Critique : “Footloose, le musical” à l’Espace Pierre Cardin

Footloose, le film qui a fait de Kevin Bacon une superstar en 1984, est resté dans la mémoire collective comme une œuvre légère avec une bande originale très eighties plutôt bien faite qui avait caracolé en tête des ventes plusieurs semaines cette même année. En 1998, l'adaptation en comédie musicale de Footloose ne soulève pas un enthousiasme dément auprès de la critique mais reçoit tout de même un beau succès public qui ne se dément toujours pas aujourd'hui, le spectacle étant toujours en tournée et restant un choix particulièrement prisé des productions lycéennes et universitaires anglo-saxonnes. Malheureusement, pour son arrivée en France, Footloose se prend les pieds dans le tapis de l'Espace Pierre Cardin...

Croche-patte artistique d'une œuvre originale déjà peu convaincante

Footloose donne au spectateur l'impression d'être devant un florilège de scènes et de situations dignes des fameuses séries guimauves dont AB Productions avait le secret dans les années 1990. Le ton n'y est pas, on est en permanence dans la caricature et la mise en scène de Raphaël Kaney-Duverger (chorégraphe maison des productions Lorenzo Vitali puisqu'il avait travaillé sur Fame et Hair) et Guillaume Segouin (collaborateur de Kamel Ouali sur Le Roi Soleil et Cléopâtre) n'aide aucunement à rendre l'histoire intéressante.

Des écrans géants occupent le fond de la scène mais des animations surréalistes les habillent : un juke-box lorsque nous sommes au diner, des personnages de jeux vidéo faisant des prises d'arts martiaux pour une scène de baston, un drapeau américain pour la scène du conseil municipal... En y ajoutant un éclairage hystérique, à la limite de l'agression rétinienne, et une fumée omniprésente, on est plus proche d'un concert de Doushka que devant du théâtre populaire musical.

Interprétation très faible

De même que pour la pauvre interprète de Rusty qui, blessée à la jambe au premier acte, a dû déclarer forfait pour le second et ainsi nous priver de "Let's Hear it for the Boy" (sûrement la chanson la plus réussie de la bande originale du film), la distribution de Footloose mérite toute notre compassion. Malgré des efforts et une belle énergie, la mayonnaise ne prend décidément pas.

Chez les jeunes, le critère du physique semble parfois primer sur le talent et la maîtrise, notamment pour les rôles principaux campés par Arno Diem et Tatiana Matre dont les interprétations restent malheureusement un peu trop fades. Chez les adultes cependant, on note quelques belles voix, notamment masculines (Fabrice de La Villeherve s'en sort bien).

Le mystère de la "live music"

Dernier point, et pas des moindres, si l'affiche met fièrement en avant la mention "live music" (pourquoi in English?), en sortant de la représentation, on se demande toujours où se situaient les quatre musiciens annoncés. Sans remettre en doute l'honnêteté de la production, on s'interroge sur la pertinence de cette musique en direct...

En conclusion, oublions vite ce faux-pas en espérant que le film de 2011 redonnera une deuxième chance à la comédie musicale Footloose.


Footloose, de Dan Pitchford et Walter Bobbie

Depuis le 12 octobre 2010
Du mardi au samedi à 20h30, le samedi et dimanche à 15h30

Espace Pierre Cardin
1 avenue Gabriel,
75008 Paris

Réservations dans les points de vente habituels.

Musiques : Tom Snow, Eric Carmen, Sammy Hagar, Kenny Logins et Jim Steinman ;
Adaptation et traduction : Nicolas Laugero-Lasserre et Jacques Collard ; Adaptation, mise en scène et chorégraphie : Raphaël Kaney-Duverger et Guillaume Segouin ; Costumes : Raphaël Kaney-Duverger ; Lumières : Antonio de Carvalho ; Décors : Paula Salvi.

Avec : Arno Diem, Tatiana Matre, Fabrice de La Villeherve, Lisbeth Gulbaek, Yann Herve, Lina Stoltz, Gwenaëlle Deram, Eric Nicolas, Cerise Calixte, Christian Schummer, Caryn Trinca, Adrien Ouaki, Nicolas Turconi, Stéphanie Gineau, Alexis Loizon.

Musiciens : Alberto Centofanti, Fabio Casali, Ezio Rossi et Andres Villani.

29 réponses

  1. vincent
    j'ai adore ce spectacle .je l'ai vu cette apres midi a la seance de 15h30. j'ai trouve l'equipe talentueuse , le tout defile a un rytme de folie....l'adaptation française est plutot reussie et l'ensemble se suit avec beaucoup de plaisir . l'orchestre est situe en haut avec le public . pour moi ce spectacle est de qualite egale avec fame (la premiere version jouee a comedia )et bien au dessus de grease. je retournerais le voir avec plaisir ...
  2. Anonyme
    Je suis correspondante d'un journal local et étais à la première de footloose, la liberté d'expression est un droit que je respecte, et pour cause, ce que je ne respecte pas c'est les mensonges et les critiques gratuites. La personne qui a écrit l'article ci-dessus a bien de la chance que la production ait autre chose à faire qu'attaquer ce genre de calomnie en justice pour diffamation, les musiciens étaient bien là, quatre étalons italiens à ne pas manquer pour leur talents musicaux et leurs charmes. Les artistes ont même invité la salle (comble et debout) à les saluer tandis que le techniciens les éclairait. Alors je pense qu'être critique est un métier qu'il faut exercer avec prudence et ne pas à toute fin dire du mal pour être lu. Dans une critique il y a le bon et le mauvais et l'avis personnel fait que l'on balance plus pour l'un ou l'autre. J'ai personnellement été très agréablement surprise du talent de tous ces artistes qui ont su tour à tour nous faire rire pleurer, taper dans les mains, donner envie de danser etc. L'espace Pierre Cardin n'est de toute évidence pas le lieu préféré de ce critique, je ne partage pas cet avis, même si la scène n'était pas assez grande à son goût elle l'était assez pour que cette troupe brillent et nous transportent le temps d'un spectacle. Bravo à Raphaël KANEY-DUVERGER pour ces superbes chorégraphies, et à Guillaume SEGOUIN pour cette mise en scène si bien réglée qu'un surplus de décor aurait sûrement gâchée. J'y retournais encore et encore et Félicitations à toute l'équipe et à la Production Italienne. Qu'est le plus crédible, la critique d'une personne ou 800 personnes debout à applaudir cette merveilleuse troupe?????
  3. Pop
    Je suis allé voir le spectacle hier soir ! RIen de tout ce qui es dit au-dessus n'est vrai ! Pour le côté guimauve, je lui accorde mais le film est ainsi ! Alors cela veut dire également que des spectacles comme Hairspray, Grease ou les Demoiselles de Rochefort sont des niaiseries ? NON ! C'est juste que c'est l'esprit du film et de l'époque ! Si le critique souhaitait voir du Shakespeare, alors il faut aller au théâtre et ne pas se diriger vers du musical ! Toutes les CM ne sont pas sérieuses comme la Fantôme de l'opéra ou les Misérables, il y a aussi de la légèreté et c'était le cas hier soir ! Par contre je le trouve très sévère sur l'interprétation ! Je les ai trouvé très bon et très convaincant ! Rien à voir avec AB prod ! Bref c'est moitié théâtre, moitié CM et ce qu'il faut retenir c'est le pep's de la troupe et l'énergie qui se dégage du tout ! Je rejoindrai seulement le critique "critique" sur le manque d'orchestre pourtant annoncé ! A voir si vous souhaitez passer une bonne soirée !
  4. Anonyme
    J'ai vu le spectacle hier soir ; je suis trés deçu de cettes version , les chanteurs sont trés limites ; le son de la salle est trés mauvais et la mise en scéne pas terrible , ses écrans lumineux c'est trés nul. Arno n'a terriblement déçu . A eviter
  5. lille45
    Moi j'ai adoré Sachez cher Monsieur que l' orchestre était bien présent situé au deuxième balcon mais peut-être n'avez-vous pas levé le tête! La troupe est merveilleuse une énergie incroyable se dégage de ce spectacle on a envie de danser avec eux. Les chanteurs principaux sont fantastiques très belle voix. J'étais à la première et compte bien y retourner. Quand on critique cher Monsieur on s'assure de ce que l'on dit et à mon avis ce n'est pas votre cas!!!!!!!!!!!!!!!
  6. Anonyme
    A. Nonyme, Très certain d’être très présent ce soir là ?
  7. Anonyme
    J'ai lu votre critique à propos de la 1ère de Footloose à l'espace Cardin et j'ai la très nette impression que nous n'avons pas vu le même spectacle. En effet, j'ai trouvé que la troupe, aussi bien les jeunes que les adultes, avaient assuré et que le punch était là, les chorégraphies étaient superbes et les chansons très bien interprétées. Quant aux musiciens "en live", ils étaient bien là (il fallait juste lever la tête). Effectivement, la musique était peut-être un peu forte mais j'ai quand même pu comprendre les paroles (en français... chouette!!). L'ambiance était là ainsi que les ovations d'un public enthousiaste. Le spectacle était bien en rythme et bien "enlevé". De mon avis personnel, j'ai vu la comédie Fame et je trouve que Footloose le vaut largement voire mieux.
  8. Joyce
    J'étais invitée à la première... effectivement beaucoup de problèmes techniques, une interprète blessée... des scènes supprimées... malgré tout, on sentait quelque chose en germe, comme une promesse... j'y suis donc retourné ce dimanche et là... une réussite totale, une énergie, une osmose dans la troupe! Moralité: Difficile d'être au top quand les pires conditions vous empêchent de décoller... Que cette première un peu surréaliste n'empêche pas le public d'aller voir ce Footloose plein d'enthousiasme et de talent, ce serait dommage!
  9. arnaud buissonin
    Aucune complaisance -alléluia!!!-dans ce compte rendu qui remet quelques pendules à l'heure et dont l'intégrité ne peut être remis en cause tant il est argumenté. Quant aux "anonymes" qui ont adoooré le spectacle, leur enthousiasme est inversement proportionnel à leur courage. J'espère qu'un jour certains comprendront qu'à notre époque d'"euphorie perpétuelle" et de consensus mou -où l'on sert la soupe au pseudo-artistes de partout- il est très difficile -et donc duper gratifiant à mon sens- de ne pas hurler avec les loups!!!! Continuez monsieur Stril et encore merci pour cet article ainsi que votre courageuse diatribe contre un certain "Roméo et Juliette"!!
  10. K.
    J'ai vu le spectacle vendredi dernier et franchement je suis entièrement d'accord avec la critique, c'était pas terrible, pas nul mais médiocre!! Ce que je reproche : Quand je vais voir une comédie musicale avant la danse et le jeux de scène ce que j'attends avant tout c'est que vocalement y ait un bon niveau et là ça le fait pas du tout, on est sur un niveau général moyen et pour certain médiocre. Les héros ne chantent pas suffisamment bien et juste, c'est un souci quand même pour une comédie musicale non!? Y a 2 ou 3 seconds rôles qui chantent plus juste que les héros.... Niveau danse, c'est pas médiocre mais très très moyen...si y avait de vrais danseurs dans la troupe ben ça s'est pas vu ou leurs talents n'étaient pas exploité par les chorégraphies... Niveau chorégraphie, mise en scène hormis un ou 2 trop court moment, c'est la cata, hyper brouillon, pas d'idées, faut pas confondre énergie et agitation!!! Après l'entracte, c'est déjà mieux que la 1er partie. On n'a pas le sentiment que les artistes ont été bien dirigés... Les dialogues et le jeux de scène c'est le pire qu'on puisse reprocher...j'avais presque envie qu'ils arrêtent d'ouvrir la bouche tellement c'était naze! J'ai absolument rien contre les caricatures si elles sont drôles et bien menées mais là c'est même pas le cas, c'est de la caricature zéro degré et tellement mal joué.... Les artistes ont de l'énergie, on sent la motivation mais ça peut pas suffir ; ça ne remplace pas le talent ou les répétitions ou un bon encadrement. Alors c'est sur je me leurre pas on peut pas avoir d'excellents danseurs et chanteurs et comédiens à la fois mais bon au moins être très bon dans une de ces catégories c'est un minimum demandé!!! Franchement le niveau de cette comédie musicale fait très amateur, ça me fait penser au spectacle de fin d'année de lycée (j'ai pas dis collège)....ça fait pas pro du tout!!! Mais une note positive quand même, il y a un un artiste Loizon qui joue un second rôle et qui toutes disciplines confondues m'a scotchée car il avait une vraie harmonie entre chant/danse/jeux donc c'est une belle découverte. Donc pour finir, voir le spectacle en tarif réduit ça va mais ça vaut pas plus!!!! ps : faut oublier les premiers rangs en loge catégorie 1 car on a 3 degrés de visibilité sur la scène avec les enceintes qui bloquent la vue, c'est honteux de vendre des places pareilles, même gratuites je n'en aurais pas voulu...heureusement que la salle n'était pas pleine, on a pu changer mais je n'étais plus assise près de la personne qui m'accompagnait... Faut pas accuser la scène de Cardin pour le désastre de la comédie, j'ai déjà vu des comédies musicales à Londres (dont grease) sur des scènes de cette petite taille et ça posait aucun souci sur la qualité du spectacle!!!
  11. Mimi
    Mais laissez ce chroniqueur faire son travail!! S'il n'a pas aimé qu'il le dise!! Personnellement, mon avis est partagé: certes j'ai trouvé les premiers rôles fades (bravo par contreaux seconds rôles Willard et Wendy Jo), la mise en scène pas terrible (aaah, l'incarnation divine en "l'homme à la capuche", j'ai cru m'étouffer de rire - je sais, c'est le frère défunt, merci, j'avais compris, mais quand même) et les musiciens un peu inutiles. Etant assise au balcon, j'ai pu me rendre compte pendant le rappel (personne ne les avais rappelés, d'ailleurs), qu'on n'entendait rigoureusement aucune différence lorsqu'ils ne jouaient pas). La production aurait peut-être du plutôt recruter un bon ingé son que 4 musiciens, car samedi soir, la qualité sonore était loin d'être parfaite. Mais sinon, si, comme la majorité du public, déjà acquis avant le début, on va à Footloose pour revivre un film culte et bien ringard des années 80, oui, on ne passe pas une mauvaise soirée: les écrans vidéo derrière la scène sont kitsch à souhait, et les comédiens ne manquent pas de dynamisme. Voilà, il ya donc du bon et du mauvais, mais ça se laisse regarder.
  12. Philippe G.
    Bonsoir, Juste un petit mot pour exprimer mon malaise face aux presques-insultes qui fustigent la critique de Pierre Stril ! Il a donné son avis et (comme l'as si bien exprimé Arnaud B.) a fort bien argumenté son propos. Alors peut-être n'avons-nous pas tous les même attentes lorsque nous allons au théâtre mais une critque n'est qu'une opinion personnelle qui est, par définition, subjective ! Cela dit, même refroidi, j'irai voir ce musical en décembre (car j'ai déjà mon billet.... et des musicals qui se jouent le dimanche soir, c'est pas si courant). A bon entendeur...
  13. Clewis
    Bien sûr, Philippe a raison de dire que chacun peut avoir son avis et que le critique a donc tout à fait le droit (et même le devoir) de donner son ressenti. On peut avoir une sensibilité différente. On peut aussi ne pas assister à la même représentation et il se peut donc que le spectacle s'améliore progressivement (il faut même l'espérer, quel que soit le niveau initial). Toutefois, trois remarques : 1°) M. Stril a tout à fait le droit de faire sa critique, mais il sait très bien qu'en faisant cette critique si tôt et sur un tel spectacle, il tue le spectacle en question. De fait, celui-ci, comme beaucoup d'autres, ne bénéficie pas d'une publicité énorme et, dès lors, d'un grand nombre de critiques disparates. Autrement dit, avec cette seule critique, il s'arroge une sorte de monopole de la critique du spectacle qui a toute chance d'en éloigner tout spectateur potentiel. Il est d'autres sites, on le sait, qui évitent de mettre les critiques le soir de la première, surtout s'il s'agit d'éreinter. Quitte à aller une seconde fois au spectacle pour en avoir un autre aperçu. Là, rien de cela. Si M.Stril pouvait licencier de suite toute la troupe, il le ferait. 2°) Il se trouve que j'ai pris mes billets depuis un certain temps et que je suis allé sur le site de l'Officiel du spectacle concernant cette comédie musicale peu avant sa première. Or étrangement, alors que le spectacle n'avait pas commencé, plusieurs personnes avaient déjà mis un vote très négatif. Ca n'a pas nécessairement de lien avec cette chronique, mais il semblerait que, pour des raisons propres, certains soient en tout cas partis avec un a priori assez négatif contre ce spectacle... ce qui ne présage jamais bien de leur opinion après coup (mais ce qui ne les oblige pas à aller le voir). 3°) M.Stril a bien sûr le droit d'avoir son avis, mais il a quand même aussi le devoir d'être un peu cohérent pour que son avis puisse sembler pertinent. Or, en l'occurrence, que penser d'un critique qui, d'un côté, fustige 'une oeuvre originale peu convaincante' et qui, d'un autre côté, dit espérer que le film de 2011 'redonnera une deuxième chance à la comédie musicale Footloose'?... Quelle deuxième chance si, de toute façon, l'oeuvre originale est peu convaincante? On a comme le sentiment que, pour des raisons qui lui sont propres, M.Stril n'a jamais aimé cette comédie musicale et que, dès lors, très logiquement, il n'aime pas cette interprétation, comme il n'aimera pas le film de 2011... Rien de vraiment étonnant, sinon qu'il ait décidé d'y aller quand même, juste pour le plaisir d'être sûr qu'il ne l'aime pas et de pouvoir partager avec tout le monde ce 'non-plaisir'. Peut-être que, la prochaine fois, il ferait mieux d'aller voir un spectacle dont, a priori, il pense qu'il lui plaira... Quitte à déchanter, bien sûr... Ceci dit, je n'ai pas encore vu Footloose. Peut-être serais-je très déçu comme d'autres, ou peut-être enchanté comme d'autres encore... Mais, ce qui est sûr, c'est que je n'irais pas avec l'idée a priori de pouvoir me 'faire' la troupe dans une critique une fois de retour chez moi.
  14. David B
    Tout ce que que je trouve sur cette page est quasi-affligeant. On sent que les copains de cette production sont venus à la rescousse et ont sorti leur plus belles plumes (des plumes d'autruche, sans doute). L'article de musicalaenue est plutôt modéré et a le courage de pointer du doigt les grosse lacunes de ce spectacle. Je l'ai vu deux fois et je ne suis ami avec aucune des personnes sur scène et encore moins de la production. (Pourquoi deux fois? pour accompagner des amies invitées par l'espace comme moi) Musicalavenue a le mérite de faire des critiques qui ont vocation à élever le piètre niveau des comédies musicales en France. Et ce spectacle est mauvais. On s'y ennuie, la mise en scène est inexistante, les numéros dansés sont pas mal mais à la limite du hors sujet au niveau du style. Les costumes font Kermesse, la scénographie trop brouillonne et le jeux d'acteur digne d'une série d'AB production. (C'est ce que l'on entend dire dans la salle d'ailleurs si l'on a pas de m... dans les oreilles) Il ne suffit pas de hurler très fort qu'un spectacle est "SUPER" ou "GéNIAL" ou "OUAIS c'est dégueulasse de dire du mal de ces jeunes qui y mettent tout leur coeur", pour prétendre défende un spectacle. Quand au manque de promo c'est faux. Ce spectacle a bénéficié d'une bonne campagne d'affichage et de passage télé. Quand à la personne qui suggère à la production de porter plainte contre le journaliste, c'est très révélateur de l'état d'esprit qui semble circuler autour de cette production "très particulière". En effet, un proche d'un des artistes du spectacle nous a livré pendant une discussion d'après spectacle que les artistes étaient payés moins de 90 brut la représentation. (faite le calcul, si cela est vrai) Peut-être ceci explique-t-il cela... Une mauvaise critique ça n'est pas toujours un acte de barbarie et c'est souvent un encouragement à faire mieux la fois suivante. Dans ce cas précis, cette critique est un acte de justesse et de justice. Alors, rangez vos plumes plumes d'autruche et sortez vous la tête du sable. Footloose... Pas bon.
  15. San Concession
    Aucune complaisance contre les critiques handicapées –Inch allah!!!-Dans ce compte rendu partisan vous démontrez parfaitement que vous ne pouvez en aucun cas vous référer à un passé artistique. Cet article peut être remis en cause tant il est partisan, soupe à la grimace assaisonnée à l’acide sulfurique. Quant aux "prête nom " qui ont dénigré ce spectacle, leur malveillance est un exutoire à un profond mal-être si fréquent dans une société de lâches bouffons. J'espère qu'un jour certains comprendront qu'à notre époque de dénigrements perpétuels et de contestations stériles - où l’artistes quel qui soit est fusillé- il est si facile -et donc peu gratifiant à mon sens- de d’ hurler à la mort !!! Combien de comédiens aujourd’hui adulés seraient écrasés sous les touches d’un clavier ? Critique nulle Monsieur Stril mais encore merci pour ces articles suppositoires qui permettent à certain le coup fouet pour se sentir exister sans avoir à proposer !!

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.