Critique : “Chance !” au Théâtre la Bruyère à Paris

Depuis le 15 mai dernier, la "comédie musicale de bureau" Chance ! est de retour sur les planches parisiennes, au Théâtre la Bruyère, avec une équipe en partie renouvelée. Ont-ils encore une fois gagné le gros lot ?

Le spectacle Chance ! a beau avoir été créé 2002, il n'a cessé d’enchaîner les come-back à Paris. Du Théâtre Déjazet au Trianon en passant par le Lucernaire, le Théâtre le Méry et le Palais des Glaces, la "comédie musicale de bureau" d'Hervé Devolder s'est même exportée jusqu'en Corée du Sud et a décroché en 2005 le Marius du Meilleur spectacle musical aux Musicals de Béziers. Depuis le 15 mai dernier, la troupe s'est à nouveau installée à Paris, au Théâtre la Bruyère, pour nous offrir encore une fois quelques moments de franche rigolade jusqu'au 28 juillet prochain.

Une récréation ?

Bon nombre d'artistes qui font aujourd'hui les beaux jours du théâtre musical français, à l'instar de Fabian Richard (Comédiens ; Mistinguett ; Reine des Années Folles), Laurent Bàn (Priscilla, folle du désert ; Zorro), Yoni Amar (Sister Act ; La Belle et la Bête) ou encore Stéphane Métro (Le Bal des Vampires), sont d'ailleurs un jour passés par la case Chance ! pour raconter l'histoire de ce cabinet d'avocats un peu loufoque où se croisent le boss aussi véreux qu'attachant Henri Duverger, les secrétaires excentriques et dévouées Agnès et Kate, le jeune avocat peureux Etienne, la timide stagiaire Nina Fleuri et le coursier play-boy Fred.

Un beau jour, les six protagonistes décident de jouer au Loto… et remportent 99 millions d'euros qu'ils choisissent, après quelques mois de dolce vita, d'utiliser à bon escient pour créer un cabinet d'avocats digital et bénévole. Le tout est saupoudré de quelques clins d’œil à des comédies musicales bien connues, parfois malmenées pour mieux nous faire sourire. Et en assistant à ce spectacle, on comprend bien vite que pour tous ces artistes, participer à Chance ! doit faire l'effet d'une véritable récréation...

Un spectacle jubilatoire intégralement chanté

Dans cette comédie musicale juridique et romantique, tout est intégralement chanté, de la simple recherche d'une clé USB (qui a judicieusement remplacé la "disquette client" de la version originale, modernisée fort à propos) à la plaidoirie en passant par la déclaration d'amour passionnée. Tous les styles y passent en fonction des humeurs et des personnalités des protagonistes : opérette, samba, rap, ballade, rock,... La présence d'un orchestre live sur le côté de la scène, à certains moments finement intégrés dans l'intrigue, est également un véritable plus.

Au début, cela peut surprendre, mais on se laisse vite happer par ce spectacle feel good parfaitement millimétré et maîtrisé par tous les artistes. Lesquels, pour certains, n'en sont en effet pas à leur coup d'essai dans ce spectacle où tous les rôles sont joués en alternance. Le soir de notre présence, nous avons ainsi pu applaudir Cathy Arondel (Cabaret ; Oliver Twist) dans le rôle de Kate, Rachel Pignot (Naturellement Belle ; Sister Act) dans le tailleur strict d'Agnès, Julie Wingens (L'enfant au grelot ; Vos années bonheur) en Nina, Grégory Benchenafi (La Vie Parisienne ; Mistinguett, Reine des années folles) pour camper le sexy Fred, Grégory Juppin (Frou Frou les Bains ; My Fair Lady) dans le rôle d'Etienne, et Franck Vincent (Un Violon sur le toit ; Hairspray) dans la robe de Maître Henri Duverger.

Visiblement, tout ce petit monde s'en donne à cœur joie dans ce huis clos déjanté et jubilatoire. Et cela se ressent. Du début à la fin du spectacle, le sourire ne nous a pas quitté et les éclats de rire furent nombreux dans la salle qui n'a pas manqué d'applaudir la troupe à tout rompre lors des saluts. Malgré des textes un peu légers et des situations souvent invraisemblables, Chance ! se déguste en effet comme un petit bonbon.

Seize ans après ses débuts, outre une histoire et des références qui n'ont pas pris une ride, Chance ! a donc réussi le pari de revenir en fanfare en mettant d'accord tous les spectateurs... pour le meilleur et pour le rire !


Chance !, de Hervé Devolder

Du 15 mai au 28 juillet 2018
Du mardi au samedi à 21h et le samedi à 14h30

Au Théâtre la Bruyère
5, rue La Bruyère
75009 Paris

Mise en scène : Hervé Devolder ; Assistant à la Mise en scène : Jean-Baptiste Darosey ; Chorégraphies : Cathy Arondel ; Décor : Lalaô Chang ; Lumières : Denis Koransky ; Arrangements musicaux : Maxime Richelme et François Fattier

Avec (en alternance) : Cathy Arondel, Carole Deffit, Julie Costanza, Rachel Pignot, Léovanie Raud, Julie Wingens, Grégory Benchenafi, David Jean, Grégory Juppin, Arnaud Leonard, Hervé Lewandowski, Franck Vincent.

Piano : Thierry Boulanger, Hervé Devolder Ou Daniel Glet ; Contrebasse : Benoït Dunoyer De Segonzac, Bernard Lanaspeze Ou Fred Liebert ; Guitare : Jean-Pierre Beuchard

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.