Critique : “Dracula – l’Amour plus fort que la mort” au Palais des Sports puis en tournée

Critique : "Dracula – l'Amour plus fort que la mort" au Palais des Sports puis en tournéeChaque rentrée, le nouveau spectacle du Palais des Sports est un événement. Ravivant la passion du grand public, et provoquant souvent des réactions plus ou moins mesurées de la part des critiques, ces grands spectacles musicaux sont pour le moins attendus. Cette année, Kamel Ouali nous présente son interprétation de Dracula.
Au menu : danse, magie et… musique. Un résultat pas inintéressant qui, malgré ses lacunes, témoigne d’une volonté assumée de présenter du spectaculaire au public hexagonal.

Kamel Ouali fait du Kamel Ouali, et on ne pourrait certainement pas le lui reprocher. Décors imposants, nombreux danseurs et danseuses, mélange d’influences,etc. Et en contre-partie malheureusement, quasi-absence de livret, manque de cohérence dramaturgique et même artistique…

Visuellement réussi

Force est de constater que le paquet a été mis au niveau visuel, comme les répétitions le laissaient entendre. Le bon goût est même parfois au rendez-vous lors de certains tableaux qui peuvent facilement impressionner, voire séduire, même si l’on pourrait reprocher à Kamel Ouali de parfois tirer un peu trop facilement sur les mêmes ficelles. Trapèzes, danseurs suspendus, accessoires incongrus, costumes délirants : à tout ceci s’ajoute l’impression de fouillis créée par le trop grand nombre de personnages sur scène, nuisant à la lisibilité du spectacle.
L’intérieur du château du vampire des Carpates exprime pourtant une esthétique qui fonctionne bien, créant des tableaux gothiques dignes de la Famille Addams ou d’un concert de Mylène Farmer.
Cependant, on retrouve par-ci par-là des inspirations qui relèvent plus du plagiat que du simple clin d’œil hommage. On pense notamment au clip "Thriller" de Michael Jackson (l'inévitable danse de morts-vivants), au musical de Broadway Spider-Man Turn Off the Dark (des personnages surnaturels survolent le public) ou à certains spectacles de Franco Dragone (le chandelier humain géant) ou du Cirque du Soleil.

Côté innovation, la 3D fait une incursion attendue dans le spectacle. Sur des beats électroniques efficaces, une séquence sur écran est prolongée par un ballet radicalement innovant interprété par les deux personnages principaux Dracula (Golan Yosef) et Mina (Nathalie Fauquette), tous les deux visiblement dans leur élément.

De grosses lacunes

On ne parlera pas ici de la direction musicale qui, à l’instar du Roi Soleil ou de Mozart l’Opéra Rock, est le fruit de la collaboration des écuries de maisons de disques françaises, délivrant un savant patchwork de variété aux accents pop-rock édulcorés. En partant du postulat que ce divertissement n’est pas une "comédie musicale" dans le sens où on l’entend mais plutôt un "spectacle musical de variétés", le cahier des charges semble rempli, à quelques détails près. Mais pas des moindres…

La musique, élément pourtant central du spectacle, n’est pas interprétée par un orchestre et c’est malheureusement une bande enregistrée que l’on nous sert. Un comble, limite doublé d’un scandale, pour un spectacle musical de cette envergure. Faudra-t-il attendre le retour éventuel de Dracula au Palais des Sports pour découvrir une version avec orchestre, comme pour les spectacles précédents ?
Une violoniste vient juste agrémenter quelques scènes, sans doute pour apporter une dimension d’authenticité romantique, qui retombe à plat.
Même constat pour les chœurs préenregistrés qui installent une distance et une froideur contrariantes. La trentaine de danseurs sur scène ne peut-elle pas également faire office de chœur ? Cette séparation des talents qui exige qu’un artiste sur scène ne puisse  s’exprimer que dans une seule discipline (chant, danse, ou comédie, au choix) est regrettable et est la contradiction même de l’essence du théâtre musical.

Le second défaut majeur de Dracula, dans la lignée du premier, est l’absence flagrante de talent de comédien de la plupart des artistes sur scène. Les séquences jouées sont un supplice tant le ton, le jeu, et les rares tentatives humoristiques sonnent faux chez certains interprètes. Heureusement, Lola Cès ou Gregory Deck s’en sortent beaucoup mieux.
On préfère donc les chansons, dans lesquelles les interprètes s’expriment plus librement, Julien Loko, Ginie Line ou Florent Torres en tête. Ce dernier, avec la chanson "L’amour plus fort que la mort", a d’ailleurs le privilège d’interpréter la seule séquence émouvante du spectacle. En Dr. Van Helsing, Aymeric Ribot reste trop faible.

Personnalisant un style de plus en plus maîtrisé malgré des influences parfois un peu trop flagrantes, Kamel Ouali semble avec Dracula, l’Amour plus fort que la mort, s’orienter vers une forme plus évoluée de grand spectacle à la française. En dépit des aspects perfectibles du spectacle (dont le public ne lui tient pas toujours rigueur), le chorégraphe metteur en scène distille une nouvelle définition du spectacle populaire qui, nous l’espérons, saura continuer à se renouveler et se métamorphoser.


Dracula – L'Amour plus fort que la mort, de Kamel Ouali.

Au Palais des Sports de Paris
1 place de la Porte de Versailles
75015 Paris

Du 30 septembre au 4 décembre 2011, les mardi, jeudi et vendredi à 20h, le samedi à 14h30 et 20h00, le dimanche à 15h.
Avec : Lola Ces, Gregory Deck, Anaïs Delva, Nathalie Fauquette, Julien Loko, Ginie Line, Aymeric Ribot, Florent Torres et Golan Yosef.

15 réponses

  1. Stéphanie
    Merci de nous permettre de voir ce genre de spectacle, on n'a pas tous envie d'aller voir des spectacles piano voix au rabais avec en plus la prétention de faire du théâtre. Dans spectacle, il y a spectaculaire, je suis ravie que ce genre émerge et trouve son public en France. Longue vie à eux!
  2. Nathan
    Bonjour, merci à votre journaliste pour sa critique du spectacle de dracula, que j'ai trouvé effectivement très plagiaire, creuse et redondante, des autres spectacles internationnaux que M Ouali pille, copie. Mais copier c'est bien quand c'est bien fait. Et que lorsque l'on veut être "moine copiste" il faut tout de même avoir un minimum de talent pour le faire. Force est de constater que le déséquilibrage du spectcale entre les deux parties, l'absence de direction d'acteur et de maitrise de la dramaturgie, ne font qu'accentuer les limites du metteur en scène. Sa bonne volonté que je ne remets pas en cause ne suffit pas. Kamel Ouali manque cruellement de culture du théâtre, de la mise en scène et est incapable de se remmetre en question dans la construction narrative et chorégraphique de ses tableaux. Quand il ne vandalise pas le chorégraphe Rhéda ou l'équipe de Franco Dragone, ou celle du cirque du soleil, il patauge dans une gangue médiocre d'un chorégraphe d'émission de télé réalité. Tant pis ou dommage, je n'en sais rien. Par contre : pitié : STOP ! qu'il prenne des cours de mise en scène ou qu'il fasse ce qu'il sait faire le mieux : de la télé, mais pas de spectacle vivant
  3. Thierry
    Stéphanie, va donc voir Mamma mia! ou Cabaret, et tu changeras d'avis sur QUI a "la prétention de faire du théatre" Du spectaculaire, et du TALENT, il y en a plein dans les VRAIES comédies musicales.
  4. fred
    Je suis pas d'accord Thierry, les vieilleries (qui marchent) qui tournent depuis vingt ans à Broadway, Mamma Mia en français au secours d'ailleurs beaucoup de gens ont eu des réticences à y aller. Cabaret qui existe depuis 40 ans bravo la création et la part de risque pris par Stage. Enfin, je suis souvent déçu par certains spectacles musicaux que j'ai vu récemment avec des comédiens de deuxième catégorie même si le niveau aujourd'hui est meilleur. Du coup, je trouve la démarche de création de ce genre de grands spectacles assez cohérente et courageuse, en espérant qu'elle gagnera en qualité dans les années à venir.
  5. Louis
    Je ne vois pas ce qu'il y a de courageux dans ces "grand " spectacles. On se retrouve chaque année avec un show musical dont le schéma est identique à celui de l'année précédente: deux ou trois beaux garçons, dont un doté d'une voix androgyne (il faut satisfaire le public qui est pour la grande majorité fan de Twilight), une ingénue (aussi charismatique qu'un poulet elevé en batterie) qui va brailler ses deux duos et son misérable solo sur un rythmeR'n'B, une bonne grosse, un noir et/ou un arabe (pas de racisme, merde!), vingt danseurs qui vont gesticuler autour des artistes (histoire de combler le vide des scènes monumentales de ces salles impersonnelles), un enchainement de titres sans rapport les uns avec les autres. Sans oublier l'absence de livret, les costumes en lycra, latex ou en cuir, destructurés, sans aucun rapport avec l'histoire/l'époque/le contexte. On ajoute à ça l'incapacité chronique des artistes principaux à jouer la comédie, on oublie surtout pas le manque d'orchestre ( l'orchestre live fait partie intégrante de l'expérience si vous soulez mon avi) on obtient un produit formaté. sans grand intérêt. Ne vous méprenez pas, je suis ravi que ces artistes aient de quoi bouffer, mais bon...s'il pouvait y avoir une vraie recherche de la part de la prod', ça ne serait pas plus mal. On cherche avant tout à vendre des produits dérivés. Le spectacle devient parfaitement secondaire et c'est dramatique!
  6. Moi
    Je pense que tu n 'as pas vu le spectacle, tellement ta caricature est loin de ce qui s'y passe ... Quand tu t 'assois dans un ciné pour voir "X men", tu ne t attends pas à voir "les petits mouchoirs" ??? Et bien quand tu vas voir du Kamel Ouali, ne t'attends pas à voir autre chose non plus , et si tu kiffes pas X men, ne vas le voir au ciné !!! Donc ne va pas voir Dracula ... Les courageux, et ceux qu'il faut respecter, ce sont les gens qui ont travaillé 10 heures par jour pendant deux mois, 6 jours sur 7, parfois 7 sur 7, pour l'amour de leur métier, et par conviction qu'ils posent une petite pierre au gros édifice qu'est ce genre de projet. Essayer d'innover est dur dans un format pareil . Mais des efforts ont été faits : les parties comédies sont bien plus abouties que dans les comédies précédentes, les rôles principaux sont Dansés (c'était pas dans ta caricature...), mélange 3D avec danse réelle , Son en quadriphonie , intégration de grande illusion ... etc Certes les chansons ne resteront pas dans les annales, mais on ne vient pas écouter un album, on vient voir un spectacle ! Alors allez voir Dracula et laissez vous emporter par le spectacle .
  7. Anonyme
    je trouve que vous prenez trop sa au sérieux, il ne faut pas oublier que c'est un divertissement avant tout, vous n'êtes pas obligé d'allé le voir, ni d'acheté les dérivés. pour ceux qui radote encore sur mamma mia et cabaret c'était très beau mais il faut aller de l'avant. les chansons ne sont pas merveilleuses, mais avec Kamel Ouali qui est danseur ce n'est pas étonnant de plus c'est une comédie musicale, donc il y a comédie et danse pas seulement chansons et les comédiens sont a la base des chanteurs ce qui peut expliquer leur lacune, même si je trouve que pour des personnes qui n'ont jamais fait de comédie le niveau n'est pas mal. les idées comme la 3D etc... sont innovatrices et je suis curieuse de voir ce que sa va donné moi qui ne suis pas fan de twilight, et pour les 3/4 des personnes qui critiquent, elles ne sont jamais allé voir ce spectacle donc avant de parler qu'elles aient la curiosité de le voir ou qu'elles se taisent et encore une fois, c'est un divertissement ce n'est pas obligé d'être parfait, c'est juste pour une sortie en famille ou avec des amis.
  8. Zsia
    Bonsoir à tous. Des spectacles musicaux, j'en ai vu... et un certain nombre. Des Bons, des moins mémorables. Perso j'ai beaucoup aimé Dracula (que j'ai vu 3 fois d'ailleurs...) il est vrai que je suis plutôt bon public. Et c'est pour ça que je vais au spectacle d'ailleurs...pour passer une bonne soirée... Sortir de mon train train...Je ne pense pas qu'il faille sortir où que se soit en se disant, "je vais pouvoir râler tranquillement tout mon saoul pendant et en sortant". En ce qui concerne directement "Dracula l'Amour plus fort que la mort," C'est vrai qu'il y a quelques des lacunes scénaristiques dans le spectacle, mais c'est bien tout ce que je lui reproche... c'est gigantesque, innovant. sympathique, effrayant, émouvant, fascinant,envoutant, sensuel, dépaysant... La version Québecoise est beaucoup plus épurée pour ceux qui préfèrent les scènes intimistes... mais c'est vrai que quand on va voir du Kamel Ouali, faut pas s'attendre à du soft où deux ou trois artistes se passent la réplique. Par ailleurs, Je ne me souviens pas qu'on ai parlé de plagiat quand Ziggy était lui aussi harnaché dans Starmania en 1994 à Mogador ou encore les alpinistes dans Notre Dame de Paris dans lesquels...les décors étaient ,(je le reconnais malgré toute l'estime que je leur porte)ma foi, beaucoup plus simples!!!l'important dans un spectacle n'est pas l'innovation (Quoique ce Dracula en a son lot entre le couple de danseurs en personnages principaux , la magie récurrente simple mais qui marche bien...et la fameuse séquence 3D) mais le contexte dans lequel elle est mise en scène. C'est beau, esthétique, éclectique...sensuel même parfois... En conclusion, il en faut pour tous les goûts et autant que les artistes soient jeunes et beaux, si c'est pour retrouver la même banalité qu'au bureau est-ce que ça vaudrait le coup...???
  9. Bottin
    Je pense que Dracula est un très bon spectacle, mais pas assez aboutie, le fait que Kamel Ouali sorte comédie musical sur comédie musical ne laisse pas assez de temps au répétitions. Ils bossent comme des acharnés, certes, je ne leurs enlève pas ce mérite, mais 6mois de répétition en plus n'aurais pas fait de mal. Mais la rentabilité avant tous, ce genre de spectacle est couteux à monter, et les répétition ne rapporte rien. De ce fait ça va parfois un peu vite. Dracula aurais pus être un spectacle adulé par les critiques, et vendu à guichet fermé s'il y avait eu plus de répétition. Autrement, je le recommande, c'est tous de même un agréable moment à passer :)
  10. Eva
    Le spectacle dracula est d'une beauté rare ! Kamel ouali a fait un boulot de dingue et sa se voie !!! les danseurs sont magnifique les artistes ont des voix tout a fait magnifique une comédie musical qui pour moi je trouve plein d’émotion et qui donne des frissons ! peut être pas assez de mots pour défendre cette oeuvre ! Mais seul se qui l'on vu peuvent donner une critique "positive ou négative " sur se spectacle fabuleux qui nous envoies dans une autre dimension. J'en garderais des étoiles dans les yeux certainement toute ma vie !!!
  11. Anonyme
    j'ai eu l'occasion d'aller voir dracula, il y a peu. Avant de réserver, j'ai forcément été lire qqs avis sur ce spectacle. Et j'avais donc qqs a prioris. Et c'est dans ce but que j'écris cet avis. Un spectacle formidable où j'en ai pris plein les yeux pendant 2h30. Alors forcément, on trouve toujours des critiques, des choses à redire mais il ne faut pas oublier que Kamel Ouali est avant tout reconnu pour la danse et il ne déçoit pas. Contrairement à certains, je trouve que les chansons ont un certain style avec de sacrées voix (pourtant connaissant ce milieu, je suis difficile au niveau de la voix), et on rentre vraiment dans l'histoire dès le début. Quant à la bande son, je ne me rapelle pas que la première tournée du Roi soleil est un orchestre avec lui. Pour le théâtre, une comédie musicale est avant tout musicale et malgré peut être qqs lacunes, il ne faut pas être sorti de saint cyr pour comprendre !!! Facile de parler de plagiat, mais il est dur d'innover sans reprendre une idée déjà existante (et la 3D est ici exceptionelle mieux que le cinéma 3D). Bref, même mon père très réfractaire de ce genre de spectacle a été très surpris et compte s'intéresser de plus près aux CM. Un spectacle qui si on a l'occasion d'aller voir à ne pas rater, en tout cas tous mes préjugés n'y ont trouvé aucun écho. Je remercie kamel ouali pour ces 2h30 de spectacle incroyable.
  12. Camille
    Je ne suis pas dramaturge, chanteuse ou danseuse, je n'ai que seize ans mais toutefois j'ai eu l'occasion de voir ce spectacle pour le moins impressionnant qui nous prends à la gorge durant toute la durée. Je n'ai eu a priori, aucun avis extérieur avant d'aller voir le spectacle si ce n'est les quelques clips plutôt séduisants je dois dire. Pour ma part, je n'ai pas trouvé que Kamel Ouali en faisait trop avec la danse ou encore les trapèzes. Comme il est dit dans l'article, Kamel Ouali fait du Kamel Ouali et on ne va certainement pas lui rapprocher. Dans ce spectacle, j'ai retrouvé les émotions éprouvées lors des deux autres que j'ai pu voir (Le Roi-Soleil et Cléopâtre) et je n'ai vraiment pas été déçue. D'autant plus que là où Kamel Ouali innove, c'est que les rôles principaux sont joués par des danseurs, ce qui colle parfaitement à l'image du vampire : esthétique et sensuel. La chanson n'aurait pas été convaincante et en cela, je trouve que Kamel Ouali a eu une idée ingénieuse. De même par la présence de Brahem Aïache, danseur unijambiste aux chorégraphies impressionnante. C'est bien la première fois que je vois ça sur une scène. Kamel Ouali a mis l'accent sur la danse, ce qui est parfaitement normal dans la mesure où il est chorégraphe non pas dramaturge, et il s'agit d'une comédie musicale, il ne faut pas l'oublier. Les protagonistes évoluent dans un univers de chant et de danse, non pas de théâtre, ce qui convient certainement mieux à l'image du vampire qu'un éternel baratin. Si on peu noter quelques lacunes de mises en scène, la prestation des danseurs, les décors impressionnants, les chansons qui quoi qu'on en dise sont prenantes et provoquent de violentes émotions (je pense notamment à Qui peut le juger interprété par Ginie Line), des costumes incroyables qui collet parfaitement et j'insiste là-dessus au contexte et à l'époque, bien que modernisés (oui, nous sommes en 2012 et c'est un spectacle, pas une restitution parfaite dans ses moindres détails du roman ou de l'époque). Il est certain qu'ici, on a joué sur la carte de la sûreté en choisissant ce thème de vampire qui est très à la mode, et cela a bien évidemment attiré énormément de groupie (chose que je regrette, car à chaque apparition de Julien Loko ou Golan Yosef on était tiré brusquement de l'histoire par les piaillements de ces furies hystériques) mais cependant, ce n'est pas une histoire fade et stupide sans intérêt comme pourrait l'être les pâles copies de Twilight (navrée pour les amateurs) mais bien dans l'un des textes poignants étant l'un des piliers de cette mode qu'est le vampirisme. Autre chose innovante est bien sûr cette séquence 3D. Bien qu'au début j'ai été un peu déçue de devoir voir les danseur sur écran et non sur scène, j'ai vite été rassurée en voyant Nathalie Fauquette apparaître suivie de Golan Yosef. Cette séquence apportait la magie nécessaire à cet univers, et tout ce qui a été montré durant montrait parfaitement ce que l'on ne pouvait montrer sur scène (notamment Mina se transformant en biche blanche et le Comte en loup noir). Concernant les chanteurs, aucun ne m'a déçu, et certainement pas Aymeric Ribot. Au contraire, les chansons qu'il interprétait m'ont beaucoup plu, surtout Immortels. Après, il ne faut pas négliger le fait que le style musical d'Aymeric Ribot est le heavy metal, passer du heavy metal a un style adapté à tous n'est pas simple et je pense qu'il a particulièrement réussi cette transition. Au contraire, sa présence durcit un peu l'univers de Dracula, qui sinon serait un peu trop centré sur le triangle amoureux entre Jonathan Mina et le Comte. La seule chose m'ayant déçue est que la présence de L'Ange (Florent Torres) n'est pas suffisante je pense, même si Kamel Ouali a étoffé son rôle. Peut-être l'un des rares regrets sur ce spectacle. Globalement, c'est la meilleure comédie musicale que j'ai vue devant Le Roi Soleil. La danse y prend une place importante ce qui, je le répète encore, colle parfaitement à cette image du vampire, l'amour entre le Comte et Mina est parfaitement respecté, le triangle amoureux entre Jonathan Mina et Dracula n'est pas trop pesant. Un spectacle ponctué de notes d'humour de plus grâce à l'apparition de Poison (Lola Ces) et Sorci (Gregory Deck) même si j'aurais aimé en voir un peu plus d'eux. Certes quelques lacunes scénique qu'on pardonne très facilement au vu des chorégraphies, décors, chansons et costumes magiques. On plonge sans problème en Transylvanie dans l'univers vampirique de l'Empaleur, sans oublier cette note de douceur qu'est l'amour qu'il porte à Elizabeth, mais aussi que Mina lui porte sans comprendre quelle est la véritable nature de ses sentiments. Un bilan très positif pour moi, que j'aimerais revoir. Regret ultime, les dates qui m'ont obligé à une heure et demie de trajet pour voir cette merveille. Pour conclure, merci à Kamel Ouali pour ce spectacle qui m'a mise en transe.
  13. Anonyme
    Viens de voir à la télévision le spectacle que j'ai trouvé très beau visuellement . Une bonne idée de mettre un Dracula danseur. Par contre la scène de la mort de Dracula fait penser à une mauvaise copie de la scène finale du film "les uns et les autres" ou barichnikov danse sur le boléro de ravel sur une scène ronde , rouge et surélevée. Même la musique est une mauvaise copie : orientaliste et sur le même rythme que le boléro mais sans la magie.
  14. Alice
    Tout d'abord je tiens à vous dire que à cause de critiques négatives dans ce genre et de gens qui les ont cru sans se faire leur propre opinion, nous (les fans) n’avons pas eu de DVD. Je ne dis pas que c'est de votre faute, on aime ou on aime pas, mais ce n’est pas parce que quelques gens ont dit que c’était nul que c'est le cas. (je vous exposerais mon avis dans le pavé qui suis). Je tiens juste à dire que, même si peu de gens sont allés voir Dracula, quasiment tous ceux qui sont venus ont aimés. Ils ont eu des standing ovation de plus d'1 quant d'heure. Alors, si vous pensez que c'est nul, c'est votre avis, mais croyez moi vous passez à côté de quelque chose!!!bien j’arrête de blablater et je vous donne mon avis: J'ai 13 ans et personnellement, je n'ai pas vu le spectacle en vrai, juste la retransmission à la télé et franchement, j'ai adoré. Alors, il y a peut être un rapport avec le fait que je suis une fan des vampires (attention, je parle des BONNES histoires de vampires, le roman de Bram stocker et tout ça!! pas les niaiseries du genres Twillight avec un gentil petit vampire végétarien qui tombe amoureux d'une cruche humaine et tout le tintouin!!!! (désolé pour les fans, mais Twillight, c'est vraiment une daube) ) Je ne suis pas non plus une grande fan de la danse en général, je suis peut être une des rares filles que cela n'a jamais fait rêver, pour moi regarder des gens danser est quelque chose de très ennuyant. Donc en regardant ce spectacle, (je l'ai regardé sur youtube en fait, le spectacle y est en entier et de très bonne qualité puisque c'est la version télé, je vous invite à aller la voir.) je m'attendais à sauter les parties danser, quitte à ne pas tout comprendre. Sauf que pas du tout, on se laisse vraiment prendre par l'histoire, et les parties dansées sont vraiment homogènes avec l'histoire. La partie 3D est peut être un peu longue par contre, tout comme les danseurs qui dansent (logique) pendant les chansons et qui donnent, je vous l'accorde, une impression de fouillis, on ne sait plus trop où regarder, mais la perfection n'existe pas, et ce n'est qu'un divertissement on ne lui demande PAS la perfection!!! ensuite, j'ai pour ma part été convaincue par le jeu des acteurs, et ai vraiment apprécié les chansons. Alors, oui, ce n'est pas comme Mozart,(que j'ai détesté, je hais la malhonnêteté et le playback en est une forme) ou 1789,(que j'ai adoré, étant une fan de la révolution française et suivant Sébastien Agius depuis Dracula), les chansons ne sont pas formatées pour passer sur Nrj mais étant donné que la majorité des auditeurs sont des fans de cet insupportable énergumène j'ai nommé Cauet ou de ces programmes formidablement intellectuels comme les anges, personnellement,je suis plutôt soulagée que ce ne soit pas ce genre de chansons!!! après, c'est mon avis. Dracula restera donc pour moi mon spectacle musical préféré et m'aura permis de découvrir plusieurs artistes exceptionnels, comme Julien (LOko) Gregory Deck, ou Anais Delva que je suis depuis. Et personnellement,(j'ai beaucoup utilisé ce mot non?) je préfère être fan de ces artistes plutôt qu'être une groupie fan de One direction Justin Bieber et autres conneries, et être assez naïve pour croire que c'est leurs vraies voix sur l'album!!! (Au passage désolée pour les fans de Twillight,1D, Justin ect.. que j'ai bien incendié , mais j'ai une grande gueule et je dis ce que je pense). Voila, j’espère ne pas vous avoir trop fatigué les yeux avec ce pavé, et je remercie les gens qui auront pris le temps de le lire. J’espère également avoir réussi à vous intéresser un minimum à ce spectacle, peut être irez vous le voir sur youtube, je trouve dommage qu'il soit laissé dans l'ombre à cause de quelques critiques de gens qui ne sont probablement pas allés le voir.
  15. Benoît Tourné
    Vous n'avez pas écrit ce commentaire pour rien, puisque nous l'avons lu jusqu'au bout, comme vous l'avez demandé. Merci de l’intérêt que vous portez à notre site. A bientôt.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.