Critique : “Tabarnak” du Cirque Alfonse au Théâtre Bobino de Paris

Originaire du Québec, le Cirque Alfonse se produit pour la première fois en France et propose aujourd'hui sa troisième création. Un spectacle aussi déjanté qu'improbable, à mi-chemin entre messe spectaculaire et réunion de famille acrobatique.

Le Cirque Alfonse a été fondé en 2005 autour du désir de faire collaborer les membres d'une même famille avec leurs amis, mais surtout de faire perdurer la tradition de cirque familial itinérant dans une version plus contemporaine. On retrouve cet esprit chaleureux dès l'instant où nous rentrons au Théâtre Bobino en découvrant sur scène ces neuf artistes qui tricotent, lisent, écrivent ou tout simplement observent ce qu'il se passe. Cela permet au public de s'installer confortablement avant que cette bande de barbus accompagné de trois jeunes femmes deviennent les acteurs d'une messe surréaliste absolument dépaysante présentant des acrobaties aussi bien inédites qu'impressionnantes. 

Cirque Alfonse

"Tabarnak" signifie en québécois un juron manifestant la colère, l'indignation mais aussi l'étonnement ou la surprise s'il est placé en début de phrase. Et justement, on ne sait pas trop où l'on se trouve quand le spectacle commence car il n'y a pas vraiment de fil rouge pour nous prendre par la main. Tabarnak est une succession de numéros tous aussi sensationnels les uns que les autres parfois entrecoupés d'interludes musicaux plus où moins réussis.

Avec une connotation religieuse parfois un peu étouffante, le spectacle associe six acrobates à l'agilité hallucinante, accompagnés de trois musiciens épatants par la diversité des instruments qu'ils interprètent. Le décor est constitué d'un échafaudage assez simple accompagné d'un vitrail et de quelques accessoires. Cela suffit néanmoins à nous transporter, et nous retenons notre souffle alors qu'ils flottent dans les airs où quand leurs pieds nous offrent une chorégraphie entre claquettes et Stomp.

Un joli travail de lumière a été fait pour toujours mettre en valeur les performances artistiques de ces épatants Canadiens. Les actes acrobatiques sont variés et originaux et même les habitués du Cirque du Soleil où du Cirque d'Hiver découvriront des numéros originaux, ce qui est fort agréable.

Cirque Alfonse 2

Nous regretterons cependant les parties chantées qui n'apportent pas grand chose au spectacle et altèrent légèrement la poésie que les musiciens arrivent parfaitement à instaurer entre gigues, musiques traditionnelles et rock. Mais ne boudez pas votre plaisir, cette famille attachante et proche du public réussit le tour de force de nous faire agripper notre siège de nombreuses fois en un peu plus d'une heure, tant les risques pris pour nous faire applaudir sont important. Alors si vous n'avez pas froid aux yeux, il vous reste quatre semaines pour découvrir Tabarnak, un cirque pas comme les autres.

Retrouvez la bande-annonce de Tabarnak du Cirque Alfonse :


Cirque Alfonse TabarnakTabarnak du Cirque Alfonse

Jusqu'au 9 juin 2018

à Bobino
14-20 Rue de la Gaité
75014 Paris

Mise en scène : Alain Francoeur ; Composition de la musique originale : David Simard ; Conception des éclairages : Nicolas Descôteaux ; Scénographie : Francis Farley ; Costumes : Sarah Balleux ; Direction artistique : Antoine et Julie Carabinier Lépine ; Direction technique : Hugo Hamel et Nicolas Descôteaux ; Support à la création : Alain Carabinier et Louise Lépine ; Construction des éléments scénographiques : Alain Carabinier et Sylvain Lafrenière ; Conception de la balançoire acrobatique : Renaud Blais.

Acrobates ; Antoine Carabinier Lépine ; Julie Carabinier Lépine ; Jonathan Casaubon ; Jean-Philippe Cuerrier ; Geneviève Morin ; Nikolas Pulka.

Musiciens : Josianne Laporte ; David Simard ; Guillaume Turcotte.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.