Critique : “Les Divalala : Femme Femme Femme” au Théâtre Trévise

Trois femmes, trois voix, trois univers qui se dévoilent dans un show tout en paillettes, musiques et dérision. Bienvenue dans l'univers des Divalala, ces comédiennes-chanteuses-musiciennes qui reviennent pour leur nouveau spectacle Femme Femme Femme au Théâtre Trévise.

Qui sont ces divas-là ?

Les Divalala ont commencé à se faire connaître il y a maintenant plus de 4 ans avec leur premier spectacle Chansons d'amour traficotées. Récital majoritairement a cappella accompagné d'instruments parfois improbables (valise, crapaud, maracas, clés...), elles racontaient en chansons le parcours amoureux d'une femme, des premiers émois en passant par l'amour passion, la trahison ou encore la solitude. Avec un répertoire reprenant de façon décalée Johnny Hallyday, Alizée, Céline Dion ou encore Jacques Brel, ce trio de femmes fatales habituées de la scène (Coups de foudre ; Un Violon sur le Toit ; L'Opéra de quat'sous) nous avait déjà épaté à l'époque. Dépoussiérant avec brio des standards éclectiques de la variété française et internationale, les Divalala sont de retour pour une nouvelle création ô combien féminine : Femme Femme Femme.

Les Divalala (Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine)

Les Divalala (Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine)

Des talents pointus sur talons aiguilles

Si ce soir elles n'ont pas envie de rentrer chez elles, si ce soir elles n'ont pas envie de rester toutes seules et de fermer leurs gueules, c'est tant mieux pour nous. Les paroles de Casser la voix de Patrick Bruel seront le fil rouge de ce spectacle "100 % Girly". Dès leur entrée en scène sur Laissez-moi danser de Dalida ,les Divalala brillent de mille feux et impressionnent par leurs prouesses vocales. Véritables déesses des harmonies, elles captivent, touchent et deviennent une source de bonne humeur instantanée. Chaque son est si cristallin qu'un silence pieux se fait dans la salle quand les morceaux les plus émouvants se font entendre. Comme pendant Les bleus de Serge Gainsbourg ou Avec le temps de Léo Ferré où chaque mot prend alors tout son sens. Mais entre ces parenthèses plus dramatiques, nos 3 muses de la musique sont là avant tout pour nous faire rire, notamment lors un mash-up "boîte de nuit" bluffant où des tubes de plastique deviennent harmonieux où quand l'excellent Tous les mêmes de Stromae se transforme en défilé de mode improvisé.

Les Divalala (Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine)

Les Divalala (Angélique Fridblatt, Gabrielle Laurens et Marion Lépine)

Difficile de ne pas citer tout le spectacle tant chaque numéro est une petite pépite à part entière. Le Chandelier en version française de Sia accompagné par des soufflements de bouteilles de champagnes et tintements de coupelles d'eau est d'une beauté surprenante. Entre deux chorégraphies mutines, vous danserez le tango sur La Fessée de Luce ou partirez très très loin dans un Voyage Voyage de Desireless aux senteurs hallucinogènes. C'est quand sonnera la messe quasi-gospel de Dieu m'a donné la foi d'Ophélie Winter que vous ne pourrez plus nier le talent de ces femmes à facettes aux milles idées.

Tel un effeuillage musical, ce trio thérapeutique se mettra doucement à nu dévoilant à chaque chanson un peu plus de peau sous les coutures des strass pour finir en toute intimité dans un drapé des plus osés. Grâce à une mise en scène soignée et des arrangements vocaux d'une finesse rare, les Divalala proposent une revue originale, décalée et indispensable à tout amateur de musique qui souhaiterait se détendre les zygomatiques lors d'une soirée tellement femme, femme, femme .

Retrouvez la bande annonce du spectacle

Crédits photos : Franck Harscouët


Réserver

divalalaLes Divalalas : Femme Femme Femme
Les lundis à 19h30 jusqu'au 26 décembre 2016 au Théâtre Trévise
14 rue de Trévise 75009

Mise en scène : Freddy Viau, Orchestrateur vocal : Raphaël Callendreau
Avec : Gabrielle Laurens, Angélique Fridblatt, Marion Lépine
Chorégraphie : Cathy Arondel , Son : Olivier Coquelin , Mise en lumière : James GROGUELIN, Scénographie : Nicolas De Ferran, Costumes et coiffures : MonMarin

0 réponses

  1. […] bientôt 5 ans nos chansons françaises de façon improbable et humoristique comme peuvent le faire les Divalalas par exemple. Découverts au Théâtre des Blancs Manteaux en 2012, Blønd and Blōnd and Blônd ont […]
  2. […] Alors qu'elles ont embrasé le théâtre Trévise pendant de nombreux mois avec succès, les Divalala sont de retour pour une nouvelle saison de leur second spectacle Femme Femme Femme. Voyage, Voyage Nommées à deux reprises aux Trophées de la Comédie Musicale dans la catégorie "Revue musicale" et "Livret" pour leur nouveau spectacle Femme Femme Femme, les Divalala n'ont pas chanté leur dernier mot. Fort de l'enthousiasme du public et de la critique, elles seront de retour dans toute la France pour proposer leur revue originale tout en paillettes et dérision. Le début de ce marathon aura lieu lors du Festival d'Avignon au Théâtre du Roi René du 7 au 30 juillet 2017 à 22h20. Ce sera l'occasion de faire découvrir cette petite pépite musicale dans un cadre inédit et chaleureux. Il faudra ensuite attendre le mois de septembre pour que le spectacle passe dans d'autres villes de France (une petite exception pour la ville de Poinçonnet dans l'Indre qui aura la particularité de voir la première création du groupe Chansons d'amour traficotées le 17 mars 2018 à l'Asphodèle). Le reste de la tournée s'étalera jusqu'au 29 mars 2018 pour le moment. […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.