Angela Lansbury fête ses 95 ans aujourd’hui !

Musical Avenue célèbre aujourd’hui l’anniversaire de Dame Angela Lansbury. Alors que la doyenne de Broadway souffle ses 95 bougies, nous voulions revenir sur la carrière de cette artiste d’exception.

Si jamais j’avais eu à choisir deux grand-mères de substitutions, mon duo gagnant aurait été sûrement Elaine Stritch (Company ; A Little Night Music) et Angela Lansbury (Mame ; Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street). Cette dernière a une personnalité tellement chaleureuse et bienveillante que je rêverais de boire un English breakfast tea avec elle, manger des petits gâteaux et l’écouter me raconter ses anecdotes passionnantes pendant des heures (avec Elaine Stritch, on siroterait plutôt un Long Island Iced Tea.)

Angela Lansbury est connue du grand public surtout pour son rôle de Jessica Fletcher dans la série Arabesque (Murder, She Wrote pour les puristes), diffusée en boucle sur la TNT (merci TV Breizh). Avant sa carrière à la télévision, elle était déjà la grande lady de Broadway. Elle est restée pendant plusieurs années la comédienne ayant gagné le plus de Tony Awards (cinq victoires), avant qu’Audra McDonald (Ragtime ; Porgy and Bess) récupère le titre en 2014. Ajoutez à cela, son Oscar d’honneur, ses six Golden Globes et son Olivier Awards, son étoile sur le Walk of Fame, ainsi que sa nomination en tant que « Dame Commander of the Order of the British Empire ». N’en jetez plus, Dame Angela Lansbury mérite bel et bien son statut de légende !

L’artiste a incarné de prestigieux rôles dans Sweeney Todd, Mame, GypsyA Little Night Music, Hamlet, Anna et le roi et même La Belle et la Bête et Anastasia... Voici une liste (non-exhaustive) de certaines de ses prestations les plus remarquables :

"Me And My Town" - Anyone Can Whistle (1964)
Angela Lansbury commence sa carrière dans la comédie musicale à Broadway avec Anyone Can Whistle. Malheureusement, la création très avant-gardiste signée Stephen Sondheim (Follies ; Into the Woods) et Arthur Laurents (West Side Story ; Gypsy) sera l’un des plus gros flops que la grande avenue ait connu, avec seulement neuf performances. Angela Lansbury gardera quand même de très bonnes relations avec les deux artistes qu’elle retrouvera avec d’autres de leurs œuvres.

"Bosom Buddies" - Mame (1966)
Ne s’arrêtant pas sur son échec, Angela Lansbury refoule les planches dans Mame, la nouvelle production à succès de Jerry Herman (Hello Dolly! ; La Cage aux Folles). Pour cette pièce adaptée du roman Auntie Mame, la comédienne remporte le premier de ses cinq Tony Awards et sa carrière à Broadway atteint des sommets. Angela Lansbury a brillé pour son rôle de Mame. Et dire que Lucille Ball (I Love Lucy) a été choisie à sa place pour jouer dans la version sur grand écran ; un des plus grands mystères de l'histoire des adaptations de Broadway en film (ça et Nine...). L’alchimie entre Bea Arthur (L'Opéra de quat'sous ; Les Craquantes) et Angela Lansbury en fait un duo parfait quand elles chantent leur amitié véritable, sur scène et en-dehors. 

"Thoroughly Modern Millie" - Cérémonies des Oscars (1967)
Alors qu’elle jouait encore dans Mame à New-York, Angela Lansbury fait un saut rapide sur la côte ouest lors de la cérémonie des Oscars 1967. Bien qu’Angela Lansbury n'apparaît pas dans Thoroughly Modern Millie, l’Académie lui demande d'interpréter la chanson titre du film, nommée cette année-là. Une performance exceptionnelle qui vaut le détour, avec portées et grands écarts.

"Substitutiary Locomotion" - L’Apprenti sorcière (1971)
Les premières amours d’Angela Lansbury est le cinéma, où elle a débuté sa carrière. Dans les années 70, elle franchit un premier pas dans l’univers de Disney avec L’Apprenti sorcière (Bedknobs and Broomsticks pour les puristes). Pour le film, la comédienne donne la voix aux mélodies des frères Sherman (Mary Poppins ; Chitty Chitty Bang Bang). C’était après qu’ils composent la chanson de l’attraction Small World à Disneyland (« Car le monde est tout petit ! » Maintenant vous l’aurez dans la tête toute la journée).

"Everything’s Coming Up Roses" - Gypsy (1973)
Gypsy est considéré pour beaucoup (dont moi) comme l’une des plus grandes comédies musicales « intégrées » (c’est-à-dire que les chansons font partie intégrante de l’histoire). La pièce avait été créée en 1959 pour Ethel Merman (Annie Get Your Gun ; Anything Goes). La première diva de Broadway avait une personnalité si unique qu’il semblait impossible pour quelqu’un d’autre d’incarner Mama Rose après elle. Heureusement, Angela Lansbury a prouvé le contraire dans le premier revival de Gypsy. Elle a ainsi ouvert la voie à de nombreuses autres interprètes qui ont joué le rôle ensuite. Au passage, elle raffle son troisième Tony Awards.

"The Worst Pies in London" - Sweeney Todd: The Demon Barber of Fleet Street (1979)
Stephen Sondheim retrouve Angela Lansbury dans le premier « musical thriller » de l’histoire de Broadway, Sweeney Todd. Elle crée le rôle excentrique de Mrs Lovett, la tenancière d’un restaurant réputé pour servir les pires tourtes de Londres. Avant qu’elle ne trouve un nouvel ingrédient secret qui fera son succès : les corps des clients du barbier Sweeney Todd, dont il tranche la gorge par esprit de vengeance. Miam ! Et un quatrième Tony Awards bien mérité pour Angela Lansbury. (Une performance sans comparaison à celle de l'adaptation en film, je vous le dis !)

"Beauty and the Beast" - La Belle et la bête (1991)
Au début des années 90, Disney est en pleine renaissance grâce à Alan Menken et Howard Ashman (Aladdin ; La petite boutique des horreurs). Le duo fait appel à Angela Lansbury pour prêter sa voix à Madame Samovar (Mrs Potts pour les puristes), la fameuse théière de La Belle et la Bête. Selon la légende, la comédienne était d’abord hésitante pour chanter la chanson éponyme. Elle estimait que sa voix ne correspondait pas. Pourtant, elle a enregistré la chanson en une seule prise qui a ensuite été utilisée pour le film.

"Liaisons" - A Little Night Music (2009)
Angela Lansbury refait un détour dans le répertoire de Stephen Sondheim dans A Little Night Music. Elle y incarne Madame Armfeld, une ancienne courtisane qui vit maintenant sa retraite paisiblement à la campagne. Dans “Liaisons”, le personnage raconte toutes ses aventures palpitantes.

"Nowhere to Go But Up" - Le retour de Mary Poppins (2018)
Alors que Disney prépare la suite de Mary Poppins, Julie Andrews (La mélodie du bonheur ; Victor/Victoria) ne souhaite pas jouer dans le film. Qu’à cela ne tienne, Angela Lansbury la remplace au pied levé pour une apparition en tant que marchande de ballons. Une nouvelle occasion d’entendre sa voix qui n’a pas perdu de son charme en près de soixante-dix ans de carrière.

[Bonus] "Mame / Hello Dolly!" (2013)
Jerry Herman a créé deux rôles iconiques de Broadway : Dolly Levi pour Hello Dolly!, incarnée par Carol Channing (Les hommes préfèrent les blondes ; Thoroughly Modern Millie) ; Auntie Mame pour Mame, incarnée par Angela Lansbury. Lors d’un gala, les deux artistes se sont amusées à échanger leurs chansons titres dans un medley unique.

Réagissez dans les commentaires ou sur les réseaux sociaux pour nous dire quelles prestations d’Angela Lansbury vous préférez.
Pour ma part, c'est "A Little Priest" dans Sweeney Todd. J'aime tellement l'humour noir de cette chanson. Les rires sardoniques des deux personnages quand ils enchaînent des jeux de mots à propos du goût de la chair humaine sont un régal ! 

En tout cas, nous souhaitons un joyeux anniversaire à Dame Angela Lansbury !

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.