“Monsieur Choufleuri restera chez lui” mais aussi au Théâtre Clavel à Paris

"Monsieur Choufleuri restera chez lui" au théâtre ClavelC'est une opérette-bouffe qui se joue depuis la semaine dernière au Théâtre Clavel, mais c'est avant tout un vaudeville créé en 1861 par le Maestro du genre : Jacques Offenbach (La vie parisienne ; La Périchole).

 
Monsieur Choufleuri ne connaît rien à la musique, au contraire de sa fille Ernestine, amoureuse d’un jeune compositeur inconnu, Chrysodule Babylas, que son père lui interdit de fréquenter. Mais le tout Paris raffole d'opéra et Choufleuri rêve d’épater le tout Paris. C'est décidé ! Ce soir, il organise le plus grand récital de l’histoire du bel canto… dans son salon !
 
Le livret, signé par le duc de Morny (demi-frère de Napoléon III et président du corps législatif) est une satire des moeurs bourgeoises des Salons parisiens. Offenbach  s’amuse du goût immodéré pour le bel canto de la société parisienne de l’époque, et signe une parodie du grand répertoire italien.
 
 
Dans les rôles principaux, on retrouve Gaëlle Pinheiro (Spamalot ; Kid Manoir) qui interprete Ernestine. Son père Mr Choufleuri est interprété par David Koënig (Hansel et Gretel ; La vie parisienne), qui connait "son Offenbach" sur le bout des doigts car on a pu déjà l'applaudir dans bon nombre d'oeuvres du compositeur.
 
Pour (re)découvrir cette pièce et rire en musique, ne faites pas comme Monsieur Choufleuri, ne restez pas chez vous et rendez-vous les mardis et mercredis au Théâtre Clavel à Paris. 
 
Crédit photo : Vinh Giang Vovan

Monsieur Choufleuri restera chez lui de Jacques Offenbach et Saint Rémy
Adaptation de Guillaume Nozach et Vinh Giang

Au Théâtre Clavel 
3 rue Clavel
75019 Paris

Les mardis et mercredis jusqu'au 29 octobre à 19h30

Mise en scène : Guillaume Nozach. Chorégraphies : Delphine Huet
Piano : Jeyran Ghiaee. Violoncelle : Maëlise Parisot.

Avec: David Koënig, Gaêlle Pinheiro, Georges Demory, alexis Meriaux, Aurélie Koenig, Hervé Roibin

Billets réservables dans les points de vente habituels

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.