Critique : “Mary Poppins” au Théâtre St-Denis de Montréal

C’était un défi de taille : monter pour la première fois sur les planches Mary Poppins en français. "Juste pour rire" l’annonçait comme la plus ambitieuse comédie musicale jamais présentée dans le cadre de son festival. On promettait au public un spectacle impressionnant à tout point de vue. Autant dire que les attentes étaient très élevées pour cette version inédite enfin présentée dans la langue de Molière.

Un spectacle magique et grandiose

Quand la barre est si haute, il n’y a presque pas de place à l’erreur. On guette chaque détail, en comparant, inévitablement, à la version originale. Mais même en scrutant, même en étant dubitatif, on ne peut arriver qu’à une seule conclusion, et ce, sans exagération : cette nouvelle production de Mary Poppins est absolument exquise et n’a certes rien à envier à Broadway ! Grandiose, magique, extrêmement divertissante… elle est "pratiquement parfaite", à l’image de la célèbre nounou popularisée au cinéma par l’adorable Julie Andrews.

Mary Poppins - Juste pour rire

Des magnifiques décors aux costumes d’époque, on sent que l’aspect visuel a été énormément étudié pour coller à l’univers attrayant de Mary Poppins. Les décors s’ouvrent à la manière de boîtes à surprises, s’alternant entre les scènes avec fluidité afin de reproduire chaque fois une atmosphère spéciale. D’un bout à l’autre de la scène, rien a été oublié pour créer cette magie, d’ailleurs déjà palpable devant le Théâtre St-Denis où des dizaines de grands parapluies noirs sont suspendus dans la rue. Côté effets spéciaux, la comédie musicale réserve également son lot de surprises, des envolées de la charmante nounou aux objets qui apparaissent et disparaissent par enchantement.

Mary Poppins - Juste pour rire

Rythme, danses et bonne humeur

Réglées au quart de tour, les chorégraphies signées Steve Bolton sont à couper le souffle. Le numéro de danse des ramoneurs ("Juste à temps") est particulièrement subjuguant, enflamment l’auditoire durant de longues minutes très appréciables. Les danseurs sont incroyablement agiles et énergiques, chacun ayant sa place dans le spectacle. Le savoureux "Supercalifragilisticexpialidocieux" a aussi produit son petit effet dans une version vitaminée très entraînante.

Mary Poppins - Juste pour rire

Une distribution à la hauteur

Alors qu’en France le projet de monter Mary Poppins en 2013 a été abandonné faute d’avoir trouvé une interprète digne du rôle-titre (en tout cas selon la rumeur !), le Québec y est brillamment parvenu. Serge Postigo a déniché une perle rare en la personne de Joëlle Lanctôt qui se glisse à merveille dans la peau de la célèbre nounou. La jeune artiste, découverte à l’été 2015 dans la production Grease de "Juste pour rire", incarne on ne peut mieux Mary Poppins, autant dans la prestance que l’attitude. Tout aussi formidable, Jean-François Poulin (Sister Act) amuse le public dans sa performance très convaincante du sympathique Bert le ramoneur. Outre ce duo attachant, c’est un plaisir de redécouvrir le chanteur et comédien québécois René Simard dans un rôle différent, campant George Banks, le père de famille austère.

Mary Poppins - Juste pour rire

Chacun des membres de la troupe a en fait son charme avec des rôles secondaires délicieux, comme Mrs. Banks (Élysabeth Rivest), les employés de maison (Claire Jacques et Isabeau Proulx-Lemire), le gardien de parc (Normand Carrière) ou les deux jeunes enfants (Alexandra Sicard et Alessandro Gabrielli).

Une adaptation française réussie

Si les adaptations françaises de comédies musicales dénaturent parfois l’œuvre d’origine, ce n’est ici pas du tout le cas. Les nouvelles traductions de chansons et dialogues fonctionnent très bien avec des mots en "français international" bien mâchés dans la bouche des interprètes qui se les approprient pour les rendre naturels. Serge Postigo (Geronimo Stilton) a fait un véritable travail d’orfèvre en traduisant ce spectacle, loin de la version française du film de 1964. Un beau vent de fraîcheur sur cette comédie musicale pour la redécouvrir en français !

Présentée en prolongations jusqu’au 28 juillet prochain, cette nouvelle production de Mary Poppins est un impressionnant tour de force et une belle preuve qu’aucun défi n’est trop grand. Car comme le dit la nounou star elle-même, en visant le firmament, on obtient les étoiles… et la lune en prime !

Mary Poppins de Richard M. Sherman et Robert B. Sherman (paroles et musique)
et Julian Fellowes (livret)

Du 15 juin au 28 juillet 2016 au Théâtre St-Denis de Montréal

Billets en vente ici

Mise en scène, traduction et adaptation : Serge Postigo ; Nouvelles chansons, musique et paroles additionnelles : George Stiles et Anthony Drewe ; Direction musicale: Guillaume St-Laurent ; Chorégraphies : Steve Bolton.
Avec : Joëlle Lanctôt, René Simard, Jean-François Poulin, Alessandro Gabrielli, Alexandra Sicard, Alexia Gourd, Alice Déry, Catherine Dagenais-Savard, Claire Jacques, Daniel Delisle, Davy Boivert, Élysabeth Rivest, Frédérike Bédard, Frédérique Brunet, Guillaume Borys, Ian Arcudi, Isabeau Proulx-Lemire, Jean-François Blanchard, Jean-Luke Côté, Katee Julien, Kathline Gréco, Lisa Palmieri, Marie Deslongchamps, Marie-Pier Jean, Marie-Pierre De Brienne, Matt Tremblay, Matthieu Handfield, Normand Carrière, Pierre Lenoir, Serge Turcotte, Sunny Boivert, William Coallie.

Crédit photos : Laurence Labat

0 réponses

  1. […] yiddish Dora Wasserman Footloose Été 2017 au Théâtre St-Denis Après le grand succès de Mary Poppins présenté cet été dans le cadre du Festival Juste pour rire, Serge Postigo récidive avec une […]
  2. […] ses débuts à Broadway en 2017. Nos amis québécois découvrent enfin la version scénique de Mary Poppins dans le cadre du Festival Juste pour […]
  3. […] comparaison à la version originale de Broadway et à celle plus récente de Montréal, cette production Off-Broadway s'appuie sur une distribution de qualité (Elena Shaddow, Mark Evans […]
  4. […] Le metteur en scène avait remporté un grand succès l'an passé avec sa version française de Mary Poppins. Plus en forme que jamais, il revient cet été avec une nouvelle adaptation dans un tout autre […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.