Compte-rendu : “Cabaret Kurt Weill ou de Berlin à Broadway” au Théâtre du Châtelet le 24/02

Compte-rendu "Kurt Weill ou De Berlin à Broadway" au Théâtre du ChâteletTout juste un mois après avoir présenté Street Scene, le Théâtre du Châtelet a rendu hommage à son compositeur allemand Kurt Weill avec un "concert tea" spécialement conçu pour un public familial et réunissant des étudiants du Conservatoire de Paris ce dimanche 24 février.

Le dimanche en famille au Théâtre du Châtelet

Depuis trois ans, le Théâtre du Châtelet programme toutes sortes d'événements et de spectacles destinés à un public familial désireux de découvrir de nouvelles œuvres et d'étendre leurs horizons musicaux. Ces "Concert Tôt – Concert Tea" (à 11h et 17h) sont organisés avec le concours d'étudiants du Conservatoire de Paris (CNSMDP), du Conservatoire à rayonnement régional (CRR de Paris), d'anciens de l’Orchestre français des jeunes, ainsi que toute une série d’artistes invités.

Le "concert tea" de ce 24 février, intitulé "Cabaret Kurt Weill ou De Berlin à Broadway", était consacré au compositeur allemand Kurt Weill (1900 - 1950) dont les œuvres oscillaient entre opéra, théâtre musical, ballets ou autres pièces chantées. Souvent associé au dramaturge Bertolt Brecht (1898 - 1956), Kurt Weill avait fui l'Allemagne nazie pour rejoindre la France en 1933, puis les Etats-Unis deux années plus tard où il a créé quelques comédies musicales pour Broadway (Lady in the Dark ; One Touch of Venus).

Sur les pas de Kurt Weill à Broadway

A l'occasion de ce concert pour lequel le public s'est déplacé en nombre (avec notamment beaucoup d'enfants et d'étrangers), cinq duos composés d'un chanteur et d'un pianiste se sont succédés sur la scène du Théâtre du Châtelet pour interpréter certains des plus beaux morceaux de Kurt Weill. Entre chaque chanson, chacun d'entre eux a pris le micro pour sensibiliser le public à l'histoire du compositeur et aux différents genres musicaux auxquels il s'est attaqué, avec une approche synthétique et pédagogique.

Après une belle entrée en matière avec un premier extrait de L'Opéra de quat'sous en allemand ("Die Moritat von Mackie Messer") par Caroline Michaud (mezzo-soprano) et Romain Louveau (au piano), la soprano portuguaise Raquel Camarinha a conquis le public avec "Barbara-Song", un autre extrait de la même œuvre. En totale symbiose avec le pianiste Satoshi Kubo, elle est revenue enflammer la scène un peu plus tard avec une percutante interprétation de "The Saga of Jenny", de la comédie musicale Lady in the Dark.

Le "Youkali" et la "Complainte de la Scène" d'Elsa Dreisig (soprano), accompagnée par Josquin Otal au piano, ont ponctué ce concert d'émotion et de poésie tandis que Laura Holm, en duo avec Yoan Héreau au piano, s'est essayée à plusieurs styles musicaux avec de belles interprétations d'extraits de Street Scene ("What Good Would the Moon Be"), Lady in the Dark ("Tschaikovsky") et Marie Galante ("J'attends un navire"). Autant d'œuvres de Kurt Weill qui illustrent sa capacité à s'adapter à la diversité des styles musicaux et d'en tirer le meilleur pour ravir le public de son temps et d'aujourd'hui.


Cabaret Kurt Weill ou De Berlin à Broadway

Le 24 février à 17h au Théâtre du Châtelet à Paris
1 Place du Châtelet, 75001 Paris

Direction artistique : Jeff Cohen

Avec les étudiants du département « disciplines vocales » du CNSMDP

Au chant : Caroline Michaud (mezzo soprano) ; Raquel Camarinha (soprano) ; Elsa Dreisig (soprano) ; Laura Holm (soprano) ; Samuel Hasselhorn (baryton)

Au piano : Romain Louveau ; Satoshi Kubo ; Josquin Otal ; Yoan Héreau ; Naruko Tsuji

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.