Critique : “STOMP” à la Place des Arts de Montréal

Pour un soir seulement, Montréal a de nouveau été gâtée. La métropole québécoise a eu le bonheur d'accueillir le célèbre spectacle de percussions STOMP dans le cadre de sa tournée nord-américaine. Alors que Paris aura également cette chance dès décembre sur la scène des Folies Bergères, retour sur ce spectacle unique qui fait du bruit !

C'est à l'été 1991 que STOMP voit le jour, dans la ville de Brighton au Royaume-Uni, fruit d'une collaboration de 10 ans entre ses créateurs, Luke Cresswell et Steve McNicholas. Depuis, le spectacle n'a cessé de remplir les salles à travers le monde, s'étoffant au fil des années avec diverses troupes sillonnant le globe parallèlement. Courts-métrages, publicités, apparitions spéciales, émissions télé, performances de rue, film IMAX.... On ne compte plus le nombre de transpositions de ce spectacle culte qui a même été sollicité pour la cérémonie de clôture des Jeux Olympiques de Londres en 2012.

STOMP Tournée Montréal

Pas de dialogues, pas de langue imposée, seulement celle universelle du rythme. STOMP, c'est la magie de celui-ci, mais sans instruments de musique à proprement dit. Les artistes n’en ont guère besoin puisqu'ils réussissent à convertir n'importe quel objet qu'ils trouvent autour d'eux en machines à rythme. Il y a bien sûr les fameuses poubelles ou les emblématiques balais auxquels on pense tout de suite en évoquant le spectacle, mais la troupe ne se limite pas là. Éviers, ballons de basket, chariots, canettes, boîtes d’allumettes... Un nombre impressionnant d'objets du quotidien se voit transformé en instrument de musique improvisé. Du coup, impossible de voir un balai comme un simple balai après avoir vu le spectacle.

STOMP Tournée Montréal STOMP Tournée Montréal

Taper ("stomp" en anglais), les artistes le font sans relâche et en harmonie, parfois simplement avec leurs mains. Quand ils ne se déchaînent pas sur la façade du décor, accrochés à des câbles, ils s'emparent d'immenses bâtons pour simuler un combat ou jonglent avec des seaux d'eau, tout en battant le rythme. Certains numéros n'ont pas besoin de faire tant de bruit pour produire un grand effet. Celui des briquets allumés et éteints en est un bel exemple ou bien quand le froissement des journaux crée une véritable partition de percussions, le tout dans un mélange de comédie visuelle.

STOMP Tournée Montréal

Et c'est bien la force du spectacle : associer percussion, mouvement et expression rythmique à tout un théâtre gestuel. Les facéties du binoclard maladroit (Cade Slattery) qui veut désespérément faire partie de la bande ont à ce sujet bien fait rire le public, tout comme les autres situations cocasses dans lesquelles se retrouvent les personnages. Il n'y a peut-être pas de paroles échangées entre les artistes sur scène, mais la communication passe pour autant entre eux, et aussi avec les spectateurs. Le "leader" de la bande (Ivan Salazar), premier à balayer le plancher, interpelle ceux-ci à divers moments en les invitant à reproduire ses sons, donnant même une dimension interactive au spectacle qui n'a d'ailleurs aucun temps mort.

STOMP Tournée Montréal STOMP Tournée Montréal

Pendant 1h40 sans entracte, les huit artistes se donnent à fond dans leurs performances extrêmement exigeantes. À la fois danseurs, acteurs et percussionnistes, ils font preuve d'une agilité et énergie débordante du début à la fin. La feuille de route de chacun est impressionnante, comme celle de la très agile Alexis Juliano, finaliste de la saison 10 de "So You Think You Can Dance", qui fait partie de cette production.

STOMP ne connait pas un succès planétaire depuis tant d'années pour rien. Un spectacle original aux rythmes endiablés qui "tape" pour le moins dans le mille !

Crédit photo : Steve McNicholas


 

STOMP, de Steve McNicholas et Luke Cresswell

Le 24 novembre 2017
à la salle Wilfrid-Pelletier de la Place des Arts de Montréal

Une présentation d'evenko et Jeff Parry

Éclairages : Steve McNicholas et Neil Tiplady.

Avec : Andrew Brought, Kayla Cowart, Jonathan Elkins, Alexis Juliano, Cary Lamb Jr. Artis Olds, Jeremy Price, Krystal Renée, Ivan Salazar, Cade Slattery, Simeon Weedall et Steve Weiss.

0 réponses

  1. […] Avec une connotation religieuse parfois un peu étouffante, le spectacle associe six acrobates à l'agilité hallucinante, accompagnés de trois musiciens épatants par la diversité des instruments qu'ils interprètent. Le décor est constitué d'un échafaudage assez simple accompagné d'un vitrail et de quelques accessoires. Cela suffit néanmoins à nous transporter, et nous retenons notre souffle alors qu'ils flottent dans les airs où quand leurs pieds nous offrent une chorégraphie entre claquettes et Stomp. […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.