Critique : “Boom X” au Théâtre Sylvan Adams de Montréal

Pas besoin d'être nombreux pour occuper une scène avec brio ! C'est ce que prouve l'artiste canadien multidisciplinaire Rick Miller avec son nouveau spectacle Boom X, une performance solo explosive en ce moment présentée au Théâtre Sylvan Adams du Centre Segal.

Après Boom consacré à l'ère des baby-boomers du point de vue de l'histoire de sa mère, Rick Miller revient sur les planches montréalaises avec la deuxième partie de sa trilogie dont la première mondiale a eu lieu au Théâtre Calgary en janvier. Boom X célèbre cette fois la génération X, de Woodstock en 1969 au deuxième référendum québécois de 1995. Ce sont les années de jeunesse de Miller qu'il présente dans un florilège de numéros captant au vol la musique, les influences politiques, culturelles et technologiques de cette période prolifique.

Boom X Rick Miller

En environ 2 heures, respectant un rythme très bien cadencé, Miller transporte les spectateurs dans un véritable voyage dans le temps, campant tour à tour les figures qui ont marqué cette génération, assisté de projections multimédias et d'astuces personnelles pour rendre le tout encore plus éclatant. Original et hyperactif, l'artiste qui a grandi à Montréal s'allie à 4 proches dont les interviews sont projetées sur scène. Miller imite leur voix et les interprète aussi plus le spectacle avance. Du professeur d'architecture au DJ, en passant par sa sœur et sa femme, ce sont 4 autres points de vue sur la génération X qui nous sont dévoilés, chacun mettant en lumière des événements qui ont eu une importance dans leurs vies.

Boom X Rick Miller

Plus qu'une simple rétrospective culturelle et politique de cette période, Miller raconte aussi son propre parcours. Boom X, c'est donc avant tout le regard de ce Canadien anglophone en quête de son identité, fasciné essentiellement par la culture américaine et anglaise. Hormis les allusions politiques (référendum de 1980 et 1995), historiques (tragédie de l'École Polytechnique) et sportives (les Expos, ancienne équipe de Baseball montréalaise), les références culturelles proprement québécoises sont ainsi absentes du spectacle, et ce même si l'on apprend que Miller a fait ses études au Collège Notre-Dame, un collège privé francophone de Montréal. Le public anglophone montréalais s'y retrouve donc aisément, mais celui francophone sent inévitablement des manques puisque les nombreux artistes, émissions de télévision ou phénomènes culturels qui ont tant marqué les esprits de cette génération au Québec y sont absents. Ceci est un bon rappel qu'il n'y a pas une seule et même culture, et ce même à l'intérieur d'une même province ou d'une ville comme Montréal dont l'identité est souvent divisée par la langue.

Boom X Rick Miller

Alors que Boom X poursuivra sa tournée au Canada après son passage à Montréal, son volet précédent (Boom) sera présenté en version française et en grande première européenne les 23 et 24 avril prochain au centre des arts La Comète de Châlons-en-Champagne. Une belle occasion pour les Français de découvrir cet artiste canadien talentueux et de revivre cette fois la génération baby-boomer de son point de vue !


 

Crédit photo : Craig Francis (1&2) et  Irina Litvinenko (3)

Boom X : The Music, Politics and Culture of Generation XBoom X, de Rick Miller (livret, mise en scène et interprétation)

Du 14 février au 10 mars 2019
Au Théâtre Sylvan Adams de Montréal

Éclairages : Bruno Matte ; Vidéo : Nicolas Dostie et Irina Litvinenko ; Costumes et accessoires : Virginie Leclerc ; Assistant à la mise en scène et régie, dramaturge : Craig Francis ; Concepteur de décors et son, compositeur : Rick Miller ; Infographie de production : Logograph

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.