“Sunset Boulevard” à l’English National Opera au Printemps 2016

Après le succès de la version concert de Sweeney Todd (le musical opératique de Stephen Sondheim) avec Emma Thompson dans le rôle de Mrs. Lovett, l’English National Opera resserre à nouveau ses liens avec la comédie musicale et nous offre une version concert prestigieuse de Sunset Boulevard avec Glenn Close en personne. 

 

Créée à Londres en 1993 avec Patti LuPone dans le rôle de Norma Desmond, Sunset Boulevard est inspiré du film éponyme de Billy Wilder sorti en 1950. L’œuvre dont la musique est signée Andrew Lloyd Webber (The Phantom of the Opera ; Cats), avec un livret de Don Black et Christopher Hampton, a remporté les Tony Awards pour la meilleure comédie musicale, meilleure partition et meilleur livret. Sunset Boulevard a été produit dans de nombreux pays depuis sa création, mais c’est essentiellement la production de Broadway en 1995 qui a frappé les esprits, ayant remporté un total de sept Tony Awards (dont un pour Glenn Close dans le rôle de Norma Desmond et un pour Alan Campbell dans le rôle de Joe Gillis) ainsi qu'un Drama Desk Award. 
 
L’histoire est celle d’une ancienne vedette du cinéma délaissée par son public, qui vit dans une villa décrépie sur Sunset Boulevard et qui ne vit que dans l’espoir de réapparaître un jour sur les grands écrans. L’arrivée fortuite un jour dans sa maison d’un jeune scénariste désargenté va faire renaître cet espoir. 
 
 
Tout comme l’était Sweeney Todd dans l’œuvre de Stephen Sondheim, la partition de Sunset Boulevard est certainement la plus opératique de toutes celles d’Andrew Lloyd Webber, avec des parties parlées extrêmement réduites et des thèmes musicaux récurrents travaillés sous forme de variations tout le long de la partition. L'interprétation de "As if we never said Goodbye" fit de ce titre le hit de ce musical. Comme dans d’autres comédies musicales du compositeur, la composante mélodramatique est omniprésente. Tout laisse à penser que cette production bénéficiera, comme Sweeney Todd l’an passé, d’une mise en espace en avant scène, et ce sans décor. 
 
On ne peut que se réjouir dores et déjà de cette production et de cette apparition progressive de la comédie musicale dans les maisons d’opéra. Celles-ci sont effectivement les plus aptes à offrir un espace pour des orchestres symphoniques dignes de partitions telles que Sunset Boulevard ou Sweeney Todd. Le Théâtre du Châtelet a été un précurseur dans cette lignée, et sa production de Sweeney Todd a d’ailleurs récemment traversé l’Atlantique pour être représentée à l’Opera de Houston cette année. Avec sa fermeture prochaine pour travaux, on peut se demander si l’Opéra de Paris prendra le relais, et inscrira une œuvre de la comédie musicale à son répertoire, en version concert ou semi-scénique comme le fait maintenant l’English National Opera. 


Sunset Boulevard
A l'English National Opera (ENO)
Londres

Du 1er avril 2016 au 7 mai 2016

Musique : Andrew Lloyd Webber
Livret : Don Black et Christopher Hampton
Avec : Glenn Close

 

1 réponse

  1. Anonyme
    En effet, Sunset a une composante opératique forte ... mais peut-être pas la plus forte chez Andrew Lloyd Weber, il ne faut pas oublier Phantom of the Opera et surtout Love Never Dies ;-)
  2. […] de vingt ans après, en 2016, Glenn Close reprend le rôle de Norma Desmond dans un "revival" grandiose de Sunset Boulevard à l'English National Opera de Londres, avec un orchestre symphonique, pendant 4 semaines. Fort de son succès, la production est […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.