Critique : “Le Retour de Mary Poppins” au cinéma à partir du 19 décembre 2018

Disney est sur sa lancée des adaptations en film des classiques du rayon dessins animés, mais pas uniquement : Le Retour de Mary Poppins sortira dans les salles obscures le 19 décembre, et nous n'avons pas boudé notre plaisir lors de la projection presse.

Il est toujours risqué de créer la suite d'un film qui est dans le cœur de beaucoup et lauréat de cinq Oscars, mais Disney a pris le pari avec la suite du film Mary Poppins. Ce dernier, sorti en 1965, est adapté des romans de Pamela Lyndon Travers qui content cette nourrice espiègle qui redonne le sourire et fait ressortir la part d'enfant de chaque personnes qu'elle aide. Comme dans le deuxième tome des aventures, la voici de retour au 17 allée des cerisiers pour aider de nouveau la famille Banks trente ans plus tard.

Cette fois-ci, dans la famille Banks on demande le fils, Michael qui n'était qu'un enfant lors du premier volet. Il est maintenant veuf et père de trois enfants : Annabel, John et Georges, éduqués avec beaucoup, voire trop, de responsabilités . En plus du décès de sa femme, Michael souffre de voir la maison familiale lui être enlevée par la banque pour rembourser son prêt, durant cette période néfaste en Angleterre qu'était la Grande Dépression. Il peut compter sur sa sœur Jane, engagée et optimiste, telle sa mère. Mais un peu moins sur Ellen, la gouvernante qui a pris de l'âge depuis. Arrive alors Mary Poppins, pour remettre de la joie dans cette famille qui en a bien besoin, avec l'aide de Jack l'allumeur de lampadaires qui n'est pas sans rappeler Bert le ramoneur.

Une esthétique intacte

La période a beau être différente de celle du premier film, Londres n'a pas beaucoup changé, la mode non plus, et pour notre plus grand plaisir l'esthétique du film non plus. Rob Marshall n'a pas oublié de réaliser une scène mélangeant animations et film, dans laquelle les pingouins préférés des spectateurs sont de retour !
Les costumes classiques et tristes dans la réalité contrastent avec ceux dans l'imaginaire où la nourrice magique transporte les enfants Banks, entre les maillots de bain et les costumes magnifiques de Jack et Mary Poppins façon dessin animé lors du voyage dans le pot en porcelaine.

Musicalement, les fans ne seront pas déçus, l'univers du premier film est bien présent, voire peut-être un peu trop, les numéros chantés sont tous des clins d’œil pas du tout discrets des numéros du premier volet. En effet, entre la chanson au mot imprononçable, la scène de danse des allumeurs de lampadaires, la cousine sens dessus-dessous, interprétée par Meryl Streep, non sans rappeler l'oncle dans le film original. La chanson lors du voyage dans le pot en porcelaine est totalement tirée par les cheveux, et offre à Lin-Manuel Miranda un couplet en rap. Dans les clins d'oeil hommages plus discret, certains accords de chansons phares du premier volet se cache dans les underscores tout le long du film. Chaque scène est un plaisir à regarder !

Une distribution sans fausse note

Dès l'arrivée de Mary Poppins, il n'y a aucun doute qu'Emily Blunt était le choix (pratiquement) parfait pour incarner cette femme énigmatique. Elle dégage toute la complexité du personnage qu'est Mary Poppins et chaque regard complice rappelle la part d'enfant en chacun de nous. Lin-Manuel Miranda donne envie de partir à vélo avec lui à travers Londres pour chanter, danser et faire du BMX dans le parc !

Les enfants, interprétés par Pixie Davies, Nathanael Saleh et Joel Dawson sont adorables et attachants à souhait (surtout ce dernier jouant le petit Georgie tellement sincère et innocent). Ben Whishaw et Emily Mortimer, les grands enfants Banks sont également très touchants dans leur relation fraternelle forte.
Quel plaisir de retrouver Julie Walters dans son rôle de la gouvernante perdant la tête, de découvrir Colin Firth en méchant banquier et Meryl Streep en cousine folle-dingue. Une petite apparition de Dick Van Dyke et d'Angela Lansbury rajoute encore plus de joie à tout ce film.

Vous l'aurez compris, l'appréhension est normale, comment rendre assez bien hommage au premier volet si iconique ? Et bien Rob Marshall, John DeLuca et David Magee ont réuni l'équipe idéale pour ce film enchanteur, qui redonnera six ans à toutes les personnes le regardant ! Ne boudez pas les salles obscures.

Découvrez la bande-annonce du film "Le Retour de Mary Poppins" :


Le Retour de Mary Poppins, de Rob Marshall d'après les livres de P.L. Travers

Sortie au cinéma le 19 décembre

Scénario : David Magee ; Histoire : David Magee, Rob Marshall et John DeLuca ; Musiques : Marc Shaiman ; Paroles : Scott Wittman et Marc Shaiman

Avec : Emily Blunt, Lin-Manuel Miranda, Emily Mortimer, Julie Walters, Ben Whishawn, Colin Firth, Meryl Streep

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.