Le Globe de Cristal pour la meilleure comédie musicale est…

La dixième cérémonie des Globes de Cristal, qui récompense les meilleurs talents de l’art et de la culture, s’est tenue lundi soir au Lido. Nous vous avions précédemment annoncé les nominations dans la catégorie "Meilleure Comédie Musicale de l’année". Pour ceux qui n’ont pas pu suivre la retransmission de la cérémonie sur la chaîne D17, voici le résultat.

 

 

And the winner is… 

Les Parapluies de Cherbourg, Théâtre du Châtelet

 

Geneviève vit avec sa mère qui tient une boutique de parapluies à Cherbourg. Amoureuse de Guy, ce dernier est appelé sous les drapeaux en Algérie et quitte la ville non sans s’être promis un amour éternel. (Attention "spoilers") Mais Geneviève découvre bientôt qu’elle est enceinte et finit par céder aux pressions de sa mère en épousant Roland, un riche bijoutier qui la convoite depuis longtemps. Lorsque Guy rentre à Cherbourg, il découvre le mariage de Geneviève et retrouve sa tante gravement malade dont s’occupe fidèlement Madeleine, amoureuse de lui depuis des années. Guy se résout à épouser cette dernière et décide d’ouvrir une station-service. C’est à cet endroit que, quelques années plus tard, Geneviève s’arrête un soir d’hiver. Guy voit alors pour la première fois l’enfant qu’ils ont eu ensemble. Après quelques mots échangés, chacun repart vers sa vie.

Livret : Jacques Demy
Musique : Michel Legrand
Direction musicale : Michel Legrand
Mise en espace : Vincent Vittoz
Décors : Jean-Jacques Sempé
Décors : Vincent Vittoz
Costumes : Vanessa Seward
Lumières : Renaud Corler

Geneviève : Marie Oppert
Guy : Vincent Niclo
Madame Emery : Natalie Dessay

 

Pour rappel, les autres nommés dans la catégorie "Meilleure Comédie Musicale 2015" :
Le Bal des Vampires, Théâtre Mogador
Love Circus, Théâtre des Folies Bergère
Mistinguett, Reine des années folles, Casino de Paris
Un Américain à Paris, Théâtre du Châtelet

La qualité était au rendez-vous parmi les nommés cette année. Et c’est une adaptation par Michel Legrand d’un classique français de Jacques Demy, pour lequel il fut compositeur, qui l’emporta face à des spectacles à plus grand tapage publicitaire et plus longue durée durée d’exploitation. Qu’en pensez-vous ? 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.