Critique : “Duo sur Nougaro” par Les Demi-Frères au Théâtre l’Archipel

Un drôle de duo enchanteur nous offre un hommage pétillant au jazzman toulousain dont les mots, plus de dix ans après sa disparition, nous émerveillent toujours.

"Armstrong", "Dansez sur moi", "Cécile ma fille"… Pendant plus de quarante ans, Claude Nougaro, son humour, son sens du rythme et sa poésie n'ont cessé de nous charmer, marquant la chanson française d'un style unique mâtinant les accents jazz aux rythmes brésiliens ou africains.
Sa voix singulière, avec cet accent dans lequel roule "un torrent de cailloux" (comme il le chantait dans son succès "Toulouse"), résonne toujours dans nos têtes.

Avec ce spectacle humoristique en forme de revue chantée, la compagnie Les Demi-Frères a eu la riche idée d'aller piocher dans l'abondant répertoire de Nougaro pour concevoir un divertissement à la fois drôle, poétique, et touchant.

Les Demi-Frères (Laurent Conoir et Mehdi Bourayou) dans

Les Demi-Frères (Laurent Conoir et Mehdi Bourayou) dans "Duo sur Nougaro"

Il n'est pas question pour ces deux frères de scène d'imiter la posture ni la diction caractéristiques du célèbre Toulousain. Ses chansons, ils se les accaparent pour mieux leur offrir une seconde vie tant surprenante que divertissante, l'équilibre du spectacle reposant sur la complémentarité parfaite entre les deux membres du duo.

Laurent Conoir (Fantasmes de Demoiselles ; 50 et des Nuances), imposant par son charisme et sa carrure, campe une bande de personnages farfelus qui nous arrachent de nombreux éclats de rire (comme son assistante de magicien gironde et pompette)
Sa maîtrise vocale et son timbre chaud siéent à merveille au répertoire nougaresque, qu'il interprète à sa façon, sans copier l'original (à l'exception d'un court et très sobre numéro dans lequel le comédien joue la carte du mimétisme).

Son confrère Mehdi Bourayou (Le Soldat Rose ; Dorian Gray), au clavier, offre pour sa part des interprétations sensibles et délicates dont la mise en scène reste toute en retenue.

Avec le metteur en scène Renaud Maurin (Zo Brel !), leur complice de longue date, ils écrivent et imaginent des situations tantôt loufoques, tantôt dépouillées, qui donnent à voir les textes de Nougaro sous un nouveau jour.

Les Demi-Frères (Laurent Conoir et Mehdi Bourayou) dans

Les Demi-Frères (Laurent Conoir et Mehdi Bourayou) dans "Duo sur Nougaro"

"Une petite fille" et "La pluie fait des claquettes" s'entremêlent habilement pour former une nouvelle histoire, tout comme "Les Don Juan" et "Chanson pour Marilyn" qui prennent un tour inédit dans un numéro d'imitation d'Yves Montand.

Le Phare des Baleines de "L'ïle de Ré" prend vie ; un piano droit accouche d'un petit bébé synthé ; Fabrice Lucchini dit et commente, avec sa verve habituelle, "Le Coq et la Pendule". Les tableaux s'enchaînent avec une grande variété de registres, accessoires et costumes qui rendent le spectacle particulièrement attractif et, à plusieurs reprises, impressionnant.

Les Demi-Frères (Mehdi Bourayou et Laurent Conoir) dans

Les Demi-Frères (Mehdi Bourayou et Laurent Conoir) dans "Duo sur Nougaro"

Au milieu de ces sketches légers et plaisants, certains peinent cependant à nous emballer, comme "Armstrong" qui devient, dans la bouche d'un cardinal précieux, un sermon légèrement somnifère…

En dépit de ses quelques défauts, Duo sur Nougaro est une revue réussie dont on ressort avec la banane, et l'envie de se replonger dans les sublimes mélodies et paroles composées par le chanteur.


Les Demi-frères – Duo sur NougaroDuo sur Nougaro par Les Demi-Frères

Au Théâtre L'Archipel
147 boulevard de Strasbourg
75010 Paris

Du 9 septembre 2016 au 14 janvier 2017. Relâche le 31 décembre 2016.
Les jeudi et vendredi à 19h00, le samedi à 16h30.

Mise en scène : Renaud Maurin ; lumières : Jacques Rouveyrollis ; création son et régie générale : Fabien Aumeunier ; régie : Soizic Tietto ; bande-son : Maxime Richelme ; costumes : Peggy Sturm et Anne de Vains.

Avec : Laurent Conoir et Mehdi Bourayou

0 réponses

  1. […] droit au "Le Coq et la Pendule" revisité par Fabrice Lucchini (une idée déjà exploitée dans Duo sur Nougaro, autre spectacle hommage présenté sur la même scène il y a quelques […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.