Critique : “L’Homme de Riom se déchaîne !” au Théâtre Montmartre Galabru

Benjamen Bollen et sa comparse Isa Fleur font leur retour tonitruant au Théâtre Montmartre Galabru pour nous narrer en chansons les nouvelles aventures du polisson Homme de Riom.

Après les péripéties de son formidable premier spectacle – présenté dans ce même théâtre il y a tout juste un an – l'Homme de Riom et sa fidèle Musique Française n'ont pas chômé.
Quand le premier épisode s'intéressait à l'irrésistible ascension de l'apprenti chansonnier, depuis sa commune du Puy-de-Dôme jusqu'à la capitale où il devint une grande vedette, nous retrouvons dans cette suite les deux personnages où nous les avions laissés : au faîte de leur gloire à l'aube des années 60.

Adieu les conquêtes en tous genres qui ont croisé sa route (et surtout son lit) : l'Homme de Riom se range et épouse sa délicieuse pianiste ! Mariage en grandes pompes, nuit de noce fougueuse, voyage de noces au Tyrol… le duo déjanté nous met dans la confidence de ses épousailles inattendues. Même si le bonheur (et la fidélité) sont de courte durée, les deux acolytes sont du genre à affronter l'adversité avec philosophie. Le succès et l'amour leur tournent le dos ? Qu'à cela ne tienne : ils retrouveront de bon cœur le chemin des maisons closes et des trottoirs qu'ils connaissent si bien, avant de redevenir amis comme au premier jour.

Benjamin Bollen et Isa Fleur dans

Benjamin Bollen et Isa Fleur dans "L"Homme de Riom se déchaîne" au Théâtre Montmartre Galabru

Si l'intrigue de ce nouvel acte ne réserve pas de grandes surprises à celles et ceux qui auront vu le premier spectacle, elle n'en reste pas moins un délicieux prétexte à découvrir (ou redécouvrir) les pépites musicales des chansonniers et de l'opérette d'entre-deux-guerres.
De Toi c'est moi à Phi-Phi en passant par L'Auberge du Cheval Blanc ou Un Soir de Réveillon, ce sont pas moins de vingt chansons qu'entonnent les deux larrons.
Ils piochent également avec bonheur dans les répertoires de Fernandel, René Lafleur, Dranem ou Marie Dubas, pour nous faire entendre les gauloiseries si amusantes dont se délectaient leurs contemporains. Puisque le ridicule ne tue pas, ils osent même reprendre un chant de légionnaire ou un improbable "Hymne à l'Asperge" !

Benjamin Bollen et Isa Fleur dans

Benjamin Bollen et Isa Fleur dans "L"Homme de Riom se déchaîne" au Théâtre Montmartre Galabru

Ces reprises sont interprétées avec talent tantôt par le charismatique Benjamin Bollen (On purge bébé), tantôt par la clownesque Isa Fleur (La Cantatrice Chaude) et son charmant grain de folie. À deux, c'est encore mieux, grâce à la mise en scène bien sentie de François Lis : rythme et humour sont les maîtres mots de cet hommage cartoonesque aux opérettes d'antan, qui n'oublie pas de faire un clin d'œil appuyé à des comédies musicales plus récentes.

On ne s'ennuie pas une seconde en compagnie de ces deux énergumènes aussi doués que passionnés. Et si, comme le suggère la fin du spectacle, l'Homme de Riom s'envole réellement de l'autre côté de l'Atlantique pour de nouvelles aventures (et donc un troisième opus ?), alors on est prêt à réserver dès maintenant un billet pour être du voyage !


L'Homme de Riom se déchaîne ! 

Du 13 janvier au 12 mai 2018, le samedi à 19h30
Au Théâtre Montmartre Galabru
4 rue de l'Armée d'Orient, 75018 Paris

Mise en scène : François Lis

Avec : Benjamin Bollen et Isa Fleur

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.