Critique : “Attention, Maîtres Chanteurs !” au Théâtre La Bruyère

Critique : "Attention, Maîtres Chanteurs !" au Théâtre La BruyèreLe nouveau spectacle du couple Farman et Gay enthousiasme le public et joue les prolongations au Théatre La Bruyère, tout le mois de décembre.

On se souvient des Aventures de la Diva et du Toréador, une fantaisie lyrique écrite, jouée et chantée par Raphaëlle Farman et Jacques Gay, deux excellents chanteurs classiques, unis sur scène et dans la vie. À l’époque, ils évoquaient la difficulté pour 95% des jeunes solistes d’opéras à travailler régulièrement. Plutôt que de se morfondre en attendant un appel de leur agent, ils avaient décidé d’écrire un spectacle sur mesure et à leur mesure, et de se produire eux-mêmes. C’est ainsi qu’ils créèrent leur compagnie de production Opéra en Fête et commencèrent à lancer leurs propres projets. Résultat : La Diva et le Toréador tint l’affiche environ deux ans, un fameux succès pour un spectacle humoristique qui était surtout un prétexte à interpréter une série d’airs d’opéras connus, mais pas seulement.

"Attention, Maîtres Chanteurs !" au Théâtre La Bruyère

La formule ayant fonctionné, Farman et Gay récidivent avec Attention, Maîtres Chanteurs ! Pas d’inquiétude, il ne s’agit pas d’une reprise du plus interminable opéra de Wagner, mais (pour faire abusivement synthétique) d’un happening à mi-chemin entre une bouffonnerie débridée et une entreprise de karaoké. Le tout sur un répertoire d’opéra, d’opérette et de variété française.
En effet, aidé par une bande vidéo sur laquelle défilent les paroles des airs et chansons qui ponctuent le spectacle, le public est invité à se constituer en chœur sans lequel il n’y a pas d’opéra qui vaille. Visiblement amateur éclairé, il ne se fait d’ailleurs pas prier pour reprendre le chœur des esclaves du Nabucco de Verdi, le Carmina Burana de Carl Orff, l’air du toréador du Carmen de Bizet, ou encore des chansons de Charles Trénet.

"Attention, Maîtres Chanteurs !" au Théâtre La Bruyère

L’histoire, assez abracadabrantesque, est celle de la famille Dugosier de la Glotte et de leurs domestiques, depuis l’Âge de Pierre jusqu’à nos jours. Tout cela est assez réjouissant mais pas d’un intérêt historique transcendant. L’important est que vous allez entendre quatre excellents chanteurs qui interprètent avec une réelle virtuosité de magnifiques airs classiques et de variétés. Les dialogues sont déjantés, souvent drôles. En tout cas, à en juger par ses réactions, c’est que pense clairement le public. La mise en scène est menée tambour battant. À noter que l’inénarable pianiste-comédien Fabrice Coccitto – qui avait beaucoup contribué au  succès de La Diva et le Toréador – fait toujours partie de l’équipe.

"Attention, Maîtres Chanteurs !" au Théâtre La Bruyère

Attention, Maîtres Chanteurs ! est un spectacle burlesque de grande qualité. Il plaira aux néophytes complets en matière d’opéra, comme aux amateurs. Probablement pas aux aficionados capables de disséquer les mérites comparés du Cosi Fan Tutte de Patrice Chéreau, versus celui de Michael Haneke. Mais qu’importe ! Allez-y, vous passerez un moment délicieux et revigorant. À consommer sans modération et, pourquoi pas, en famille !

Crédit photos : Photo Lot


Attention, Maîtres Chanteurs ! de Raphaëlle Farman et Jacques Gay

Au Théâtre La Bruyère depuis le 30 septembre 2012.
5, rue La Bruyère – Paris 75009

Les dimanches à 16 h et les lundis à 20 h 30
Et tous les samedis de décembre (8 – 15 – 22 – 29) à 18h30

Musique et chansons : Julien Baer
Lumière : Alain Poisson et Nicolas Gilli
Son : Dominique Forestier
Costumes : Nathalie Saulnier

Avec : Raphaëlle Farman, Frédérique Varda ou Clémentine Bourgoin, Jacques Gay, Franck Cassard ou Jacques Lemaire et, au piano, Fabrice Coccitto ou Jérôme Boudin- Clauzel.
Conseiller artistique : Jean-Claude Camors

Pas de commentaire.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.