Critique : “Fausse Moustache, la comédie musicale” au Théâtre Clavel

De prime abord, le titre nous interpelle mais l’on ne sait pas réellement à quoi s’en tenir. Il suffit finalement de se laisser porter par cette troupe sympathique et attendre que l’histoire nous surprenne. Et des surprises, il y en a !

Dans une atmosphère intimiste, huit comédiens nous racontent l’histoire pleine de rebondissements d’une petite ville de province dans les années 2000. On y découvre des personnages atypiques, il y a la maire qui s’accroche à son mandat, son adjoint crapuleux, un couple d’amoureux à la recherche de faux papiers, une opposition politique acharnée et dans tout ça, il est aussi question d’un mariage gay.

Le scénario est dense, on pourrait s’y perdre mais non ! La comédie musicale s’enchaine avec beaucoup de fluidité et de simplicité pour une grande efficacité. Autant le dire tout de suite, on rit du début à la fin ! Sans clairement s’engager politiquement et socialement, le spectacle dresse, mine de rien, une satire de notre société actuelle en abordant des thèmes comme l’homosexualité, l’immigration et les malversations politiques. L’autodérision est maniée avec habilité et nous encourage à dédramatiser certains sujets qui aujourd’hui encore sont parfois considérés comme « tabous ».

La mise en scène est minimaliste, peu de décors sur scène mais cela suffit à nous plonger dans l’intrigue, la présence scénique des comédiens faisant le reste. Avant même le début du spectacle quelques un des artistes accueillent le public dans la salle et commencent déjà à interagir avec lui. Cette complicité est maintenue tout au long du spectacle pour notre plus grand plaisir.

La troupe est talentueuse, les comédiens nous régalent de leurs belles voix et jouent la comédie de façon très convaincante. Quelques chorégraphies simples et bien amenées ponctuent le spectacle. Pas d’orchestre mais les artistes jonglent durant toute la représentation avec un grand nombre d’instruments de musique, piano, accordéon, ukulélé et des percussions comme le triangle et les castagnettes, ce qui n’est pas sans ajouter un certain charme au spectacle.

Quant à la fausse moustache, il reste 13 représentations aux curieux qui souhaitent mener l’enquête. Il serait vraiment dommage de tout dévoiler ici !

A l’heure où la profession souhaite développer et encourager la création de comédies musicales en France, il nous semble important de signaler ces productions plus modestes qui gagnent à être connues. Fausse Moustache, la comédie musicale en est un bel exemple, à côté duquel il ne faut pas passer. 


Fausse Moustache, la comédie musicale

Jusqu'au 28 décembre, tous les lundis à 21h30 au Théâtre Clavel

3 rue Clavel, 75019 Paris, M°Pyrénées

Une pièce écrite, composée et mise en scène par Raphäel Callandreau

Interprétée par la troupe Le Hublot avec Julie Autissier, Barbara Belletti, Karim Camara, Emilie Chevrillon, Thierry Bilisko, Emmanuelle N'zuzi, Zacharie Saal, Cathy Arondel, Alexia Rey

0 réponses

  1. […] Fausse moustache - la comédie musicale A 12h15 au Cinévox […]
  2. […] : Clara Soares, Julie Lemas (L'Auberge du Cheval Blanc ; Le Chanteur de Mexico), Barbara Belletti (Fausse Moustache - la comédie musicale ; La Belle-Hélène), Dorothée Thivet (La Belle-Hélène ; Les Noces de Figaro), Grégory Juppin […]
  3. […] enfin son spectacle consacré à Louis Weber dite La Goulue, alors qu'on verra le retour de Fausse Moustache. La troupe de comédie musicale improvisée NEW fêtera son anniversaire avec une soirée […]

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.