Critique : “Motown The Musical” à la Place des Arts de Montréal

C'est plus qu'une simple compagnie de disques, c'est une véritable famille, unie par la même passion. Motown a marqué à jamais la culture américaine, produisant des dizaines de tubes portés par des voix désormais légendaires. Lui dédier une comédie musicale était donc tout naturel ; Montréal pouvant en ce moment l'apprécier dans le cadre de sa tournée, histoire de démarrer l'été du bon pied.

Le début de la saison estivale dans la métropole québécoise a une autre bonne raison de se passer sous le soleil avec la venue de Motown The Musical qui apporte toute sa bonne humeur et son énergie en ville. Qui ne connait pas les succès comme "Ain't No Mountain High Enough", "Dancing in the Street", "My Girl" ou "Please, Mr. Postman" ? Imaginez-les réunis dans le cadre d'un même spectacle. À vrai dire, c'est une cinquantaine de tubes qui le sont, s'enchaînant sans faille sur quatre décennies.

Motown The Musical Berry Gordy

Motown, c'est avant tout le rêve de Berry Gordy ; un boxeur poids plume de Detroit qui deviendra un producteur célèbre, celui à qui l'on doit la découverte de moult artistes, de Stevie Wonder à Smokey Robinson en passant par The Jackson Five et bien sûr Diana Ross. La leader des Supremes tient d'ailleurs un rôle-clé dans l'histoire de Motown, devenant la compagne de Gordy pendant quelques années. C'est Trenyce, finaliste d'American Idol Season 2, qui campe la célèbre chanteuse, se glissant dans sa peau à s'y méprendre, créant également une très belle complicité avec son acolyte Kenneth Mosley (The Little Mermaid) dans le rôle de Berry Gordy.

Motown The Musical The Supremes

Si Mosley est entouré d'une troupe versatile et talentueuse, autant au niveau du chant que de la danse, c'est bien lui qui tient le spectacle à bout de bras, tissant le fil narratif et personnifiant les divers déboires de Motown, entre bonnes doses d'humour et d'émotions.

Plus qu'une simple revue musicale, la production n'hésite pas à ancrer son histoire véridique dans ce qui a participé à façonner Motown : la quête pour les droits des Noirs américains avec une musique qui rassemble peu importe la couleur de la peau et l'endroit du globe. Des moments poignants sont donc au cœur du spectacle, mais les airs rythmés qui donnent la pêche l'empêchent en même temps de tomber dans un registre trop lourd.

Mention spéciale également aux décors, costumes et coiffures qui recréent à merveille l'esprit Motown. Les artistes ont certainement longuement étudié les chanteurs qu'ils incarnent, donnant l'illusion au public qu'il assiste réellement à toutes ces performances mythiques. Le jeune Chase Philips est à ce sujet remarquable dans la peau du petit Michael Jackson (interprétant aussi Berry Gordy et Stevie Wonder enfant), faisant revivre comme par magie les apparitions cultes des Jackson Five.

Motown The Musical The Jackson Five

Pour son côté participatif, ses airs entraînants et son excellente reconstitution de toute une époque, Motown The Musical n'est pas seulement un très bel hommage, mais bien un spectacle qui a du cœur au ventre dont on ressort ré-énergisé et avec une seule envie : réécouter en boucle tous ces succès qui ont su briser les barrières en un temps crucial !

Crédit photo : Motown


 

Motown The Musical, de Berry Gordy Jr.

Une présentation d'evenko et Broadway Across Canada

Du 19 au 24 juin 2018
A la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal

Mise en scène : Charles Randolph-Wright : Metteur en scène associé : Schele Williams ; Chorégraphies originales : Patricia Wilcox et Warren Adams ; Nouvelles chorégraphies : Brian Harlan Brooks  ; Scénographie : David Korins ; Costumes : Emilio Sosa ; Éclairages : Natasha Katz ; Son : Peter Hylenski ; Projections : Daniel Brodie ; Coiffures et perruques : Charles LaPointe ; Directeur musical : Matthew Croft ; Orchestrations : Ethan Popp ; Conception scénique : David Korins

Avec : Kenneth Mosley (Bery Gordy), Trenyce (Diana Ross), Justin Reynolds (Smokey Robinson), Matt Manuel (Marvin Gaye), Chase Philips, Kai Calhoun, Nick Abbott (Swing), Tracy Byrd (Ensemble), Arielle Crosby (Ensemble), Alex Hairston (Swing), Devin Hooloway (Ensemble), Quiana Holmes (Ensemble), Kayla Jenerson (Ensemble), Mattheu Keaton (Swing), EJ King (Ensemble), Brett Michael Lockley (Ensemble), Jasmine Maslanova-Brown (Ensemble), Rob McCaffrey (Ensemble), Trey McCoy (Ensemble), Alia Munsch (Ensemble), Erick Patrick (Ensemble), Eric Peters (Ensemble), Isaac Saunders Jr. (Swing), Eran Scoggins (Ensemble), Ayla Stackhouse (Ensemble), Nate Summers (Swing), Cartreze Tucker (Ensemble), Dre' Woods (Ensemble), Jamari Johnson Williams (Ensemble), Nazarria Workman (Swing).

 

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.