Critique : “The Simon & Garfunkel Story” au Théâtre St-Denis de Montréal

Ce n'est pas tous les soirs qu'on a la chance de voyager dans le temps et retrouver sur scène l'un des duos les plus mythiques de l'univers musical. Peut-être pas le vrai, en chair et en os, mais c'est tout comme, tellement la ressemblance est frappante. Grâce à la magie du spectacle The Simon & Garfunkel Story, Paul Simon et Art Garfunkel sont à nouveau réunis ; l'occasion de redécouvrir les plus grands succès qui ont marqué leur carrière.

Une fidélité sonore

On reconnait les meilleurs chanteurs par leur voix unique et leur identité musicale. Quelques notes, un timbre de voix particulier, une prononciation singulière, comme le célèbre duo Simon & Garfunkel qui avait son propre style. L'imiter est donc d'autant plus un défi. Et pourtant, Taylor Bloom et Ryan M. Hunt le font à merveille dans ce spectacle, se glissant respectivement dans la peau de Paul Simon et Art Garfunkel. Cette fidélité sonore est à son comble quand ils entonnent ensemble les airs cultes du groupe, leurs voix réunies donnant l'illusion de réellement entendre le duo mythique.

Deux meilleurs amis devenir chanteurs

The Simon & Garfunkel Story c'est bien plus qu'un spectacle hommage dédié à ces légendes, c'est un concert empruntant au théâtre immersif pour littéralement plonger le public dans l'univers du groupe. À l'aide d'images d'archives, vidéos et croquis projetés sur un grand écran à l'arrière de la scène, c'est toute l'histoire du duo qui est passée en revue. D'abord amis d'enfance, Paul Simon et Art Garfunkel décident de réunir leurs talents dès les années 1950 en formant le duo Tom & Jerry, fascinés alors par le rock'n'roll qui bat son plein. Le succès n'est malheureusement pas au rendez-vous, mais les deux artistes n'ont pas dit leur dernier mot. Ils reviennent en force quelques années plus tard, cette fois inspirés par la musique folk, adoptant dès lors leur nom de scène Simon & Garfunkel.

The Simon & Garfunkel Story

De la carrière solo de Paul Simon en Angleterre dans les années 1960 à leur très attendue réunion "Concert in Central Park" en 1981 à laquelle plus de 500 000 personnes assistèrent , le public est invité à revivre les périodes marquantes du duo dont l'album "Bridge Over Troubled Water" (1970) a pulvérisé les ventes de 1970 à 1973.

Mrs. Robinson et autres tubes

Du coup, les tubes du groupe s’enchaînent, du bien connu "Mrs. Robinson" figurant dans le film de 1967 The Graduate à "The Sound of Silence", en passant par "Cecilia" ou "Scarborough Fair". Le public composé en grande partie de baby-boomers est plus qu'heureux de revivre sa jeunesse à travers ces chansons, démontrant particulièrement sa joie sur certaines pièces comme "I Am a Rock" ou "Homeward Bound". Les fans peuvent alors vibrer sur ces succès alors que les non-initiés ont une occasion en or de les découvrir.

Un duo généreux

Cette immersion dans l'univers de Simon & Garfunkel n'aurait pas été possible sans deux artistes de grand talent qui réussissent avec brio à court-circuiter le temps. Taylor Bloom et Ryan M. Hunt se donnent à cent pour cent, créant rapidement une complicité avec le public auquel ils s'adressent tout au long du spectacle. Ce duo sympathique livre de superbes performances, alternant les costumes pour être en diapason avec les œuvres chantées. Ils sont aussi très bien entourés par un orchestre qui joue avec ferveur les morceaux célèbres de Simon & Garfunkel.

Un très beau spectacle qui prouve que ce célèbre duo a toujours une forte résonance ; ses chansons ayant traversé les époques pour être encore aujourd'hui un plaisir à écouter !

Crédit photo : Maple Tree Entertainment Ltd.


 

The Simon & Garfunkel Story, d'après l'œuvre de Paul Simon et Art Garfunkel

Le 22 et 23 novembre 2017 au Théâtre St-Denis de Montréal

Mise en scène : Dean Elliott ; Direction musicale : Evan Jay Newman & Dean Elliott ; Son : Dan Hamilton ; Vidéo : Keith Skretch & Josh Woods ; Éclairages : Randell Gillespie.

Avec: Taylor Bloom (Paul Simon) et Ryan M. Hunt (Art Garfunkel).

Musiciens : Evan Jay Newman, Matt Baldoni, Randy McStine et Bob Sale.

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.