Critique : “La Nuit d’Elliot Fall” au Théâtre du Roi René au Festival Off d’Avignon

La compagnie des Rêves Oubliés présente en Avignon son adaptation de La Nuit d'Elliot Fall qui avait enchanté le Vingtième Théâtre en 2010.

Mimi est sur le point de mourir, et se transforme petit à petit en un arbuste fleuri et pour la sauver, il n'y a que le baiser un certain Elliot Fall. Preciosa, la gouvernante part à sa recherche au cours de cette dernière nuit qui sera fatale pour Mimi. Des aventures à la rencontre de personnages de contes de fées plus fous les un que les autres : une Cendrillon accro aux chaussures, les trois petits cochons directeurs d'un cabaret et autres, sous l'influence du méchant Comte Lovejoy pour empêcher Elliot et Preciosa de sauver la jeune Mimi.

L'écrin du Théâtre du Roi René se prête totalement à l'âme désenchantée de ce conte de fées qui n'en est pas un. Dans une ambiance à la Tim Burton, c'est par des jeux simples de rideaux que les deux personnages principaux changent de lieux et voyagent au cœur des différents pièges tendus par le maléfique Lovejoy.

Interpréter les personnages loufoques créés par Vincent Daenen et Jean-Luc Revol n'est pas chose facile, la preuve avec cette jeune compagnie qui peine à embarquer le public dans ce monde déluré.Avec des réarrangements des musiques de Thierry Boulanger, Justine Boulard et Jules Baron sortent du lot tant niveau voix que niveau danse et interprétation. Justine Boulard en Scarlett offre un beau moment lors du tango avec le personnage du Comte Lovejoy joué par Geoffrey Lopez.

La compagnie des Rêves Oubliés offre au public la possibilité de découvrir ou redécouvrir la comédie musicale de Vincent Daenen et Jean-Luc Revol, sans pour autant réussir le pari fou d'une adaptation pleinement aboutie.


La Nuit d'Elliot Fall, de Vincent Daenen par La Compagnie des Rêves Oubliés

Au Festival Off d'Avignon 2018
Du 6 au 29 juillet 2018 à 22h10

Au Théâtre du Roi René
4bis rue Grivolas
84000 AVIGNON

Mise en scène : Nicolas Desnoues ; Composition Musicale : Clément Naline ; Chorégraphies : Maxime Monniot ; Costumes : Constance Bello et Alizée Saillard ; Maquillage : Mathilde Chartier ; Décors : Alissa Maestracci ; Lumières : Filipe Gomes et David Maule ; Graphisme : Johan Hierholzer

Avec : Maxime Monniot, Nicolas Desnoues, Justine Boulard, Geoffrey Lopez, Alix Salingue et Jules Baron

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.