Critique : “Hamilton – An American Musical” réinvente le genre à Broadway !

Presque deux ans après son arrivée à Broadway, le personnage d'Alexander Hamilton fascine toujours autant avec une salle comble chaque soir. Nous avons eu la chance d'être "In the Room Where it Happens" et autant vous dire que nous ne l'oublierons pas. Au delà d'une comédie musicale, Hamilton est un vrai phénomène de société. Retour sur une soirée forte en émotions. 

"And my Name is..."

Alexander Hamilton est un des pères fondateurs de l'Amérique aux côtés de George Washington, Thomas Jefferson, John Adams ou encore James Madison. Leur participation à la création des Etats-Unis est un fait mais qui aurait pu croire qu'une oeuvre musicale sur cette partie de l'histoire passionnerait autant un public bien plus large que les amateurs de comédies musicales traditionnelles ?

Lin-Manuel Miranda (In The Heights) est à l'origine du projet : il a eu cette idée folle après avoir acheté la biographie d'Alexander Hamilton dans un aéroport. En seulement quelques chapitres, il a su que ce personnage allait changer sa vie. Il a dédié de nombreuses années à la confection de plus de 27 000 mots concentrés en deux heures et 45 minutes d'un spectacle mêlant différents styles de musiques bien plus modernes que les productions actuelles se jouant à New York.

Hamilton

Après un essai Off-Broadway au Public Theater qui s'est joué à guichets fermés, Hamilton a rapidement été transféré à Broadway au Richard Rodgers Theatre avec des mois et des mois affichant déjà complets alors que la première représentation n'avait même pas encore eu lieu. Grâce à des critiques dithyrambiques, un record de 16 nominations aux Tony Awards et 11 statuettes remportées ainsi qu'un bouche à oreille incroyable, détenir un sésame pour mettre un pied dans le théâtre où se joue Hamilton est devenu quasi-impossible.

Au-delà de la qualité du spectacle, il est devenu tendance de parler de ce phénomène et presque chaque série télévisée américaine en fait mention dans un de ces épisodes. Lin-Manuel Miranda a réussi l'exploit d'emmener une toute nouvelle frange du public américain qui ne se serait jamais déplacé dans un théâtre à Broadway. Plus d'un an après avoir réussi à mettre la main sur des places pour Hamilton, nous avons vécu une expérience unique à l'effervescence palpable dès que les premières notes ont résonnées à l'extinction des lumières du théâtre.

"Who lives, who dies, who tells your story ?"

La première force d'Hamilton est que le spectacle en lui-même est d'une telle puissance que la distribution importe peu tant la qualité des musiques et du livret est excellente. Même si la présence du créateur Lin-Manuel Miranda donnait à Hamilton une saveur particulière, Javier Muñoz (ancienne doublure de Lin-Manuel Miranda, mais également dans In The Heights) campe remarquablement ce père fondateur à la vie aussi complexe que passionnante. Le reste de la troupe est tout aussi épatante et on se laisse emporter très rapidement dans la vie de cet homme si important dans la culture américaine.

Pour nous raconter le périple de ce jeune homme, le décor est assez simple. Composé de murs de briques, de planches de bois et de cordes, la scène comporte également un plateau incluant 3 cercles rotatifs ingénieusement utilisés pendant de nombreux numéros. Cette mise en scène minimaliste permet de mettre en valeur la chorégraphique moderne et vibrante d'Andy Blankenbuehler (également chorégraphe de Bandstand et du revival de Cats) mais surtout le texte et la musique de Lin-Manuel Miranda.

En effet, Hamilton a surtout été plébiscité pour sa partition éclectique alternant hip-hop, jazz, pop ou rap. Tous les morceaux sont des tubes pouvant s'écouter bien après le spectacle. N'ayez pas peur si vous n'êtes pas forcément friands du genre, l'alternance entre les différents styles de musique fait que l'on ne s'ennuie jamais. On pourrait penser que mélanger autant de genres nuise à l'unité du propos et pourtant c'est cette alchimie entre passé et modernité qui donne cette saveur particulière à Hamilton.

Hamilton

Les Schuyler Sisters (Phillipa Soo, Renee Elise Goldsberry et Jasmine Cephas-Jones)

Difficile de mettre en valeur certains numéros tant le spectacle est constant en terme de qualités mais certains passages nous ont particulièrement enchantés. L'enchaînement des chansons "Helpless" et "Satisfied" offre un des moments les plus ingénieux du spectacle tant la mise en scène est au service de la narration de façon inédite. La fin du premier acte sur "Non-stop" cloue littéralement le spectateur à son siège. La deuxième partie du spectacle ne démérite pas avec un jazzy "What'd I Miss", les déchirants "Burn" et "It's Quiet Uptown" et le final "Who Lives, Who Dies, Who Tells Yours Story" qui ne fera que confirmer qu'Hamilton est une comédie musicale d'un genre unique comme Broadway n'en avait jamais eu auparavant. 

Que vous soyez anglophones ou non, il ne sera pas forcément évident de comprendre toute l'histoire du spectacle tant les paroles fusent et le débit est impressionnant. Il est peut être plus appréciable de découvrir les chansons en amont pour avoir une oreille plus aiguisée ou alors vous renseigner un peu sur la vie d'Alexander Hamilton si vous ne voulez pas perdre quelques parties de son histoire. Rassurez-vous, même si certaines étapes de la narration du spectacle vous échappent, la musique et la mise en scène font que vous profiterez quand même d'Hamilton tant cet ovni musical est intriguant. 

Il faudra être patient si vous voulez avoir la chance d'applaudir Hamilton sur scène car les réservations sont complètes pour le moment à New-York jusqu'à début mars 2018 (sauf si vous êtes prêts à débourser 849$ pour une place premium, voire encore plus sur le marché parallèle). En ce qui concerne Londres, il n'y a plus aucunes place jusqu'a juin 2018 donc il faudra être vigilant dès l'ouverture du prochain bloc de réservations. En attendant, vous pouvez réécouter en boucle le CD avant de pouvoir applaudir sur scène un des spectacles les plus célèbres de cette décennie.

Retrouvez des extraits d'Hamilton grâce à Broadwaybox.com


Hamilton - An American Musical de Lin-Manuel Miranda

Livret, musiques et paroles : Lin-Manuel Miranda ; Mise en scène : Thomas Kail ; Orchestrations : Alex Lacamoire ; Chorégraphies : Andy Blankenbuehler ; Costumes : Paul Tazewell ; Lumières : Howell Binkley ; Son : Nevin Steinberg ; Décors : David Korins

Avec : Bryan Terrel Clark, Alysha Deslorieux, Brandon Victor Dixon, Mandy Gonzalez, James Monroe Iglehart, Brian D'Arcy James, J.Quinton Johnson, Lexi Lawson, Anthony Lee Medina, Javier Muñoz

0 réponses

  1. […] ! Presque deux ans après son arrivée à Broadway, nous avons pu découvrir Hamilton, ce phénomène de société qui fascine toujours autant avec une…. La première force d'Hamilton est que le spectacle en lui-même est d'une telle puissance que la […]
  2. […] la cérémonie des Tony Awards était dépourvue de tout suspens tant il était évident que Hamilton allait tout remporter, cette année était différente. La saison à Broadway était tellement […]
  3. […] billets premium peuvent atteindre jusqu'à 500$ ou 850 $ pour des spectacle comme Hello Dolly ou Hamilton. Alors que les poches de producteurs se remplissent de plus en plus, il est dorénavant plus […]
  4. […] les succès de Spamilton (parodie musicale d'Hamilton) et Puffs (pièce parodie autour de l'univers d'Harry Potter), voici l'arrivée d'une nouvelle […]
  5. […] aurait pu imaginer qu'en 2017, à l'heure d'Hamilton, un classique comme Hello, Dolly ! puisse encore déclencher de telles passions. C'est pourtant le […]
  6. […] Desk Award de la meilleure partition. Un début de carrière assez similaire à ceux de Fun Home, Hamilton ou Dear Evan Hansen. Inutile de dire que le spectacle part déjà favori pour les Tony […]
  7. […] Hamilton C'est probablement le show le plus attendu de la saison. Suite aux unanimes critiques élogieuses, Hamilton est rapidement devenue la comédie musicale la plus populaire de Broadway. Le spectacle s'installe dans le West End avec des previews dès le 21 novembre au Victoria Palace Theatre, complètement rénové pour son arrivée. L'auteur et compositeur Lin-Manuel Miranda, primé une première fois en 2008 aux Tony Awards pour In the Heights, s'est appuyé sur le livre Alexander Hamilton de Ron Chernow pour créer un spectacle révolutionnaire. Avec une partition originale et éclectique qui s'inspire aussi bien du Hip-Hop, du RnB, du Rap que des musiques traditionnelles de Broadway, le spectacle bouscule les codes de la comédie musicale classique. […]
  8. […] mois après avoir découvert Hamilton à Broadway, nous nous sommes rendus à Londres pour voir la production britannique qui a démarré […]
  9. […] être vue sur grand écran. Et ce n’est autre que Lin Manuel Miranda, l’auteur du phénomène Hamilton, qui sera aux commandes. Il fera avec ce projet ses débuts derrière la caméra. Ce dernier […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.