Critique : “Gerbes d’amour” de Constance et Marie Reno au Grand Point Virgule

Après des dizaines de sketches dans l'émission de Ruquier "On n'demande qu'à en rire", ainsi que ses one woman-shows, Constance revient sur les planches avec un spectacle de chansons, toujours dans l'humour noir.

Nombreux sont les humoristes poussant de temps en temps la chansonnette, même dans l'émission de France 2 où c'est arrivé assez régulièrement, mais de là à en faire un spectacle entier, il y a un grand pas. Ce pas, Constance l'a franchi accompagnée de Marie Reno, musicienne.

Constance chanteuse ?

Cela fait bien longtemps qu'on n'avait pas entendu parler de l'actualité de Constance, et elle démarre le spectacle en religieuse afin d'expliquer la raison de son absence et de son léger revirement de carrière. Suite à un burn-out, la voilà interdite de pratiquer son métier d'humoriste, elle contourne donc la restriction par la chanson. Mais la chanson humoristique tout de même ! Didier Super lui en a même écrite une.

Grâce à des compositions assez simples mais entêtantes, les deux femmes font passer des messages forts, comme dans la chanson "Je ne veux pas me faire violer dans le RER B", sans pour autant aller totalement au bout de ce qui pourrait être dénoncé, surement afin de ne pas trop choquer le public et rester dans l'humour. Le contraste entre son apparence sage et adorable et les paroles abominables qu'elle débite n'est pas sans rappeler Giedré.

C'est à coup de ribambelle de jupes, couvre-chefs et autres accessoires que Constance et Marie changent de personnages et donc de sujets, toujours axés sur les femmes, qu'elles soient exploitées, rabaissées ou maltraitées, de la ménagère dépassée à la star de télé-réalité en passant par la fille bourée en soirée. On regrettera que les changements se fassent derrière un paravent,

Malgrè quelques inégalités et des choix un peu faciles, Constance n'a pas changé et fait rire son public avec son humour noir qu'elle chante avec une apparence toute mignonne et ses pétages de plombs que l'assistance adore.

Crédits photos : Frédéric Speller

Réserver


Gerbes d'Amour – ConstanceGerbes d'amour, de Constance et Marie Reno

Les mardis soir jusqu'au 24 avril 2018
Au Grand Point Virgule
8 bis rue de l'arrivée - 75015 Paris

Avec : Constance et Marie Reno

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.