectacle très bien. Les quelques problèmes de micro ne gâchent rien à la performance des acteurs. J'ai adoré ce spectacle très fidèle au film, plein d'humour et de vitalité. Les chorégraphies sont absolument géniales. On en ressort avec une pêche d'enfer !
  9. Zep
    J'ai été le premier commentaire sur ce fil... entre temps, j'ai vu. Et je suis complètement d'accord avec Lewis. Quel gâchis. Pour moi, un musical ne se résume pas seulement au talent des interprètes, mais à ce qu'on ressent en voyant le show. Le décors (et la technique) font donc partie du jeu dès les premières notes. Entre un orchestre bien pauvre, une distribution plus light et un ingénieur du son à virer sur le champ, on est forcément face à un spectacle "au rabais". Quel dommage. Pourtant, tout n'est pas à jeter : l'adaptation est excellente, les rôles principaux - sans pouvoir se comparer aux talents de Broadway (ce n'est que mon avis) - assurent parfaitement ! La pièce est drôle, bourrée de petites références bien drôles... J'ai beaucoup ri. Mais mes oreilles ont saigné à plus d'une reprise... Micros mal réglés, imperfections vocales... Et puis... désolé si c'est rude ou déplacé... ce qui fait aussi partie du show, c'est aussi le physique des membres du cast. Le "spring break bash extreme" de "What you want" m'a donné des frissons (que de bombasses sur scène !). C'était beaucoup plus pauvre en France. En tous cas, ça m'a donné envie de me remettre au boulot : Je me lance dans la création de sous-titres pour le show diffusé par MTV. J'ai expurgé la vidéo de toutes les interuptions inutiles et ai commencé à traduire. Si on veut amener les (vraies) comédies musicales en France, et que le public découvre autre chose que les soupes de Kamel Ouali, il faut que les rares shows dispos en vidéo soient accessibles. Notez, pour les plus fans, que j'ai déjà traduit "The Book of Mormon" :) Allez sur mon site et cherchez !
  10. stephanie
    J'ai passé un très bon moment !! Merci !!
  11. fan fan fan
    Bonjour, Je suis à la recherche du DVD ou CD du spectacle.. savez vous ou je pourrais me procurer ces articles ? Merci d'avance
  12. fan fan fan
    Bonjour, Je suis à la recherche du DVD ou CD du spectacle.. savez vous ou je pourrais me procurer ces articles ? Merci d'avance
  13. […] que tout se passe. Une façon poétique de créer une ambiance cosy pour laisser Lina Lamara (La Revanche d'une Blonde ; Kid Manoir) ouvrir son coeur et ses souvenirs en toute intimité avec la salle pleine à craquer. […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.