Critique : “Irish Celtic” au Casino de Paris et en tournée en France

"Irish Celtic" à Paris et en tournée en France à partir du 1er novembre 2011Le Casino de Paris accueillait le 1er novembre Irish Celtic, un nouveau spectacle venu tout droit d’Irlande, pour sa première représentation en France. Au regard du talent des danseurs et de l’enthousiasme communicatif des musiciens irlandais de la troupe, nul doute qu’Irish Celtic a toutes les qualités pour ravir le public français friand de musique celte.

Une soirée à l'Irish Pub, les claquettes en plus

Autant le dire d’emblée : Irish Celtic est un spectacle destiné à ceux qui souhaitent découvrir la musique et la danse irlandaise autant qu’aux passionnés du genre. Tout les ingrédients pour passer une bonne soirée sont réunis : 12 excellents danseurs (6 garçons et 6 filles), 5 musiciens polyvalents (flûte, cornemuse, guitare, batterie, piano ou encore violon) dont parmi eux un chanteur, des décors et costumes limités au minimum mais largement suffisants pour quasiment transporter le public en Irlande et enfin, un narrateur qui assure les transitions et présente chaque tableau avec clarté et parcimonie (le tout en français, s’il vous plaît !).

Critique : "Irish Celtic" au Casino de Paris et en tournée en France

Du "déjà-vu" du côté de Riverdance et Lord of the Dance ?

Alors certes, ce sera certainement du déjà-vu pour ceux qui ont déjà eu l’occasion de voir d’autres spectacles irlandais comme Riverdance ou Lord of the Dance, mais le manque d’authenticité qui faisait justement défaut à ces grosses machines est moins perceptible chez Irish Celtic, la troupe n’ayant vraisemblablement d’autre prétention que d’offrir un bel aperçu de la tradition irlandaise en matière de danse, chant et musique.

D’ailleurs, pour ne pas ennuyer le spectateur dans un déluge de séquences interminables de claquettes, Irish Celtic propose une alternance bien réfléchie entre chaque style. Tout y passe : musique festive irlandaise, concours de claquettes, séquences de danses présentant l’histoire d’Irlande (au son notamment de musiques de films comme celles de Braveheart, Titanic ou Le Dernier des Mohicans), chants a capella…

Bref, on se croirait dans un "Irish pub" le temps d’une soirée et c’est déjà en soi une belle réussite. Malgré tout, vous l’aurez sûrement compris, inutile d’aller voir Irish Celtic si vous savez déjà que ce style musical n’est pas votre tasse de thé.

Critique : "Irish Celtic" au Casino de Paris et en tournée en France


Irish Celtic, de Indigo Productions

Au Casino de Paris les 1er, 25, 26 et 27 novembre 2011 (puis en tournée en France)
16 rue de Clichy, 75009 Paris

Les Mardis à 15h et 20h30, vendredis & samedis à 20h30 et dimanche à 17h
Réservations au théâtre et dans les points de vente habituels.

Avec : Ciaran Connolly ; Sarah Sullivan
Direction musicale : Anthony Davis ; Chorégraphie : Denise Flynn et Jim Murrihy

Dates de tournée en France : Voiron le 2/11, Bourg les Valence le 3/11, Porcieu amblagnieu le 4/11, Le chambon feugerolles le 5/11, Dijon le 6/11, St maixent le 8/11, Chatellerault le 9/11, St georges de didonne le 10/11, Rouillac le 11/11, Chauray le 12/11, La foret fouesnant le 13/11, Cahors le 15/11, Langon le 16/11, Boe le 17/11, St yrieix la perche le 18/11, Vic fezensac le 19/11, Orvault le 23/11, Fontenay sur loing le 24/11, Change le 30/11, Evreux le 1/12, Murs erigne le 2/12, St Malo le 3/12, Les sables d olonne le 4/12, St esteve le 6/12, Mazamet le 7/12, Avignon le 8/12, Figeac le 9/12, St pierre du mont le 10/12, Toulouse le 11/12, Parthenay le 13/12, Tours le 14/12, Checy le 15/12, St gauden le 17/12, Bordeaux le 18/12 et Aix les Bains le 4 avril 2012.

2 réponses

  1. Thierry
    Juste un détail : vous évoquez une troupe de 6 garçons et 6 filles, or sur la photo, si je compte bien... il y a 8 danseuses !?
  2. Stephany Kong
    Vous avez raison Thierry, et d'ailleurs "Irish Celtic" a même compté jusqu'à 9 filles sur de précédentes représentations hors de France...ceci dit, je vous confirme que seules 6 danseuses étaient présentes au Casino de Paris. Vous l'aurez compris, la photographie en question n'a tout simplement pas été prise ce soir-là.

Ajouter un commentaire

Vous devez être Connecté pour poster un commentaire. Pas encore inscrit ? Cliquez-ici.