“Les Misérables” : épilogue d’un échec en France à l’occasion de la sortie du DVD et Blu-Ray le 18 juin

Critique : "Les Misérables" de Tom Hooper, au cinéma le 13 février 2013"Do You Hear The People Sing?" Les chansons de la comédie musicale Les Misérables vont pouvoir retentir à plein régime dans les chaumières avec la sortie programmée du DVD et Blu-Ray le 18 juin en France. A cette occasion, MusicalAvenue revient sur l'adaptation cinématographique de Tom Hooper qui s'est soldé par un (relatif ?) échec en France après sa sortie en salle le 13 février dernier.

Historique

Rappelons que Les Misérables est une comédie musicale française de 1980 écrite et composée respectivement par Alain Boublil et Claude-Michel Schönberg, d’après le célèbre roman de Victor Hugo retraçant l’ascension vers la gloire de Jean Valjean, le fameux N°24601. La comédie musicale créée au Palais des Sports de Paris la même année a bien évolué depuis trois décennies, notamment grâce à la traduction d’Herbert Kretzmer pour le Royaume-Uni en 1985, pays où le spectacle trouvera le succès et qui permettra en 1987 trouver place dans le temple des comédies musicales à Broadway pour des centaines de représentations jusqu’à aujourd’hui.

En mars 2009, Les Misérables est devenue la comédie musicale qui a enregistré le plus grand nombre de spectateurs dans le monde, à savoir 65 millions.

Le spectacle du 25ème anniversaire a même fait escale en juin 2010 au théâtre du Châtelet à Paris, et un concert de gala a été organisé en octobre 2010 à l'O2 Arena de Londres. Le DVD et le Blu-Ray de ce concert évènement sont par ailleurs disponibles à la vente depuis le 24 mai 2011.

Les Misérables, la génèse du film

Devant le triomphe de la version anglaise et l’engouement autour de ce spectacle, Working Title et Universal signent la création d’un film musical reprenant les titres de la comédie musicale en version anglaise (un titre sera d’ailleurs créé exprès pour le film, "Suddenly"). On retrouve à l’affiche de ce film évènement un Hugh Jackman, acteur-chanteur très convaincant dans le rôle de Jean Valjean, Russell Crowe, un Javert un peu plus hésitant sur le plan vocal, une Fantine bouleversante jouée par Anne Hathaway, ou encore Amanda Seyfried et Eddie Redmayne faisant revivre d’amour le couple Cosette/Marius.

Le tournage fut à la fois très éprouvant et très fort puisque Tom Hooper a voulu que son film soit le plus réaliste possible. De ce fait, les acteurs chantent en direct sur le plateau de tournage, ce qui retranscrit mieux l'émotion des chansons fortes du spectacle. Un autre passage réaliste du film est la construction de la barricade, faisant référence à l'épisode historique de la barricade de la rue Saint-Denis. En effet, les comédiens ont réellement construit cette barricade avec des meubles. De plus, pour la scène où le personnage de Fantine doit vendre ses cheveux, Anne Hathaway s'est réellement fait couper les cheveux face à la caméra.

Un succès dans les pays anglo-saxons, un flop prévisible confirmé en France

Malgré des nominations et récompenses à la hauteur de cette grande fresque musicale et de ses acteurs-chanteurs (Golden Globes du meilleur film musical ou comédie et du meilleur acteur pour Hugh Jackman, Oscars de la meilleure actrice dans un second rôle pour Anne Hathaway, des meilleurs maquillages et coiffures, et du meilleur mixage du son), les critiques français sont partagés sur Les Misérables. (Lire notre critique).

Peut-être démotivés par les critiques pas toujours élogieuses, désintéressés par un film musical entièrement en anglais (dû à la culture des spectacles, comédies ou films musicaux en France ?) ou réticents de rester 2h40 dans la salle de cinéma, les spectateurs de l’hexagone ne se sont malheureusement pas précipité dans les salles françaises pour visionner Les Misérables, dont le box-office en France est finalement estimé à moins de 300 000 entrées, malgré une distribution dans plus de 300 salles pendant la première semaine d’exploitation. Ces chiffres sont bien loin de ceux enregistrés aux Etats-Unis ou au Royaume-Uni où le film a rencontré un certain succès.

Si vous faites partie des personnes ayant été réticentes à passer 2h40 dans une salle de cinéma ou si vous avez tout simplement manqué le film lors de son passage dans les salles obscures, vous pourrez vous rattraper en visionnant Les Misérables sur vos écrans de télévision dès le 18 juin prochain, date de sortie nationale des DVD et Blu-Ray qui comprend quelques bonus (des reportages et le commentaire audio du réalisateur Tom Hooper).


Les Misérables, de Tom Hooper

Musique : Claude-Michel Schönberg, paroles : Alain Boublil, Herbert Kretzmer.

Production : Tim Bevan, Eric Fellner, Debra Hayward, Cameron Mackintosh

Scénario : William Nicholson, Alain Boublil, Claude-Michel Schönberg, Herbert Kretzmer

Cinématographie : Danny Cohen, montage : Melanie Ann Oliver, Chris Dickens

Avec : Hugh Jackman, Russel Crowe, Anne Hathaway, Amanda Seyfried, Sacha Baron Cohen, Helena Bonham Carter, Eddie Redmayne, Aaron Tveit, Samantha Barks, Daniel Huttlestone

Durée : 158 mn

6 réponses

  1. Anonyme
    Scandaleux, comment les journalistes qui se sont pris pour des matamores, avec des commentaires injurieux (voir Laurent Weill aux Oscars 2013), ont démolis le film. Il est vrai que j'ai été un peu déçu par le film. Le chant en direct au lieu du play back n'apporte rien, les "Thénardier" sont ridicules et caricaturaux, et je pense que des textes non chantés auraient apportés une bouffée d'air. Néanmoins, j'achèterai le BLURAY sans problème car j'aime cette comédie musicale.
  2. Violette
    Avant d'aller voir le film j'avais quelques a priori, ayant adoré le 25ème anniversaire, je m'attendais à être extrêmement déçue du film avec son casting composé de stars hollywoodiennes... mais j'ai été agréablement surprise par la beauté du film, la justesse des interprétations et l'émotion transmise tout le long. Alors certes le film n'est pas parfait (décors pas toujours réalistes et un Enjolras tellement en dessous de la perfection de celui du 25ème anniversaire par exemple) mais il ne méritait certainement pas toutes ces critiques assassines de la part de personnes qui, visiblement, ne connaissent rien au monde de la comédie musicale. Vous parlez dans votre article de la culture française et vous avez raison... Nous n'avons pas la culture "musical" qu'ont les anglais et les américains. Cela est bien dommage... et ce n'est pas en réservant un accueil médiocre à un film comme celui-ci que les choses s'amélioreront... Pourtant j'ai envie de croire à la possibilité d'une France ayant la culture musical... Suis-je trop optimiste?
  3. Violette
    Avant d'aller voir le film j'avais quelques a priori, ayant adoré le 25ème anniversaire, je m'attendais à être extrêmement déçue du film avec son casting composé de stars hollywoodiennes... mais j'ai été agréablement surprise par la beauté du film, la justesse des interprétations et l'émotion transmise tout le long. Alors certes le film n'est pas parfait (décors pas toujours réalistes et un Enjolras tellement en dessous de la perfection de celui du 25ème anniversaire par exemple) mais il ne méritait certainement pas toutes ces critiques assassines de la part de personnes qui, visiblement, ne connaissent rien au monde de la comédie musicale. Vous parlez dans votre article de la culture française et vous avez raison... Nous n'avons pas la culture "musical" qu'ont les anglais et les américains. Cela est bien dommage... et ce n'est pas en réservant un accueil médiocre à un film comme celui-ci que les choses s'amélioreront... Pourtant j'ai envie de croire à la possibilité d'une France ayant la culture musical... Suis-je trop optimiste?
  4. Christophe S.
    Le problème avec la critique française c'est qu'elle est encore bloquée sur le vieux débat "Quelle horreur ! Notre beau patrimoine littéraire en comédie musicale ?!!!!!" Victor Hugo doit se retourner dans sa tombe!!!!" Soit une manière de penser qui date des années 80 quand Hossein montait le spectacle au Palais des Sports. Faut évoluer les gars. Faut bouger avec son temps. Ceci dit, tout n'est pas parfait dans cette adaptation ciné. Loin de là. Je ne suis pas contre le fait que les comédiens chantent en direct. Mais au moins, qu'on prenne des acteurs qui chantent grave. Parce que le niveau des versions scéniques à Londres, au USA et même au Chatelet, c'était quand même d'un autre niveau. Hugh Jackman c'est pas déshonorable (pas extraordinaire non plus) Mais Russel Crowe... au secours ! Quel massacre ! Ridicule ! Du pain béni pour la critique française. Mais j'ai l'impression que c'est souvent la faiblesse des adaptations ciné des productions Mackintosh. Dans la version film du Fantôme de l'Opéra, Gérard Butler qui interprétait le rôle titre n'était pas transcendant au niveau du chant. Là encore, la comparaison avec les versions scéniques faisait très mal. Mais bon, c'est des films de financiers aussi. Russel Crowe, Hugh Jackman, Gérard Butler ce sont des stars famous and bankable. Conclusion : un "musical" ça s'apprécie vraiment en live, sur scène. Là où on trouve la crème de la crème des interprètes.
  5. Anonyme
    Que ce film n'ai pas trouvé grâce aux yeux de tous, cela va de soit car fort heureusement on ne demande pas à tout le monde d'avoir les mêmes goûts. Par contre, que la critique francophone se soit déchainée contre ce film uniquement parce qu'il touche à l’œuvre de V. Hugo et qu'il est plus plaisant de le voir dans sa version originale est à mon sens plus que désolant. En effet, certains journalistes aveuglés par leurs préjugés n'ont même pas pris la peine de lire la fiche technique du film qui mentionne bien que "Les Misérables* est une adaptation ANGLAISE du musical se jouant à Brodway !!! Laissez les américains tranquilles, pour une fois, ils n'y sont pour rien !!! Comme cela a déjà été évoqué, il est vrai que les décors, les effets visuels et certaines performances vocales laissent parfois perplexe; mais est-ce trop demander que d'apprécier le film dans son ensemble et non en vous basant uniquement sur le négatif et les détails dans les détails ? On parle souvent des performances vocales des acteurs mentionnés dans la bande-annonce mais on oublie de rendre hommage à la présence dans ce film de Samantha Barks qui elle vient tout droit du Musical anglais et qui tient à merveille le rôle de la fille des Thénardiers : Eponine. C'est vrais, vis-à-vis d'elle je ne serai pas objective parce qu'elle fait partie des artistes que j'admire mais quoi qu'il en soit il faut saluer son talent et sa performance dans ce film. Enfin, ce film était surtout destiné aux amateurs du genre... pour les autres, si cela a permis de vous ouvrir à d'autres horizons tant mieux sinon tant pis. Mais par pitié ne critiquez pas ce que vous ne connaissez pas.
  6. Anonyme
    Ce commentaire est étrange... des textes non chantés dans une comédie musicale ? il s'agit de la version cinéma de la musicale, pas d'une énième adaptation du roman pour le cinéma. Oui, les Thénardier sont caricaturaux, oui, Azéma (la soeur d'Eponine) a disparu... mais c'est du théâtre au départ, et en effet, ça aurait du le rester... une version (très) bien filmée de la version scénique aurait été à mon avis plus "intéressante" et moins onéreuse... Fan du spectacle que j'ai vu plusieurs fois au théâtre, le film m'a terriblement déçu... (en plus, une version doublée...)

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.