Critique: “Mythic” au Théâtre Sylvan Adams de Montréal

Déjantée, explosive, originale... Plusieurs adjectifs viennent en tête pour décrire la comédie musicale pop-rock Mythic présentée en grande première nord-américaine en ce moment à Montréal. Un spectacle qui sort de l'ordinaire, mais aussi du lot, superbement rythmé et divertissant avec une distribution d'enfer !

Après avoir fait ses débuts à Londres l'an dernier au Charing Cross Theatre, Mythic débarque à Montréal avec sa nouvelle équipe créative sur la scène du Théâtre Sylvan Adams du Centre Segal. Le spectacle poursuivra ensuite sans aucun doute sa route vers Broadway où il est destiné et aurait tout à fait sa place.

Le mythe de Perséphone réinventé

Choisir l'histoire de Perséphone comme fil narratif était un choix osé. Réinterpréter ce mythe en s'inspirant des similitudes avec notre ère contemporaine l'était encore plus. C'est pourtant ce que propose Mythic de façon brillante. Quelle bonne idée de faire un parallèle entre les dieux et déesses de la mythologie grecque et l'adulation des vedettes, personnalités mondaines et autres influenceurs de notre monde contemporain ! Mais Mythic, c'est aussi l'histoire d'une relation compliquée entre une mère et sa fille adolescente qui cherche simplement sa propre voie. C'est la quête d'une vie authentique que l'on a choisie, peu importe ce qu'en disent les autres et ce qu'ils croient être notre destinée. 

Une trame musicale positive et envoûtante

Ce message positif au cœur de ce mythe réinventé, on le retrouve également dans l'excellente trame musicale du spectacle. Les chansons et les musiques s'enchaînent naturellement d'un univers et d'un personnage à l'autre, chacune étant accrocheuse. Des airs très rythmés qui collent à l'histoire et aux chorégraphies, même si une balade (Beauty in the Darkness) est aussi au programme. Des chansons qu'on a d'ailleurs envie de réécouter en boucle après avoir vu le spectacle.

Mythic Montréal

La danse, au cœur du spectacle

Si la trame musicale frappe fort, les chorégraphies d'Avihai Haham (X-Factor Israël) qui l'accompagnent sont tout aussi réussies. Dynamiques, amusantes et originales, elles sont extrêmement bien exécutées par une troupe très énergique et douée qui se donne à fond dans chaque performance. On sent en effet que les danseurs/interprètes sont soudés et complices, certains campant d'ailleurs plus d'un rôle entre le chœur grec et d'autres personnages.

Une distribution d'enfer

C'est simple : chaque artiste est à sa place dans le spectacle, à commencer par Julia McLellan (Kinky Boots) qui interprète Persephone en alternant avec brio l'innocence, la force et la fragilité de ce personnage. Sa complicité avec sa mère est aussi très convaincante. Celle-ci est campée par Heather McGuigan (My Fair Lady) qui incarne une Demeter bienveillante, prête à tout pour sauver sa fille. Dans le rôle de Hades, le charismatique James Daly (Master Harold... and the Boys) est assurément l'une des révélations du spectacle, dévoilant la facette rebelle de ce Dieu des Morts incompris.

Mythic Montréal

Jessica Gallant (Beauty and the Beast) et Aadin Church (Miss Saignon) nous réservent quant à eux des performances particulièrement comiques remplies de répliques mordantes. La première joue une Aphrodite obsédée par la célébrité, les apparences et les selfies, à l'image des cliques de lolitas branchées obnubilées par la popularité. Le second interprète un Zeus flamboyant et survolté, clin d'œil à certaines vedettes rock égocentriques.

D'ailleurs, nul besoin de décor dans Mythic, tellement la présence des artistes suffit en elle-même. Avec les costumes, maquillages, coiffures et éclairages, ils habitent en effet la scène, aidés par quelques subterfuges.

Une comédie musicale divertissante à souhait, sans temps mort, qu'on a la chance d'avoir à Montréal, parfaite pour prendre du recul par rapport aux pièges de la société et faire le plein d'énergie avant d'affronter l'hiver québécois. A ne pas rater jusqu'au 19 novembre prochain !

Crédit photo: Leslie Schachter


Mythic MontréalMythic de Marcus Stevens (livret et paroles) et Oran Eldor (musique et orchestrations)

Du 27 octobre au 19 novembre 2019

Au Théâtre Sylvan Adams du Centre Segal
5170 Chemin de la Côte-Sainte-Catherine, Montréal, QC H3W 1M7

Mise en scène : Brian Hill ; Direction musicale : Nick Burgess ; Chorégraphies : Avihai Haham ; Décors: Olivier Landreville ; Costumes : Louise Bourret ; Éclairages : Martin Sirois ; Son : Patrice d'Aragon, Sylvin Sévigny & Steve Marsh.

Avec : Aadin Church, James Daly,Jessica Gallant, Heather McGuigan, Julia McLellan, Megan Brydon, Alexia Gourd, Kathline Gréco, Patrick Park, Eva Petris, Matt Raffy, Jacob Sheffield.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.