Critique : “Un Chant de Noël” à l’Artistic Théâtre jusqu’au 5 janvier

Cette comédie musicale adaptée du roman de Charles Dickens tombe à pic en cette période de revendications et d'individualisme prononcé : elle nous plonge dans l'histoire d'Ebenezer Scrooge, un vieillard égoïste et avare, peu sensible à la magie de Noël. Et pourtant…

Un conte destiné uniquement aux enfants, vraiment ? 

Ne nous y trompons pas : Un Chant de Noël est bien un spectacle familial, malgré les thèmes adultes qu'il aborde comme la maladie et la mort. La comédie musicale raconte la visite d'un esprit de Noël joyeux et coloré (interprété par Julie Costanza, de Hairspray) chez Ebenezer Scrooge, un financier avare et grincheux qui ne cesse de martyriser Cratchit (Julien Ratel - L'Homme de Schrodinger), son employé, au grand désarroi de son neveu (Mehdi Vigier).

L'anti-héros de la comédie musicale, Ebenezer Scrooge (Vincent Morisse)

L'aventure qui attend Scrooge va l'amener à explorer son passé, son présent et son futur. Il va vite se rendre compte que sa solitude lui pèse et que ses choix passés ont eu un terrible impact sur sa vision de la vie et des autres. Au travers de rencontres et multiples souvenirs remémorés sous ses yeux, il va faire face à un nouveau choix : s'en-têter et poursuivre son chemin comme il l'a choisi autrefois, ou agir selon une philosophie nouvelle pour lui mais salvatrice pour son entourage ?

Les valeurs défendues par Un Chant de Noël auront clairement un écho différent selon l'âge des spectateurs, mais il s'apprécie au fil des 1h20 grâce à sa variété de styles musicaux (lyrique, rock, électro...) et à la beauté des costumes et projections vidéos qui nous propulsent à des temps et lieux différents.

Les décors vidéos du spectacle sont signés Harold Simon

Une production avec un niveau d'exigence très élevé 

Ce qui nous a étonné avec Un Chant de Noël, ce sont les moyens mis en oeuvre pour l'élever à un niveau au dessus des comédies musicales classiques dites "jeune public". Les textes sont très soigneusement écrits et dans un français relativement soutenu, les chorégraphies et la musique sont élaborées, et la partition est interprétée en direct par un orchestre de 4 musiciens. Un luxe dont peu de productions peuvent se targuer aujourd'hui, et qui donne à l'ensemble une ampleur inégalée. Reste à savoir si le public, plus habitué à des spectacles familiaux "à la Disney", s'y retrouvera aussi. Le pari est lancé. 

La troupe au complet d'"Un Chant de Noël"

Crédits photos : Jérôme Brebion


Un Chant de Noël, d'Eric Chatelauze, Vincent Merval et Julien Mouchel

Jusqu'au 5 janvier 2019
Durée : 1h20, à partir de 8 ans
Mercredi 14h ; Samedi 18h ; Dimanche 11h
Représentations exceptionnelles jeudi 27 et vendredi 28 décembre à 14h ; jeudi 3 et vendredi 4 janvier à 14h.

A l'Artistic Théâtre
45 rue Richard Lenoir
75011 Paris

Concept : Samuel Sené ; Musique : Michel Frantz ; Mise en scène : Samuel Sené ; Musique additionnelle : Raphaël Bancou ; Direction musicale : Julien Mouchel ; Chorégraphie : Amélie Foubert ; Assistanat : Inès Amoura ; Décors et costumes : Isabelle Huchet ; Lumières : François Cabanat ; Créations vidéo : Harold Simon ; Perruques : Micki Chomicki

Avec : Vincent Morisse (Scrooge) ;  Julie Costanza (Esprit / Timothée / Chanteuse de chorale) ; Julien Ratel (Cratchit / Fezziwig) ; Inès Amoura (Mme Cratchit / Chanteuse de chorale / Spectre / Rita) ; Mehdi Vigier (Marley / Fred / Dick) ; June Van Der Esch (Bella / Chanteuse de chorale / Spectre) ; Régis Olivier (Ebenezer Scrooge jeune / Chanteur de chorale / Spectre)

Orchestre : Julien Mouchel (Piano) ; Philippe Cadou en alternance avec Valérie Picard (Contrebasse / Basse) ;  Jean-Marc Garilli (Percussions / Batterie) ; Christophe Bruckert (Violon / Guitare électrique)

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.