Critique : “Mean Girls” modernise Broadway à l’August Wilson Theatre

Avec 12 nominations aux derniers Tony awards et des records réguliers au Box office, l’adaptation du film Mean Girls est un véritable triomphe à Broadway. Sous la plume de Tina Fey, que valent vraiment les aventures excentriques de Regina George et des plastics ? 

"Meet the Plastics"

Les américains ne cesseront jamais de nous surprendre. Modeste film de 2004 réalisé par Mark Waler avec Lindsay Lohan, Amanda Seyfried et Rachel McAdams, Lolita Malgré Moi (en VF) était une comédie acide de Tina Fey mettant en avant le harcèlement à l école ainsi que de nombreux sujets de société avec humour. Alors que Cady revient tout juste du Kenya et doit apprendre à dompter la faune locale, elle découvre que Regina George et ses sbires appelées les Plastics règnent sur l école. Elle va apprendre à ses dépends qu’il n’est pas facile de s’intégrer. 

Mean Girls est avant tout un guilty pleasure totalement assumé grâce à une partition addictive mélangeant Pop-rock et Broadway a la perfection. L’ouverture narrative sur "It Roars" dépeint parfaitement la transition de l’Afrique à l’école, tandis que la présentation des clans de l’école dans "Where Do You Belong" offre une mise en scène jubilatoire. Nous retiendrons le showstopper "Sexy" lors d’une improbable soirée Halloween ainsi que l’ouverture de l’acte 2 sur "Stop", critique moderne et intelligente des réseaux sociaux tout en claquettes. Difficile de choisir tant chaque chanson apporte sa pierre à l’édifice de cet ensemble cohérent du début à la fin. 

La troupe de

La troupe de "Mean Girls" à Broadway

La mise en scène repose essentiellement sur un gigantesque écran led circulaire et cela fonctionne particulièrement bien. Simple et efficace, ce procédé souvent trop utilisé trouve bien sa place dans ce show moderne et coloré. Les scènes rythmées et dynamiques ne laissent pas le temps de s’ennuyer entre rires et émotions.

Si Mean Girls fonctionne aussi bien, c’est également grâce à une distribution particulièrement bien trouvée. Chaque élève a sa place dans l'école, sa propre personnalité et les interprétations sont remarquables. Coup de cœur pour Grey Henson (interprétant l’irrésistible Damian) nommé au Tony awards qui nous offre les meilleurs punchlines du show. Ashley Park (Gretchen Wieners) et Kate Rockwell (Karen Smith) sont tout aussi douées en comédie qu’en chant et leur trio avec l’odieuse mais incroyable Taylor Louderman (Regina George) fait des étincelles. Reste Barrett Wilbert Weed (Janis Sarkisian) et Erika Henningsen (Cady Heron) qui complètent avec brio cette troupe éclectique, jeune et moderne. 

Taylor Louderman (Regina George) et Kyle Selig (Aaron Samuels) dans

Taylor Louderman (Regina George) et Kyle Selig (Aaron Samuels) dans "Mean Girls"

Vous l’aurez compris nous avons été séduits par la légèreté et l'efficacité de cette comédie musicale 2.0 plus fine qu'elle n'y paraît. Elle n’a peut être pas la profondeur et la dramaturgie des grands classiques de l’âge d’or mais le plaisir est bien là, alors pourquoi le bouder. Mean Girls , "It’s so Fetch!"

Retrouver la bande-annonce de "Mean Girls" à Broadway

Crédit photos :  Joan Marcus et Sarah Krulwich


 

Mean Girls, de Tina Fey, Jeff Richmond, Nell Benjamin inspiré du film du même nom

Depuis le 12 mars 2018
A l'August Wilson Theatre à New York.

Livret : Tina Fey ; Musique : Jeff Richmond ; Paroles : Nell Benjamin ; Mise en scène et chorégraphies : Casey Nicholaw

Avec : Erika Henningsen (Cady Heron), Taylor Louderman (Regina George), Ashley Park (Gretchen Wieners), Kate Rockwell (Karen Smith), Barrett Wilbert Weed (Janis Sarkisian), Grey Henson (Damian Hubbard), Kerry Butler (Mrs Heron/Ms Norbury/Mrs George), Kyle Selig (Aaron Samuels), Cheech Lanohar (Kevin Gnapoor), Rick Younger (Mr Duvall), Stephanie Lynn Bissonnette, Tee Boyich, Collins Conley, Ben Cook, DeMarius Copes, Kevin Csolak, Ixchel Cuellar, Ashley De La Rosa, Patrick Garr, Devon Hadsell, Curtis Edwin Holland, Myles McHale, Chris Medlin, Brittany Nicholas, Becca Petersen, Nikhil Saboo, Jonalyn Saxer, Brendon Stimson, Riza Takahashi, Kamille Upshaw, Zurin Villanueva, Gianna Yanelli et Iain Young.


 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.