Critique : “Cats” s’offre une nouvelle vie à Broadway

Voilà maintenant près de 16 ans que Cats n'avait pas montré patte blanche à Broadway. Après un revival à Londres en 2014, le lauréat du meilleur musical aux Tony Awards de 1983 revient dans une version qui dépoussière l'oeuvre de manière spectaculaire sans pour autant la dénaturer. Comme les Américains le disent si bien : "Let the memory live again".

Les fidèles félins font fureur pour leur retour

18 ans !! C''est le nombre d'années que Cats a passé à l'affiche du Winter Garden Theatre juste à côté de Times Square. C'est après 7 485 performances que les chats chouchous des new-yorkais ont dansé leur dernier Jellicle Ball. Autant adoré que détesté, Cats ne laisse personne indifférent. Certains lui vouent un culte tandis que d'autres partent à l'entracte, cela n'empêchera pas l'oeuvre d'Andrew Lloyd Webber de battre de nombreux records et faire salle comble pendant plusieurs années. De retour à Broadway depuis le 14 juillet pour un revival tout particulier, Cats reste une valeur sûre et rapporte déjà plus d'un million de dollars par semaine. Nostalgie des fans ou curiosité de la nouvelle génération du musical, le public est là. Mais que vaut cette nouvelle mouture ?

Munkustrap et la troupe de Cats

Munkustrap et la troupe de Cats

Un chorégraphe peut en cacher un autre

Gillian Lynne est connue mondialement pour son travail sur de nombreux musicals et films en tant que chorégraphe. Elle a notamment travaillé sur une version de Cabaret mais également sur Le Fantôme de l'Opéra. Quand il a été annoncé que Andy Blankenbuehler (Hamilton) allait reprendre la chorégraphie de ce revival, autant vous dire que la créatrice des magnifiques ballets de Cats était plutôt furieuse. Et pourtant, c'est le travail respectueux et colossal de ce nouveau chorégraphe qui apporte une fraîcheur à cette nouvelle version. Vous retrouverez évidemment une bonne partie des mouvements qui ont fait le succès de l'oeuvre avec par ci par là de nouveaux moments peut être un peu moins classiques, plus modernes qui apportent un peps et une énergie bienvenue. Ajoutez à cela un nouvel éclairage accompagné de sublimes projections, un théâtre repeint en noir et agrémenté d'un ciel étoilé et vous aurez là un nouvel écrin pour un spectacle qui ne demandait qu'à revivre chaque nuit au clair d'une nouvelle lune.

CatsBal

Au-delà des différences technologiques qui parsèment le show, de nombreux ajustements ont été fait pour donner un nouvel éclat à nos chats préférés. Tout d'abord le premier acte a été amputé d'une chanson ("The Awful Battle of the Pekes and the Pollicles"), ce qui le rend beaucoup plus fluide et dynamique. Cette chanson remplace "Growltiger's Last Stand" dans l'acte 2 et permet au personnage de Gus (le chat du théâtre) de raconter cette histoire dans une mise en scène totalement inédite. Autre différence importante, Rum Tum Tugger reprend son costume et sa chanson originale jazzy là où les versions londonienne et parisienne avaient opté pour une modernisation Hip-Hop ne convenant pas vraiment au spectacle. Jenny any dots voit son numéro de claquettes complètement transformé tout comme Bustopher Jones qui a droit à une mise en scène beaucoup plus originale collant parfaitement à son personnage gourmand. Mais le numéro le plus attendu du spectacle, Mr Mistoffelees, pourrait bien faire grincer des dents les puristes. En effet le chat magicien est généralement LE danseur le plus éblouissant de la troupe grâce à un numéro de pirouettes à couper le souffle. Pour ce revival, sans trop vous en dire, la danse classique a laissé place à un mélange vraiment original, mais déroutant pour les connaisseurs, terminant dans un bal de lumières absolument somptueux. Cats réussit le pari de surprendre en proposant une oeuvre qui ne dénature pas l'original et qui permettra à ceux qui ont déjà vu le spectacle de le redécouvrir avec un regard neuf.

Grizabella : 13 minutes pour 1 Tony

Même si Cats est avant tout l'oeuvre d'un ensemble, Grizabella est devenue un rôle phare malgré sa courte présence sur scène grâce à l'interprétation de Betty Buckley qui remporta le Tony Awards de la meilleure actrice dans un second rôle en 1983 pour l'émotion à fleur de peau de son "Memory". Il est devenu bien difficile pour les producteurs de trouver la personne idéale ayant la voix et le caractère de ce personnage si particulier. Admirablement campé par Nicole Scherzinger à Londres, cette dernière a refusé à la dernière minute la proposition d'Andrew Lloyd Webber de reprendre son rôle à Broadway pour retourner à son siège de juge à X-Factor. Ce dernier affirmera qu'elle a manqué l'opportunité d'un Tony Awards qui lui tendait les bras. C'est Leona Lewis, une autre britannique, qui lui succèdera pour interpréter ce chat mal-aimé. Dix ans après avoir gagné la troisième saison d'X-Factor en Angleterre, Leona fait ses débuts à Broadway. Malgré son sublime grain de voix, elle manque encore un peu de félinité et de souffrance dans son interprétation. Pourra-t-elle redresser la barre et nous émouvoir comme Prisca Desmarez ou Chimène Badi ont pu le faire à Mogador pendant un an ? Réponse au printemps prochain avec les nominations des Tony Awards 2017.

CatsLeona

Grizabella (Leona Lewis)

Retrouvez la performance de Leona Lewis et de la troupe de Cats lors de l'émission "Good Morning America"

Crédits photo : Matthew Murphy pour le site officiel www.catsthemusical.com/broadway/


Cats d'Andrew Lloyd Webber

Au Neil Simon Theatre de New York depuis le 14 Juillet 2016

Avec Leona Lewis

Metteur en scène : Trevor Nunn ; Chorégraphe originale : Gillian Lynne ; Chorégraphe du revival : Andy Blankenbuehler

0 réponses

  1. […] Webber aura donc quatre de ses comédies musicales à l'affiche en même temps sur Broadway (avec Cats, The Phantom of the Opera et School of […]
  2. […] que les diverses productions d'Andrew Lloyd Webber (Cats, Le Fantome de l'Opéra, School of Rock) sont auréolées de succès dans le monde entier, la […]
  3. […] to Five, et les rivivals de Annie et cette saison l'adaptation de la chorégraphie originale de Cats. Il fut à l’origine danseur dans le spectacle Fosse en 89, et le style athlétique de son […]
  4. […] moderne et vibrante d'Andy Blankenbuehler (également chorégraphe de Bandstand et du revival de Cats) mais surtout le texte et la musique de Lin-Manuel […]
  5. […] pourrez directement cliquer aux dates qui vous intéressent sur une semaine mais pour d'autre comme Cats ou War Paint il faudra se reconnecter tous les jours et réessayer. Voici une liste non-exhaustive […]
  6. […] princesse Jasmine dans "Aladdin" dans le dessin-animé. Se joindra à elle Quentin Earl Darrington (Cats), Merle Dandridge de la série télé Greanleaf et Alex Newell qui avait pu être aperçu dans Glee […]
  7. […] Cassidy Janson (ex-Carole King dans Beautiful à Londres) et Beverley Knight (The Bodyguard ; Cats) pour former un girls band pas comme les autres : Les "Leading Ladies". Ce trio de choc sortira un […]
  8. […] vous voulez voir les productions actuelles de Cats et de Miss Saigon, dépêchez vous. Ces spectacles fermeront leurs portes respectivement le 30 […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.