Critique : “Mes Hommes” à l’Essaïon Théâtre jusqu’au 27 juin

Et si l'ouvreuse du théâtre prennait au final la scène avant votre spectacle pour se confier en musique à vous, public?

Les relations amoureuses sont très souvent une source inspiration pour les spectacles. Une fois encore c'est le cas ici, comme le titre le sous-entend. Ici, Dora, l'ouvreuse du théâtre venant au centre de la scène pour rappeller au public de couper son téléphone, laisse alors libre cours à son envie de chanter et faire un spectacle, sur les hommes qu'elle a connu durant sa vie. Myriam Allais a créé ce spectacle à la suite de son précédent, appelé Divine Diva !, en gardant le même code de la chanteuse accompagnée d'un pianiste.

A l'aide de reprises de musiques des années cinquantes et soixantes, Myriam Allais et son pianiste, illustrent les hommes qui ont entouré Dora, ce qu'elle aime chez eux, les bricoleurs, ceux du sud... jusqu'à aller même chanter aux demoiselles de ne pas se marier. C'est appréciable de voir un spectacle traiter et chanter un sujet à travers ses différents thèmes et points de vue.

myriamAllais

Dora est une femme énergique et attachante que le public a plaisir à écouter lui raconter ses déboires amoureux. Et avec seulement quelques accessoires et un joli jeu de lumières, les artistes transportent le public dans les différents univers de chaque chansons.

On regrettera les rappels de l'arrivée de la "star" légèrement trop présents qui rabaisse le pianiste à ce seul sujet de discussion avec Dora. L'utilisation du micro à partir du milieu de la pièce enlève un peu le charme et la douceur du piano-voix du début.

Mes Hommes est un spectacle en petit format, qui permet de découvrir le répertoire des années cinquantes et soixantes d'une façon douce et intimiste.


Myriam Allais – Mes Hommes

Mes Hommes, de Myriam Allais

Jusqu'au 27 juin 2018
Les mercredis à 19h45
A l'Essaïon Théâtre
6 . Rue du pied au Lard - 75004 Paris

Mise en scène : Gilbert Ponté

Avec : Myriam Allais ; Piano : Sébastien Joly, Emmanuel Dubus

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.