Critique : Nostalgie pop acidulée avec “Pretty Guardian Sailor Moon-The Super Live” au Palais des Congrès de Paris

Cette année, la France fête ses 160 ans de relations diplomatiques avec le Japon. L'occasion de faire découvrir l'activité culturelle du pays du soleil levant au coeur de notre belle ville de Paris. Et avec notre plus grande surprise, faire venir sur les planches du Palais des Congrès de Paris, LE spectacle musical qui cartonne en Asie : Pretty Guardian Sailor Moon-The Super Live. Musical Avenue est allé découvrir le phénomène devenu culte lors de ses deux dates exceptionnelles. 

Une histoire fantasy très "kawaii"

On parle tout de même d'un spectacle basé sur un manga japonais diffusé en France dans les années 90 le dimanche matin pendant le fameux Club Dorothée. Et pourtant, ce n'était pas majoritairement un jeune public qui était présent ce weekend dans la salle, mais bel et bien un ensemble inter-générationnel, cosmopolite et à notre surprise plutôt paritaire. Des fans et des curieux venus découvrir pour la première fois en France, les aventures d'Usagi Tsukino (Bunny dans notre version française), une adolescente quelque peu naïve et très maladroite, qui est en réalité Sailor Moon, une puissante héroïne aux pouvoirs magiques. Elle combat le mal avec ses amies Sailor Mars, Sailor Jupiter, Sailor Mercure, et Sailor Vénus entre deux cours au lycée.

Le spectacle musical se concentre principalement sur son histoire d'amour avec l'Homme Masqué, un autre héros luttant contre les forces du mal, de leur rencontre jusqu'à leur flirt contrarié par les plans d'un être maléfique qui veut s'approprier la planète et se débarrasser de Sailor Moon. Une comédie respectant les codes de la culture kawaii, soit très "mignon", "adorable" voire "naïf" et "enfantin" en français, portée par une distribution sur scène entièrement féminine.

Un show spectaculaire qui met la barre haute

Ce sont une dizaine de danseuses qui accompagnent les Sailors et les vilains que nous découvrons tous dans d'éclatants costumes colorés très soignés et très "paillettes". Elles dansent et combattent au rythme d'une bande son entêtante, pop techno quand elles jouent aux jeux vidéos et savourent des barbes à papas, rock quand elles s'affrontent au nom du bien et du mal. Le spectacle est en japonais, oui (et non sous-titré), donc nous ne permettrons pas d'émettre un avis sur la pertinence des dialogues ou les paroles des chansons ! Cependant, dans une possible volonté de rendre la comédie musicale la plus internationale possible, ces derniers sont réduits à leur plus minime nécessité.

Ce sont en effet plus la musique énergique et les chorégraphies dynamiques qui racontent l'histoire et enchaînent les changement de tableaux. Nous en prenons également plein les yeux grâce à un habile jeu de lumières colorés et multiple projections vidéos qui nous plonge dans cet univers nippon et fantasy, et nous fait deviner l'action en cours. Ainsi la langue ne constitue pas une barrière, ce qui est probablement l'une des raisons du succès international du spectacle. 

sailor moon the super live palais des congrès 1

Très fidèle au dessin animé

Nous sommes séduits quand nous retrouvons dans le spectacle tous les codes que nous aimions tant dans le manga de notre jeunesse. Jusque dans les combats où les positions et pirouettes spécifiques de chaque Sailor sont maintenues. Jusqu'aux yeux de la protagoniste Bunny qui se transforment en énormes coeurs quand elle est amoureuse de l'Homme Masqué. Et même si les transformations aériennes magiques des adolescentes en Sailor n'ont pas pu être retranscrites sur scène, leurs pouvoirs, ainsi que ceux de leurs antagonistes, prennent vie dans un ingénieux ballet d'effets de barres de led suspendues chorégraphié. Les souvenirs et petits détails de ces tendres années passées à suivre les aventures de nos héroïnes défilent sous nos yeux à chaque tableau. 

Et si le public s'enthousiasme quand les Sailors dans leurs tenues d'écolières héroïques débarquent dans les allées du Palais à quelques centimètres d'eux, il s'enflamme quand le salut d'au revoir du spectacle se transforme en méga-concert, digne de supers stars, qui dure presqu'aussi longtemps que la comédie musicale en elle-même. Les Sailors, l'Homme Masqué, leurs ennemis et les danseuses enchaînent solos et chansons de groupe, pour le plus grand plaisir des petits, mais visiblement, surtout des plus grands qui agitent ardemment leurs bâtons led colorés ! 

L'espace de deux heures, petits et grands revivent l'engouement nostalgique d'un dimanche matin passé devant le Club Dorothée. Dommage qu'il n'y ait eu que deux dates. Alors, on souhaite à nos cinq amies de revenir combattre les forces du mal en France plus souvent.

sailor moon super live palais des congrès 2

Crédit photos : Naoko Takeuchi - PNP / Pretty Guardian Sailor Moon The Super Live Production Committee


sailor moon affichePretty Guardian Sailor Moon-The Super Live, par Akiko Kodama

Le 3 novembre 2018 à 20H et le 4 novembre 2018 à 15H
Palais des Congrès de Paris
2 place de la Porte Maillot - 75017 Paris

Conception, mise en scène, chorégraphie : Takahiro Ueno ;Musique : Hyadain

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.