Avis d’auditions : Demain commence ici, le musical

L'association La Concordance des temps recherche divers profils pour la création originale d’Emilie Courtemanche Demain commence ici, un spectacle musical dont la première date est prévue pour février 2020.

Demain commence ici explore les cheminements de trois femmes de la même famille : Gabrielle (Mémé), 84 ans, qui s’ennuie ferme, seule dans sa grande maison ; Pénélope, sa petite-fille trentenaire, consultante, qui peine à donner un sens à sa vie et Louise, mère de famille nouvellement reconvertie en auteure de romans à succès, fille de l’une et mère de l’autre, qui tente de les guider et soutenir, parfois contre leur gré. La production recherche actuellement 9 comédien.ne.s chanteur.se.s d'âges variés (30, 50 et plus de 60 ans) et de 4 danseur.se.s.

Mémé

La production recherche une comédienne/Chanteuse, de 70-90 ans (ou plus jeune, mais qui pourra faire plus vieux) mezzo-Soprano. Ce rôle est avant tout théâtral, mais Mémé a des couplets chantés dans plusieurs chansons. Mémé est une grand-mère de plus de 80 ans et toutes ses dents. Elle vit seule, entourée de ses trésors et de ses fantômes, dans sa grande maison avec son fox terrier Syntaxe, qu’elle a dressé à mordre les mollets des fâcheux qui l’importunent. De moins en moins mobile, elle continue néanmoins de voyager grâce aux livres qui remplissent sa bibliothèque et aux récits du monde moderne que lui fait sa petite-fille, Pénélope.

A chaque fois qu’on lui demande comment elle va, sa réponse est invariablement "comme un vieux machin", mais qu’on ne s’y trompe pas, Mémé a encore toute sa tête et ne se prive pas de faire des commentaires souvent drôles, parfois vexant sur son entourage. Après tout, ce n’est pas à plus de 80 ans qu’on va prendre des pincettes ! Et, elle prend spécifiquement peu de pincettes avec sa fille Louise (la mère de Pénélope), qui s’inquiète de la solitude de sa mère et lui propose de faire un séjour découverte dans une résidence sénior. Comme Louise propose de lui payer le séjour, Mémé prend donc la résidence la plus chère (et espère qu’ensuite, elle aura la paix).
Rustiquement coquette, capable du langage le plus châtié comme le plus fleuri ("il fait froid à faire geler des couilles de phoque"), Mémé est connue comme le loup blanc dans son quartier et se tient au courant des dernier potins auprès de Gérard, son boucher, qui fait les meilleures rillettes de la ville.

Quand elle voyage, c’est au volant de sa vieille Golf, qui porte les stigmates d’une occupation canine assidue (et le fumet aussi, mais Mémé s'en fiche: elle n'a plus d'odorat).
Tous les matins, après son café noir, ses tartines à la confiture et son yaourt aux pruneaux, Mémé fait les mots croisés et répond à son courrier. Elle prend régulièrement des nouvelles de son amie d’enfance, Simone, ancienne actrice, globe trotteuse et qui rajeunit tous les ans, grâce au fitness et à la chirurgie esthétique. Les deux femmes partagent une histoire de plus de 60 ans.
Mais Mémé n’a pas été qu’une mémé. Elle se replonge souvent dans ses souvenirs et dans ce monde, désormais disparu mais si réel à ses yeux, et, en faisant découvrir à sa petite-fille ses photos et ses lettres de jeunesse, lui transmettra son histoire et l’aidera à construire la sienne.

Pénélope

La production recherche une comédienne, chanteuse, danseuse, entre 25 et 35 ans mezzo-soprano. Petite fille de Mémé et fille de Louise, Pénélope est une jeune trentenaire, célibataire qui travaille comme consultante. Ses seuls moments de détente sont les soirées mojitos-planches fromages et charcuterie avec ses deux amies Morgane et Éléonore au BarBu (leur repaire de célibataires) et les moments passés à écouter radoter sa grand-mère, à qui elle confie régulièrement son chat. Elle filtre régulièrement les appels de sa mère, Louise, qu’elle trouve beaucoup trop envahissante depuis que cette dernière s’est reconvertie en auteur de romans à succès (les aventures de Natascha Clerc : des "billevesées pour rombières frustrées", selon Mémé).

Métro, boulot, dodo, sous l’eau, tout en apnée, follow réseaux, textos, elle n’a pas assez d’heures dans ses journées et finit immanquablement en burn out. Ce sera l’occasion d’un changement de cap, personnel et professionnel, guidé par les conseils de plusieurs générations.
Quand commence demain ? demande Pénélope. Demain commence ici.

Louise

La production recherche une comédienne, chanteuse, ayant des aptitudes en danse, de 50-60 ans, mezzo-soprano. Louise a bientôt 60 ans, et est la fille de Mémé et la mère de Pénélope. Jadis mère au foyer en banlieue parisienne, elle a élevé Pénélope et son frère avec plaisir et dévouement. Mais quand ils ont quitté le nid, sa vie s’est retrouvée vide et son mari a commencé à lui taper sur les nerfs. Car, si elle était ravie d’être "la maman de", ne plus être désormais que "l’épouse de" ne lui convenait plus du tout, et la perspective de devenir une "desperate housewife" portée sur le vin blanc lui parut bien déprimante. Elle consulta donc une psy qui l’encouragea à écrire ses pensées, qui se transformèrent en une nouvelle, qui se mua en un roman.

Elle publia le premier tome des aventures de aventures de Natasha Clerc en autoédition et connut un succès aussi retentissant qu’inattendu. Elle en est désormais à son cinquième tome, publié par les éditions Mireille Labon, et enchaîne les salons et séances de dédicaces partout en France. Sa réussite professionnelle est extrêmement bien accueillie par son mari, ravi de la voir s’épanouir de la sorte.
Et comme Louise est heureuse, elle voudrait que toutes les personnes qu’elle aime le soit aussi et donc intervient dans la vie de sa mère et de sa fille, et ce, sans trop se soucier de savoir si elles sont d’accord ou non. Louise est légèrement envahissante, mais ça part d’un bon sentiment. Mère de l’une et fille de l’autre, elle sait d’où elle vient, voit où elle va et profite au maximum du temps présent.

Simone

La production recherche une comédienne, chanteuse, de 60-70 ans, mezzo-soprano. Aptitudes en danse grandement appréciées. Simone a plus de 70 ans, mais en fait facilement 10 de moins, grâce à la chirurgie esthétique et à une pratique assidue du fitness (comme Jane Fonda). Cougar élégante et sophistiquée, ancienne grande comédienne de théâtre : "la Sizal", elle connaît tout le monde et organise régulièrement des soirées chez elle (un immense appartement parisien avec terrasse et vue sur la Tour Eiffel) pour mettre les talents en contact.

Cheveux roux flamboyants, toujours habillée de bleu et vert (comme un paon), elle a déjà 4 ex-maris qu’elle a joyeusement plumés au profit d’associations humanitaires (car : "darling, si tu as suffisamment d’argent pour en planquer dans des paradis fiscaux c’est que tu en as trop") et voyage régulièrement aux 4 coins du monde.
Amie d’enfance de Mémé, elles se sont rencontrées pour la première fois sur le paquebot Umtata à destination de l’Île Maurice. Simone avait dix ans, Mémé (alors Gabrielle) vingt et elle ne se sont plus quittées depuis.

Dans demain commence ici, Simone rejoint son amie chez Monsénior Résidence, affole le palpitant des hommes présents et attire en particulier l’attention de Marcel qui voit là enfin un défi à sa hauteur ("quelle femme !").
La devise de Simone : Saisissons l’instant (en particulier une flûte de champagne à la main), car "dans le grand théâtre de la vie, l’essentiel n’est pas la durée de ce beau rôle que l’on s’est construit, mais surtout qu’il soit bien joué".

Blanche

La production recherche une comédienne, chanteuse, avec des aptitudes en danse non nécessaires, mais appréciées, de 60-70 ans (il est possible d'être plus jeune si vous pouvez paraître plus âgée), mezzo-soprano. Blanche a bientôt 70 ans et ne va nulle part sans Suzanne. Elles se connaissent depuis mai 68 et partagent une histoire riche en rebondissements ensemble ("souviens-toi du fakir et de son alpaga").

De rose vêtue, Blanche a look résolument hippie, qui contraste furieusement avec le look chic bourgeois de Suzanne. Blanche a d’ailleurs fait plusieurs séjours dans des ashrams du temps de sa jeunesse ("j’ai fait du yoga. Tantrique surtout, vous devriez essayer, c’est une expérience pénétrante"), et a plusieurs tatouages sur le corps (dont Calumet le dragon et Johnny le bouledogue).

Elle commence à perdre la mémoire et à "yoyoter du ciboulot" comme elle dit, mais cela ne l’empêche pas de se souvenir des belles choses, de profiter de chaque instant et de rester dans le coup : elle sait surfer sur Internet et créé avec Suzanne une chaîne YouTube sur la vie chez Monsénior Résidence : Home sweet home. Grande observatrice de la nature humaine, elle observe avec intérêt les conquêtes de Marcel, qui est une source de divertissement intarissable (et elle le met souvent en boîte). 
La comédienne interprétera aussi de rôle de Gaspard, vieil ami de Marcel.

Suzanne

La production recherche une comédienne, chanteuse, avec des aptitudes en danse non nécessaires, mais appréciées, de 60-70 ans (il est possible d’être plus jeune si vous pouvez paraître plus âgée), mezzo-soprano. Suzanne a bientôt 70 ans et ne va nulle part sans Blanche. Elles se connaissent depuis mai 68 et partagent une histoire riche en rebondissements ensemble ("souviens-toi du fakir et de son alpaga").
De bleu vêtue, en tailleurs de style Chanel, elle a look résolument chic bourgeois qui contraste avec le look hippie de Blanche. Plus conformiste que son amie (elle a toujours refusé d’accompagner Blanche pratiquer le yoga tantrique en Inde : ce n’est pas très hygiénique), elle n’en observe pas moins la nature humaine et partage avec bonté et bienveillance son expérience de la vie : ses peines et ses joies.

Ancienne petite main chez Chanel ("Karl est adorable"), elle a travaillé dur pour faire vivre ses enfants après avoir divorcé d’un mari violent (qui a manqué de se faire assommer par Blanche à coups de fer à repasser).
Elle prend une retraite bien méritée avec son amie chez Monsénior Résidence et, comme Blanche, voit tout et sait tout ce qui se passe autour d’elle (et ne se prive pas de commenter). Elle créé d’ailleurs avec Blanche une chaîne YouTube sur la vie chez Monsénior Résidence : Home sweet home.
Suzanne perd l’ouïe et règle mal son sonotone, ce qui fait qu’elle comprend tout de travers (et comme Blanche yoyote, c’est parfois difficile de suivre leurs conversations). Elle tricote pour contrebalancer son arthrite, avec le chat Raoul sur ses genoux.
La comédienne interprétera aussi le rôle d’Henri, vieil ami de Marcel.

Marcel

La production recherche un comédien, chanteur, avec de aptitudes en danse non nécessaires, mais grandement appréciées, de 60-70 ans (il est possible d’être plus jeune si vous pouvez paraître vieux), baryton. Marcel a un peu plus de 70 ans, tous ses cheveux et toutes ses dents (ce qui est une source de fierté personnelle indubitable).

Toujours au comble de l’élégance, il porte une fière moustache et un costume trois pièces impeccable (ou veste d’intérieur et mocassins à glands).
Marcel est un dragueur impénitent, mais pas harceleur : c’est un gentleman. Il a encore beaucoup d’énergie à revendre et est un grand adepte du Viagra. Il va systématiquement aux enterrements pour draguer les veuves joyeuses, mais, les hommes mourant plus vieux, les veuves sont également trop âgées et "les belettes ne tiennent plus le rythme"". Il se rend donc chez Monsénior Résidence pour se trouver un nouveau terrain de chasse.

Ancien pilote d’avion (ligne Paris-New York, what else ?), Marcel se présente comme le "Capitaine de l’amour" et fait des ravages au sein de la gente féminine, sous le regard attentif de Blanche, Suzanne et Mémé. L’arrivée de Simone, amie d’enfance de Mémé qui résiste à ses charmes représente enfin un défi de taille qu’il se promet de relever. Car : "qu’il y a-t-il de mieux qu’un petit coup de vieux ?"

Si vous vous sentez l'âme de ces personnages, envoyez votre cv et une bande démo avant le 10 juin à demaincommenceici@gmail.com

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.